Assister l'Éducation

Surveillants, pions, ou, si on les cherche un peu, grands frères/grandes sœurs, gentils flics, casse-couilles, parfois tyrans. Voilà certaines des appellations que les élèves peuvent nous donner. Et quand de rares fois, l’un ou l’une d’entre eux parle d’AED, chez les autres c’est souvent l’incompréhension.

« C’est quoi un AED ? » les élèves ne le savent pas, elles et ils l’ont entendu de notre bouche la plupart du temps. « Ça veut dire Assistant d’Éducation ». Ça leur paraît bizarre, d’où est-ce que ça sort, et ça ne les avance pas plus sur le sens de ce mot. « Et le D de AED il veut dire quoi du coup ? ». C’est vrai que c’est une très bonne question. D comme Discipline pour certains. Pour d’autres c’est ED pour ÉDucation, mais là encore ça semble floue. C’est vrai, au fond, les élèves n’ont pas tord, c’est quoi ce nom, Assistant d’Éducation ?

Pour répondre à la question il y a la loi de 2003. C’est un métier de contractuel de l’Éducation Nationale avec tout un tas de missions. Pas sûr que ce soit beaucoup plus clair pour les élèves qui ont posé la question. En plus c’est flou, ça dépend des établissements, du niveau des élèves, des conditions du milieu, et de pleins d’autres paramètres et missions qu’on comprend pas nous même. Par exempleaide à l’utilisation des nouvelles technologies.Oui ? Mais encore ? Qu’est ce que c’est une nouvelle technologie ? Qui nous a formé à ça ?
Peut être qu’il faut creuser le nom alors. Éducation on voit vaguement ce que c’est, passons pour le moment. Il nous reste Assistant et d’. D’… de quelque chose … d’Éducation, on se dit rapidement que ce qui va être important c’est Assistant.
Assistant, qui ramène au verbe assister : assister à quelque chose ou assister quelqu’un ? Est-ce qu’on assiste, qu’on voit, qu’on surveille l’Éducation ? Est-ce qu’on est juste une pair d’yeux, pas plus utile que des caméras ? Ça semble quand même très passif, comme si nousn’avions aucune emprise sur ce qu’il se passe devant nous, mais ça collerait bien avec le nom de surveillantsou de flics que nous donnent les élèves.
Voyons alors l’autre définition, assister quelqu’un, assister l’Éducation ? Comme les assistants des magiciens ? C’est sût que gérer plus de 30 gamins dans une classe, sans moyens, et dire faire de la pédagogie ça relève un peu de la magie. Mais dans l’idée ça collerait quand même plus à nos missions. Accompagner, participer, aider les profs et l’administration, même si souvent on a quand même plus l’impression d’assister que d’assister. Mais aussi accompagner et aider les élèves ? Les parents ? Parce que maintenant faut le dire, c’est quoi cette Éducation qu’on assiste ?

ÉducationÉducation Nationale ? Mais du coup, qui dans l’Éducation Nationale. D’abord les profs quand l’appel n’est pas fait, on leur sert de mémoire et quand ils virent un élève on sert de médiateurs et médiatrices. Pour être bref, nos relations sont souvent très limitées. Il y a aussi l’administration. Avec qui on partage la gestion des absences, des transferts de responsabilité, des colles, du courrier, des dossiers pas triés, de l’application d’un protocole irréalisable à des années lumières de la réalité du terrain et des préconisations des épidémiologistes dictées comme parole d’évangile à des ados dont le seul objectif du moment est de remettre en cause toute forme d’autorité (oups) … Ou encore les élèves, quand on les aide, en fonction de nos propres habitudes et connaissances, pour leurs devoirs, leurs clubs, leur vie sentimentale, familiale, leur questionnement existentiel, éducatif et professionnel ou quand on les engueule parce qu’ils et elles font tout et n’importe quoi, qu’on leur dit de se taire parce qu’il y a trop de bruit ou encore quand c’est la pause de la cantine ou de la récré ? Et il reste les parents, compréhensifs ou jamais contents et aussi le reste des personnels de l’établissement, de ménage ou de cantine qui, aussi mal lotis que nous, finissent eux aussi par s’occuper un peu de tout, tout le temps, de la vie scolaire quoi !

C’est vrai qu’avec les CPE nous formons aussi ce qu’on appelle l’équipe de Vie Scolaire. Ça rajoute un peu de sens aux questions posées depuis tout à l’heure. Vie Scolaire, soit un peu tout ce qu’il se passe entre le moment où les élèves entrent dans le collège ou lycée et celui où ils en sortent. Plus même peut-être ? Mais ça nous tiraille encore plus ! Si on assiste tout cela on voit bien qu’il y a une tension entre les personnels et les élèves. Parce qu’assister les personnels de l’Éducation Nationale c’est être dans la continuité, on fait des tâches qu’ils et elles font aussi dans une certaine mesure mais assister les élèves c’est être un complément de l’Éducation Nationale parce qu’on va faire ou mettre en place des choses que l’Éducation Nationale n’a pas toujours formalisé.
En partant du principe de vie scolaire, le dialogue informel avec les élèves, la médiation et parfois même la sanction vont, et nous en sommes convaincus, avoir un rôle Éducatif, tout comme l’aide aux devoirs en étude ou en devoirs faits. Parce que si nous assistons dans le sens d’aider et d’accompagner, il semble tout naturel que nous soyons nous aussi acteurs de cette Éducation. Pas seulement comment assistant, ce qui pourrait nous cantonner au rôle de facilitateur de moment éducatifs mais pas forcément au rôle d’acteurs. Mais encore une fois la tension entre missions administrative et missions auprès des élèves ne permet pas de trancher clairement.

Au final je ne pense pas être en mesure d’expliquer mieux aux élèves ce que c’est une ou un AED. Mais je me dis que c’est peut être à nous de clarifier le nom mais aussi la fonction. Le flou qui existe nous laisse de la place pour choisir le rôle que nous voulons exercer dans cette Éducation Nationale. Y’a un vieux monsieur, Lucien Bonnafé, qui disait un truc loin d’être bête en parlant des asiles : « le changement des structures est le problème de ceux qui bossent dedans. Si les gens qui travaillent dans le système ne sont pas eux mêmes les promoteurs du changement nous sommes dans le monde de l’asburdité ». Peut être qu’il est temps pour nous de revendiquer et d’affirmer notre rôle éducatif au sein de l’Éducation Nationale et de le construire formellement.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.