Picrocholisme franchouillard ?

Et l'affaire Ramadan détrôna, dans nos colonnes hexagonales, l'affaire Weinstein.... Sur fond d'accusation de viol et de harcèlement ressurgirent des querelles rances.

  E. Plenel a-t-il, par ses propos, véritablement condamné à mort une deuxième fois Charlie Hebdo ? A-t-il été d'une indulgence coupable envers ledit Ramadan, voire complice de ses manipulations intellectuelles ? Et Médiapart, dans son ensemble, s'est -il aussi montré complaisant en ne sortant une enquête sur le sujet des violences ramadiennes qu'au bout de presque 3 semaines ? Riss et Fabrice Nicolino ne vont-ils pas trop loin dans l'accusation ? N'y-a-t-il pas quelque risque pour Charlie de "surfer" sur le 7 janvier 2015  (aïe, aïe, je vais me faire insulter là) ?

"Je suis Charlie" contre "je suis Médiapart", chacun se compte et, pour ajouter à la confusion, notre matador national ex-premier, avec la finesse qu'on lui connait, appuyant le premier contre le second, d'éructer "« Je veux qu’ils reculent, je veux qu’ils rendent gorge, je veux qu’ils soient écartés du débat public ! Qu’ils perdent cette bataille d’idées ! Nous la menons pour la République et je la mène pour les musulmans de France. Parce que c’est nous qui les protégeons. C’est pas Edwy Plenel et ses sbires ».

Abus sexuels, islamisme, islamophobie, islamo-facisme, laïcité de combat, valeurs républicaines ...on ne débat plus, on s'invective sans fond ni fin.

Je n'ai rien lu ni entendu de Tariq Ramadan, je suis donc mal placée pour en dire quoi que ce soit (ne jamais m'être intéressée au personnage est sans doute le signe d'une grande légèreté de ma part). Mais cette guéguerre qui surprend quand elle ne consterne pas nos voisins  européens a de quoi énerver.

Quand le sage désigne la Lune, l’idiot regarde le doigt

Pendant que certains (dont Mdp) décortiquent méthodiquement le détricotage social sans précédent qui s'effectue dans les silences dorés des ministères, des unes  en font des caisses sur  cette vaine rivalité politico-médiatique. Ce qui nous vaut , dans les commentaires, des rapprochements parfois drôles. Ainsi, notre ex-premier catalan est-il qualifié de nouveau Clémenceau ou comparé à Mendès (les pauvres).  Et pourquoi pas mère Téresa ? Son "zénitihisme" de la pensée étroit et désespérment binaire me ferait plutôt pencher pour Ceaucescu ...mais je suis mal lunée à son égard.

Et quoi d'autre pendant ce temps là ?

On recule sur à peu près tout, le climat, le nucléaire, le glyphosate, la santé, le Proche -Orient, que sais-je encore ... La Russie a-t-elle faussé nos élections ? Où en est la démocratie ? Faut-il "penser printemps" ? Rabelais était-il de gauche ou de lui-même ? Faut-il  dormir avec la barbe sur ou sous le drap  ?  Les dahus ont-il quatre ou cinq pattes ? Raquel Garrido a-t-elle eu raison de choisir C8 ? Est-il vrai qu'au minstère de l'intérieur on appelle G. Colomb "son altesse sénilissime" ?

Le futile - comme si pour chasser le spleen, on avait besoin de se gausser ou se fritter - gagne souvent la partie en Une. Journalisme ou buzz ? En est-on vraiment dans cette équation là ?

Et toi que fais-tu d'autre avec ce billet ?

Bonne question à laquelle je ne répondrai pas. Je vous laisse construire votre réponse tous seuls. Puisque nous sommes aussi à l'heure des kits en tous genres.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.