Nguebla Makaila
Abonné·e de Mediapart

11 Billets

0 Édition

Billet de blog 15 août 2015

Le Départ du Général Puga pour une alternance au Tchad

Nguebla Makaila
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

François Hollande et le Général Bénoit Puga: Crédit-photo (AFP)

« Les hommes les plus puissants de la République incarnent le soutien de la France à Idriss Déby alors qu’ils devraient plutôt se mettre à l’ouvrage pour élever davantage la Nation Française ».

L’appui permanent de l’armée française au régime tchadien est peu connu en France. Pourtant, ce soutien multiforme mériterait de l’être, il mériterait aussi d’être énergiquement dénoncé. Aujourd’hui, rares sont les personnes qui tiennent tête à Idriss Deby et à son pouvoir despotique à l’intérieur du pays. En refusant de cautionner les méthodes et le mode de gouvernance version Deby, beaucoup de hauts fonctionnaires se sont brouillés avec le Président-Général-Sultan Idriss Deby Itno. La plupart de ses soutiens internes ont pris leur distance depuis 2004 par rapport à un système délinquant qui a placé le peuple tchadien au fond du gouffre.

Constamment, harcelés et traqués même à l’étranger, ces mêmes anciens collaborateurs compagnons de Deby continuent de subir les menaces de la part des sbires du régime. Beaucoup ont rejoint la rébellion de l’Est ou se sont exilés tout simplement. Ils ont quitté le pays de Toumai, leur terre et n’y sont jamais retournés. Deby en veut à mort à ceux là qu’il accuse tantôt de l'avoir trahi, tantôt de l’avoir lâché. Il y a des gens avec lesquels, il a cherché un compromis en vain, car ils n’ont guère céder. En illustration, nous pouvons citer le cas 2AM (Abakar Adoum Manany). ,Ce PDG d'un grand groupe d'aviation qui par son silence, par son calme, semble encore perturbé le sommeil d’Idriss Deby avec lequel la rupture est totalement consommée.

Notons que Manany est un homme d’influence  qui a ses accointances  dans la haute sphère du pouvoir français. Pour preuve il a été élevé au rang de chevalier de la Légion d'honneur par le Président Chirac. Cet habitué de l’Elysée a gardé ses liens d'amitiés forts avec le Président Sarkozy. Les coulisses du pouvoir français révèlent que ce même Manany qui conseilla au Président Sarkozy de placer le Général Benoit Puga qu'il connaissait très bien comme Chef d'Etat Major Particulier à l'Elysée et principal conseiller militaire. Aujourd'hui, ce même Général d’Armée demeure toujours CEMP auprès du Président Hollande. Du coté de la rue Saint Dominique beaucoup pensent que ce collaborateur est dans une logique de prise de pouvoir sur le cerveau même du Président.  En guise de rappel, c’est l’homme qui a organisé le sauvetage du boucher d’Amdjarass, face aux rebelles en 2006 et 2008.

L’influence et la position occupée par cet homme ne permettent pas au pouvoir français d'avoir une lecture saine de l'imbroglio tchadien. De concert avec le Ministre de La Défense Le Drian, qui qualifia Deby d’ami,  ce cercle restreint d’admirateurs du  Président tchadien, est celui qui contrôle les affaires Militaires de la France. Alors que concernant le pays des Sao, leur méconnaissance est puérile. Le Tchad étant devenu la pierre angulaire de la lutte contre le terrorisme, la cécité de ce groupuscule constitue  un  frein  aux aspirations libertaires du peuple tchadien.

La mobilisation de ces hommes pour le maintien au pouvoir, vaille que vaille, du Président Deby malgré l’assassinat du principal opposant, le Pr Ibni Oumar Mahamat Saleh, la répression contre les élèves, les étudiants, les Journalistes et les Droit de l’Hommistes prouve définitivement que la Realpolitik a pris le pas sur les valeurs séculaires qui ont fait la France.

