Nurith Aviv, filiations langues lieux

Bonheur automnal... une rétropspective du travail (immense vaste et varié) de Nurith Aviv au Centre Pompidou à Paris.

Bonheur automnal... une rétropspective du travail (immense vaste et varié) de Nurith Aviv au Centre Pompidou à Paris.Suivez le lien sur le PDF ci-dessous pour les projections et les rencontres...

Outre le plaisir de voir ou revoir ses films, il y a la possibilité ici de découvrir aussi ceux sur lesquelles Nurith a "fait l'image", comme c'est si joliment dit. Faire l'image: inventer comment donner à voir quelque chose... Nurith fut la première chef-opératrice de France.

Pour l'anecdote, quand j'ai téléphoné sur ses conseils chez "Aaton" pour louer une caméra (ma première, pour mon film de fin d'étude), à le mention du nom de Nurith Aviv, il y a eu un petit "ah!"au bout du fil... et j'ai eu le droit de tester la toute nouvelle machine de la maison.

Ses films sont à son images: généreux, drôles, politiques, plein de questions et de pistes.

Si vous pouvez tout voir, voyez tout!

Les documentaires de Nurith posent des questions d'espace, de temps, de passage. "Misafa Lesafa/ d'une langue à l'autre" est très émouvant, très juste sur ce que sont les pertes de repères que contiennent les exils. Mais il y a aussi "l'alphabet Bruly", "Annonces", "Circoncision"...

Sinon... le 14 novembre, "Shablul", c'est immense! et rarissime au cinéma! l'occasion de découvrir les "sixties" israéliennes...

Bonnes projections, bonnes séances!

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.