La révolution du sourire: l’art dans la rue à Béjaia

L’Opération «l’Art dans la rue » initiée par un groupe d’artistes bougiotes attire de plus en plus de personnes. Said Ouarti, acteur et photographe est l’un des initiateurs de cette prestation de rue. A travers l'entretien qui suit, il nous éclaire sur cette opération qui s'inscrit dans le mouvement de contestation populaire actuelle.

Art dans la rue à Béjaia © Said Ouarti Art dans la rue à Béjaia © Said Ouarti

A quelle occasion l’opération « l’Art de la rue » a-t-elle été initiée à Béjaia?

A vrai dire, cette manifestation est l'oeuvre de plusieurs artistes de Béjaia : Mohamed Yargui, réalisateur, Nordine Saidi, plasticien, Said Ouarti, acteur et photographe, Rabah Yagouni, réalisateur, Lounès Zenati, plasticien, Fateh Saadou, photographe, le groupe des Perturbateurs de Béjaia, musiciens, Wahiba Agsous, Warda Khima, comédienne… L'idée de créer cette action a surgi après un rassemblement d'artistes à l'esplanade de la Maison de la Culture, Taous Amrouche en marge des protestations contre le système le 17 mars 2019. La corporation des artistes est partie prenante de cette révolte populaire. C’est pourquoi,l’une des mesure priselors de ce rassemblement est la création d'une manifestation artistique.

Art dans la rue à Béjaia © Said Ouarti Art dans la rue à Béjaia © Said Ouarti

Quelles sont les activités initiées sur le terrain ?
Cette manifestation s'inscrit dans le cadre des protestations populaires nées à partir du 16 février 2019 à Kherrata (Algérie)Elle fait écho aux marches du vendredi. Nous avons décidé d'occuper l'espace publichaque mardi afin d'apporter notre soutien au revendications du peuple algérien et de donner la parole aux artistes afin qu’ils s'expriment à travers leurs arts : musique, photographie, danse, peinture, théâtre.… Des événements ponctuels ont lieu durant cette journée. On peut citer l'exposition de photographies du Hirak réalisées par les photographes de notre wilaya, des ateliers peintures, des pièces de théâtre jouées dans la rue, des groupes de musique qui, le temps d'un après-midi, ontégayé la ville de jaia par leurs sonorités et bien d'autres événements. Au départ, nous avons choisi l'esplanade de la Maison de la Culture de Béjaia comme lieu central de la manifestation mais au fil des semaines, nous avons opté pour une manifestation artistique ambulante qui se déplace d'une place à une autre et à travers les quartiers afin de faire participer massivement la population.

Art dans la rue à Béjaia © Said Ouarti Art dans la rue à Béjaia © Said Ouarti

Quels sont les objectifs visés par cette manifestation de rue ?

Nous sommes des citoyens algériens qui vivons le quotidien de nos compatriotes. Notre engagement est spontané. Notre principal objectif est d'apporter notre soutien à la révolution pacifique du peuple algérien par le biais de l’art en occupant les espaces publics afin de les rendre à la population. Nous avons fait le choix de militer par l’art pour donner une visibilité à nos artistes, à nos revendications et exiger un "véritable" statut pour l'artiste en Algérie et une liberté d'expression et de création.

Art dans la rue à Béjaia © Said Ouarti Art dans la rue à Béjaia © Said Ouarti

Comment la population bougiote réagit-elle à l’opération «l’Art dans la rue » ?


Cette manifestation est ouverte à tous les citoyens sans exception aucune. Elle s’adresse à toutes celles et à tous ceux, artistes professionnel.le.s ou non, qui souhaitent s’exprimer à travers leurs arts. La population est très réceptive et nous sommes très heureux de voir que les générations se mélangent, car l'art est un moyen de rassembler toutes les franges de la société. Il y a une sorte de fidélisation du public car beaucoup de personnes viennent chaque mardi à nos activités. Nous accueillons également du public venu des communes voisines et beaucoup de parents qui accompagnent leurs enfants aux ateliers qui leur sont dédiés.

Art dans la rue à Béjaia © Said Ouarti Art dans la rue à Béjaia © Said Ouarti

Pensez-vous pérenniser cette opération ?

Nous espérons continuer dans cette démarche citoyenne et fédératrice. L’idée est de généraliser ce concept sur tout le territoire de la wilaya, multiplier les animations culturelles, nous ouvrir sur d'autres disciplines, amener de la gaité et de la bonne humeur dans notre société en ces temps moroses. Nous luttons pour faire de l'art le vecteur du renouveau de l'Algérie.

Art dans la rue à Béjaia © Said Ouarti Art dans la rue à Béjaia © Said Ouarti

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.