Hors série 5 - Faire les courses au drive, c'est super

On entend partout des contre-vérités ou des explications partielles. C'est pourquoi j'ai créé quelques fiches pratiques. Chacune traite d'un seul sujet et l'explique de façon très synthétique et claire.

Beaucoup de choses qu'on nous présente comme une avancée, un progrès, cachent souvent des arnaques. A titre d'exemple, nous allons analyser les conséquences de faire ses courses au drive.

Faire ses courses au drive c'est bien parce qu'on gagne du temps. On commande tranquillement chez soi via Internet, et quelques heures plus tard on va chercher nos paquets qu'un smicard à temps partiel nous aide à mettre dans le coffre de notre voiture. On s'approche du bonheur là non ?

Bon c'est vrai qu'en allant au drive on gagne du temps. Oui mais ce temps ainsi libéré, on en fait quoi ? Enfin ce n'est pas l'objet de ce billet mais il faut quand même se poser la question sur les conséquences d'un tel acte par rapport à ce qu'il nous apporte vraiment...

Bref, ce qu'il faut savoir, c'est qu'en allant au drive, on contribue activement à faire augmenter le chômage. Il en est de même quand on passe à la caisse automatique (c'est l'étape qui a précédé l'arrivée en force des drives). Quand tu scannes toi-même tes produits et que tu t'encaisses tout seul (dans un magasin ou par Internet), tu travailles gratuitement. C'est chouette non ? Du coup, est-ce toujours nécessaire de payer des caissiers-ères pour faire un boulot qu'on fait gratuitement et, de surcroît, volontairement ? Ce sont les actionnaires qui sont contents car leurs dividendes vont augmenter.

Tout cela devrait nous faire poser une question annexe : quel job d'été feront nos enfants quand ils en auront l'âge ? En tout cas ils ne travailleront pas derrière une caisse puisque, de par nos agissements, ce métier n'existera plus. Comme n'existe déjà plus celui de caissier-ère aux péages depuis que les autoroutes sont privatisées. On remarque au passage que moins de personnel n’empêche pas une flambée des prix des péages comme quoi le privé coûte toujours plus cher que le public (voir sur ce blog la Fiche pratique 2 : différences entre public et privé), chose qu'on peut également constater ailleurs comme sur l'électricité, le gaz, les transports, etc....

En ce qui concerne les drives, on se fait encore arnaquer d'une autre façon sans s'en rendre compte, tout en enrichissant toujours les actionnaires. Pourquoi ? Parce que les prix des drives sont les mêmes que dans les magasins classiques. Mais comme l'enseigne a moins de frais (personnel, aménagements comme les rayons de présentation, électricité, chauffage, affiches, décorations...), leur marge est plus grande et les actionnaires s'engraissent toujours davantage faisant le bonheur, non pas de l'économie française, mais celui des paradis fiscaux.

Sachant tout ça, franchement, vous n'en avez pas marre d'être sans cesse pris pour des cons par les actionnaires ? Moi si.

Alors allons plutôt faire nos courses sur les marchés ou dans des petits magasins, ceux qui n'ont pas encore été rachetés par les grands groupes. Il en reste encore quelques-uns mais il faut y aller très vite car sans notre clientèle ils vont mettre la clé sous la porte dans pas longtemps.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.