Nasr Lakhsassi
Enseignant, syndicaliste FSU, professeur de l’enseignement professionnel (PLP).
Abonné·e de Mediapart

19 Billets

0 Édition

Billet de blog 11 nov. 2021

La marginalisation de l’ Enseignement professionnel sous statut scolaire

Le projet de carte des formations des établissements de l’enseignement professionnel de l’académie de Bordeaux pour l’année 2022 est extrêmement révélateur de la politique éducative menée dans notre pays. Christian Sauce et Nasr Lakhsassi

Nasr Lakhsassi
Enseignant, syndicaliste FSU, professeur de l’enseignement professionnel (PLP).
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Plus que de longs discours, le projet de carte des formations des établissements de l’enseignement professionnel de l’académie de Bordeaux pour l’année 2022 est extrêmement révélateur de la politique éducative menée dans notre pays. Présenté au Comité Technique Académique du 13 octobre 2021, il comporte 12 ouvertures de sections, dont 10 dans les métiers des services, pour 9 fermetures, dont 3 dans le bâtiment et 5 dans le secteur industriel !!!

A l’heure où l’état mobilise 35 milliards d’€ dans l’industrie et 10 milliards pour soutenir l’activité du BTP dans le cadre du plan France Relance, force est de constater que l’état et la Région Aquitaine ne comptent absolument pas sur l’enseignement professionnel public sous statut scolaire pour relancer l’économie de la Région ! Dans une académie qui regroupe près d’une centaine de lycées professionnels et 5 établissements d’enseignement adapté (EREA), ces propositions insignifiantes sont un coup de poignard porté à ces établissements. C’est un abandon pur et simple au seul profit des formations patronales par l’apprentissage !

Excusez du peu : en 2020, au niveau cette fois-ci de la Nouvelle Aquitaine, la Région a subventionné 387 projets de soutien de l’offre de formations par apprentissage dont plus des trois quarts sont des CAP et des Bacs Professionnels, c’est-à-dire les formations types de nos LP et EREA ! Par ailleurs, 327 sites ont reçu un label « qualité » régional, créé en 2020, pour soutenir les CFA qui s’engagent dans des pratiques innovantes. Cet investissement très important est d’autant plus surprenant que l’apprentissage n’est plus une compétence…régionale ! Alors que les LP et EREA le sont !!!

Mais si la Région se détourne de plus en plus des établissements d’enseignement professionnel, l’état n’est pas en reste. Parmi les arguments de la Région et du Rectorat pour fermer le CAP serrurier au LP Léonard de Vinci de Blanquefort, il est écrit : « Ce CAP existe au CFA voisin. » ! Il est bien loin le temps ou rectorat et Région s’opposaient aux ouvertures de sections dans les CFA avoisinants, concurrentielles à celles des LP. Mais depuis 2018 et la loi Pénicaud « Pour la liberté de choisir son avenir professionnel », ce sont les branches professionnelles qui ont les clés du « marché » de la formation et l’enseignement professionnel se retrouve complètement marginalisé voire abandonné à son triste sort.

Cette situation est insupportable. Tout est fait pour détourner nos jeunes de l’enseignement professionnel d’autant plus que cette inflation de sections par apprentissage ne garantit en rien la qualité de la formation professionnelle délivrée, ni même de répondre aux besoins de l’économie régionale sur le moyen et long terme. Seule compte désormais l’employabilité immédiate ! Aux oubliettes la formation de l’Homme du travailleur et du citoyen pour des élèves avec l’enseignement professionnel sous statut scolaire. Notre pays a bien enclenché la marche arrière !

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Santé
Le naufrage d’un ministre désinvolte
Le voyage de Jean-Michel Blanquer aux Baléares, à la veille d’une rentrée scolaire à haut risque, résume deux années de gestion de la pandémie de Covid-19 : par désintérêt manifeste, il n’a jamais répondu aux craintes et à l’épuisement des enseignants comme des familles. 
par Caroline Coq-Chodorge
Journal
Anne Hidalgo face à Mediapart
Ce soir, une invitée face à la rédaction de Mediapart : la maire de Paris et candidate socialiste à l’élection présidentielle.  
par à l’air libre
Journal — Industrie
Industrie française : l’attractivité de la rente
Accusé d’être le fossoyeur de l’industrie, Emmanuel Macron entend contre-attaquer : grâce à sa politique, la France aurait retrouvé son attrait pour les investisseurs étrangers. Mais il confond compétitivité-prix et attractivité, qui repose sur des écosystèmes détruits systématiquement par le gouvernement au profit d’un capitalisme de rente.
par Martine Orange
Journal
La Serbie fait front derrière son héros Novak Djoković
Les aventures australiennes de l’actuel numéro un du tennis mondial, et son expulsion, ont mobilisé la Serbie, qui a défendu bec et ongles son champion. Sûrement parce qu’il incarne depuis plus d’une décennie les espoirs de tout le pays, mais aussi ses profondes contradictions. 
par Jean-Arnault Dérens, Laurent Geslin et Simon Rico

La sélection du Club

Billet de blog
Université et Recherche, fondements d'une VIème République, démocratique et sociale
Emmanuel Macron a prononcé un discours au congrès de la conférence des présidences d’Universités ce jeudi 13 janvier, dans lequel il propose une réforme systémique de l’université. Des chercheurs et enseignants-chercheurs membres du parlement de l’Union Populaire, des députés, ainsi que des membres de la communauté universitaire lui répondent.
par Membres du parlement de l’Union Populaire
Billet de blog
Lettre ouverte à Jean-Michel Blanquer en 31 points
Le vendredi 14 janvier 2022, vous avez déclaré « je ne suis pas parfait, je fais des erreurs… ». La liste des erreurs est longue. Une lettre d'une professeur de Lycée Pro, qui décline la longue liste des excuses qui serait nécessaire à Blanquer, bien plus que ce que le mouvement des derniers jours lui a arraché du bout des lèvres.
par Samy Johsua
Billet de blog
La gauche et l’éducation : l’impensé des savoirs scolaires
D’un débat entre représentants des candidats de gauche et de l’écologie sur l’éducation ressort l’impensé partagé des savoirs scolaires.
par Jean-Pierre Veran
Billet de blog
De la grève, de l'unité syndicale et de sa pertinence
Attention : ce billet n'est pas anti-syndicaliste. Il sera peut-être qualifié comme tel par des gens qui ne savent pas lire. Je laisse volontiers ceux-là dans leur monde noir et blanc. Je suis syndiqué et j'invite tout le monde à l'être. Sans syndicats nous mourrons. On n'aimerait juste pas mourir avec. 
par Jadran Svrdlin