Que pouvez-vous faire pour soutenir les habitants d’Al Arakib?

Des camarades parisien-e-s m'ont envoyé ce texte...Pour ceux qui ne savent pas, Tu-Bishvat est une fête Juive très joyeuse, où l'on célèbre les nouvelles récoltes, les arbres, la moisson...

Des camarades parisien-e-s m'ont envoyé ce texte...

Pour ceux qui ne savent pas, Tu-Bishvat est une fête Juive très joyeuse, où l'on célèbre les nouvelles récoltes, les arbres, la moisson...

 

Des dizaines de familles d’Al Arakib ont perdu leurs maisons et risquent de perdre leurs terres.
L'existence de ce village bédouin « non reconnu » par l’Etat, situé dans le Néguev, précède la création de l'Etat d'Israël. Cela n'empêche pas celui-ci de considérer ses habitants comme des «intrus» qui occupent illégalement des terres de la Nation.
La semaine du 17 janvier, Al Arakib a été détruit pour la 10e fois depuis juillet 2010. Cette fois-ci, l'opération a été accompagnée par la liquidation de ses décombres et par le nivellement du terrain.
Des dizaines de personnes ont été battues par les forces de l'ordre pendant cette opération.
Les habitants d’Al Arakib ont été bloqués dans le cimetière du village pendant sa destruction.
Du cimetière, ils pouvaient voir leur village s’effacer sous leurs yeux. Dans l’après-midi, une fois les travaux terminés, ils ont tenté de retourner sur les lieux, mais ils ont immédiatement été évacués par la police. Il y a eu des tirs de balles en plomb enrobées de caoutchouc ou de mousse (projectiles soit-disant non létaux mais déjà coupables de plusieurs incidents mortels) et plusieurs villageois ont été battus. Cinq personnes ont été arrêtées pendant l’évacuation, dont deux membres du Forum de coexistence juive-arabe dans le Néguev. Quelle est la finalité de cette destruction ? La préparation du sol en vue de plantations d'arbre pour la fête juive de Tu Bishvat, lors de laquelle on plante traditionnellement des arbres !

Cette opération qui a été menée par la police et par le Minhal Mekarkei Israel2, suit les directives du KKL. Le KKL a de larges responsabilités dans les domaines de la gestion des terres et des plantations de forêts, c’est-à-dire environ 93% du territoire israélien, sachant qu'il s'agit d'une institution internationale qui ne dépend pas de la Nation et ne représente pas les citoyens. Le KKL suit un règlement raciste qui discrimine les citoyens palestiniens de l'Etat et ne leur permet pas d'acheter des terres.
L'Etat d'Israël, via le KKL, conduit depuis de nombreuses années une politique d'expulsion des habitants des villages bédouins qu’il refuse de reconnaître et les prive ainsi de leurs terres.

Les habitants du village d’Al Arakib sont au bord du gouffre.
Il est inconcevable que les habitants d'Al Arakib soient considérés comme des « intrus » par ceux qui veulent les expulser pour planter des arbres !
Que pouvez-vous faire pour soutenir les habitants d’Al Arakib et pour lutter contre cette politique?
• Tout d’abord, diffuser ceci. Les médias israéliens ne relatent presque rien sur ce sujet. Si vous avez la possibilité de transmettre ces informations à des journalistes et/ou des amis, pour qu’ils/elles puissent à leur tour informer, faites-le s’il vous plaît.
• Manifester, appeler le bureau du KKL à Paris pour leur faire savoir ce que vous pensez de leur politique:
KKL - 11 rue du 4 septembre - 75002 Paris – 01 42 86 88 88
• soutenir des associations qui luttent contre cette politique comme:
° Hithabrut – Tarabut : mouvement juif-arabe pour un changement politique et social
P.O.B 39724 • Tel Aviv 61397 • www.tarabut.info/en/home
° Le Forum de coexistence juive-arabe dans le Néguev
9 Erez st., Omer, 84965 • www.dukium.org
° Sheikh Jarrah Solidarité
http://www.en.justjlm.org

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.