Souillac se mobilise contre le projet de «village du luxe»

A Souillac (Lot) les nombreux opposants au projet mégalomaniaque et destructeur d’un superbe environnement, se mobilisent et s’organisent pour défendre leur « terre », la Terre.

 Du triangle de Gonesse et son insensé projet de « europacity » à Uzès et son non moins insensé projet de ZAC, et à Bure… des actions éparses de citoyens tentent de préserver leur qualité de vie et, au-delà, la qualité de la vie sur notre planète.

A Souillac le projet que l’on trouvera ici consiste à créer un «Village du luxe », aberration absolue s’il en est au moment où tant de femmes et d’hommes luttent non pour accéder au luxe mais simplement à une vie décente.

Ne convient-il pas alors de se demander comment une idée aussi saugrenue par les temps que nous vivons a bien pu germer dans l’esprit de quelques personnages et de nous demander en conséquence qui sont ces personnages, quel est leur but véritablement et qu’est-ce que ce luxe dont ils veulent tapisser les prairies et les champs ?

Commençons par cette dernière question, nous aurons bien l’occasion de faire la connaissance de ces notables si imaginatifs un peu plus tard si besoin est. A cet effet on lira avec profit l’excellent article publié par Wikipédia dont je ne donnerai ici que l’incipit :

Le luxe (lat. luxus) est le mode de vie consistant à pratiquer des dépenses somptuaires et superflues, dans le but de s'entourer d'un raffinement fastueux ou par pur goût de l'ostentation, par opposition aux facteurs ne relevant que de la stricte nécessité.

Ou, si l’on préfère, on peut voir tout simplement le « Petit Robert » qui traite le sujet en ces termes :

Mode de vie caractérisé par de grandes dépenses consacrées à l’acquisition de biens superflus par goût de l’ostentation et du plus grand bien-être.

La cause n’est-elle pas ainsi entendue ?

 Le luxe ne sert à rien sinon à contribuer au « raffinement fastueux » de distingués investisseurs mais au détriment de notre espace vital, de notre cadre de vie et de notre mode de vie dont la caractéristique essentielle n’est pas le luxe mais la simplicité.

En outre, par les temps que nous vivons, au moment où la foule des jeunes du monde entier manifeste contre la destruction de la planète par ces investissements qui ne servent à rien sinon à satisfaire le « goût de l’ostentation » de ces « investisseurs », n’y a-t-il pas quelque cynisme dans ce projet de CAUVALDOR (Communauté des communes Causse Vallée de la Dordogne) ?

On trouvera ci-dessous le manifeste de l’Association qui vient d’être créée pour s’opposer à cette aberration et ici le lien qui permet de signer la pétition.

 

CONTRE LE PROJET COMMERCIAL « VILLAGE DE MARQUES » DE CAUVALDOR

Ce projet commercial d’une centaine de boutiques (village de marques) va être implanté dans le quartier des Aubugues – Rue de Timbergues à Souillac.

Nous disons :

NON à tous les bétonneurs - PROTÉGEONS notre environnement

NON à la destruction de la faune et de la flore

NON à la pollution environnementale et sonore du village de marques et de la prévision des 3 000 voitures par jour

NON aux futures expropriations

NON aux constructions démesurées, aux projets excessifs de promoteurs, à la destruction de maisons et de jardins

NON à la dénaturalisation du quartier car le projet sera enclavé contre le Viaduc qui est classé aux monuments historiques de France et contre le ruisseau la Borrèze avec une zone inondable sur 18 mètres

NON à l’implantation géographique actuelle du projet Nous souhaitons que Cauvaldor et la mairie de Souillac révisent leur projet commercial (village de marques) et laissent le quartier des Aubugues – rue de Timbergues dans sa tranquillité. Souillagais et les habitants des alentours, réagissons ensemble, avant qu’il ne soit trop tard ! Rejoignez-nous au sein de l’Association Contre le Projet commercial « village de marques » et pour la Défense des Habitants du quartier du Viaduc Timbergues les Aubugues de Souillac.

Bien sûr, les promoteurs d'un si funeste projet ne vont pas se gêner pour pratiquer le chantage à l'emploi, comme d'habitude, cynisme... cynisme...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.