Désormais, il n'est un secret pour personne que l'Homme qui a marabouté le Président Hollande selon la formule du Journal Mediapart est l'un des principaux soutiens de Deby à Paris. S’ils restent encore des hommes d’influence qui soutiennent une transition démocratique au Tchad, ceux-là, doivent intercéder auprès du Chef de l’Etat français pour qu’il ait une vision qui dépasse le cadre de ce réseau malsain de militaires,  véritable obstacle à l'alternance. A la tête de ce réseau se trouve, le Général cinq étoiles Puga, grande figure incarnant le maintien au pouvoir de Deby.

Comme le soulignait récemment un responsable du mouvement Ibniste, sans un réel changement de cap on peut dire que l’élection de François Hollande n’aura rien apporté à la politique africaine de la France.


Pierre-Louis AUBERT

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Santé
En laissant courir Omicron, l’Europe parie sur un virus endémique
Un à un, les pays européens lèvent les restrictions comme les mesures de contrôle du virus. Certains, comme le Danemark ou la France, sont pourtant touchés par une contamination massive. Ils font le choix d’une immunisation collective, avec l’espoir de vivre avec un virus circulant tout au long de l’année à basse intensité.  
par Caroline Coq-Chodorge
Journal
Nouveaux vaccins, traitements… : des pistes pour protéger les plus fragiles
Avec des vaccins peu efficaces pour limiter la transmission d’Omicron, le raz-de-marée des infections se poursuit. Si une quatrième dose est écartée, des vaccins plus adaptés et de nouveaux traitements sont attendus pour aider à protéger les plus vulnérables.
par Rozenn Le Saint
Journal — Énergies
Nord Stream 2 : le gazoduc qui ébranle la diplomatie allemande
Entre intérêts économiques et alliances, Nord Stream 2 se retrouve au cœur des contradictions de la politique allemande. Sous pression, la coalition gouvernementale accepte finalement que le gazoduc construit pour écouler le gaz russe vers l’Allemagne par la mer Baltique soit inclus dans les sanctions en cas d’invasion de l’Ukraine.  
par Martine Orange et Thomas Schnee
Journal — Politique
À Drocourt, le bassin minier oscille entre abandon et vote Le Pen
Dans cette petite ville communiste du Pas-de-Calais, les échanges avec les habitants laissent apparaître l’ampleur de la déconnexion avec les thèmes et paroles qui rythment la campagne électorale médiatique.
par Jean-Louis Le Touzet

La sélection du Club

Billet de blog
La Chimère Populaire (bis)
Un prolongement du billet du chercheur Albin Wagener, sur les erreurs de la Primaire Populaire pour organiser la participation aux élections présidentielles, avec quelques rapides détours sur les formes de participation... Alors que la démocratie repose bien sur des techniques, elle est tout autant une affaire sociale et écologique !
par Côme Marchadier
Billet de blog
Pour la « primaire populaire »
[Archive] Partout, dans mes relations comme sans doute dans les vôtres, les gens se désespèrent de la multiplicité des candidatures de gauche. C’est le découragement, la démobilisation des électeurs potentiels, et la probabilité d’un désintérêt conduisant à l’abstention. Même si les chances de réussite sont faibles, tout, absolument tout, doit être tenté pour éviter une cinglante déroute.
par Jean Baubérot
Billet de blog
La Chimère Populaire
Pourquoi certain·es d'entre nous se sont inscrit·es à la Primaire Populaire et envisagent désormais de ne pas y voter ? Un petit billet en forme de témoignage personnel, mais aussi d'analyse politique sur l'évolution d'un choix électoral - parce que la trajectoire de l'électorat est mouvante, n'en déplaise aux sondages ou aux Cassandre de tous bords.
par Albin Wagener
Billet de blog
Pour en finir avec la Primaire populaire
[Archive] Allons ! Dans deux semaines aura lieu le vote de la Primaire populaire. On en aura fini d'un mauvais feuilleton qui parasite la campagne « à gauche » depuis plus d'un an. Bilan d'un projet mal mené qui pourrait bien tourner.
par Olivier Tonneau