A. NIBAL
lecteur
Abonné·e de Mediapart

65 Billets

0 Édition

Billet de blog 7 mai 2020

L'affreux Jøjø

Je suis atterré. Jo Nesbø a tué Rakel Fauke ! Pourquoi une telle faute de frappe chirurgicale, dans l’œuvre de l’auteur de "Rouge-gorge"? Vous me direz que ce n’est pas la première fois qu’un romancier fait mourir l’un de ses personnages récurrents. Et que le meurtre datait déjà, à mon insu, de presque un an...

A. NIBAL
lecteur
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Stop! Plus un mot! Say no more! Si ikke mer!!

La plus fervente lectrice dudit Jo, si infiniment proche depuis sept semaines et demie, ne m’avait même pas préparé à cette foudroyante issue! Et nous qui, joyeux et complices au vent mauvais, nous gaussions d'une statistique tueuse qui a les faveurs de l’opinion ricanante dans un contexte de confinement dévolu à la culture occasionnellement gymnique! Comment notre couple pourrait-il y survivre, après un tel manque de tact conjugal?

Ceci dit, c’est bien quelque part dans la dodécalogie Harry Hole que s’énonce également ce somptueux paradoxe : "Dans 70% des cas où les gens s’appuient sur des statistiques, c’est quelque chose qu’ils ont inventé pour l’occasion" (Police, cop.2013 ; p.412 : Katrine Bratt dixit). Donc du calme, je vous prie.

Police, Oslo. Le décor est planté, et il n’est pas le seul.

Ah la Norvège, son PIB, ses fjords, son soleil de 23h17, ces gens avec des prénoms imprononçables, qui s’emmerdent dans des boulots qui servent à rien, au lieu de se camer et pointer au chomdu comme tout le monde... Chaque année nous avons le verdict sondagier, aussi attendu que totalement erroné, d'une problématique qui nous taraude insidieusement : mais pourquoi donc ces cons de Norvégiens sont-ils le peuple le plus heureux du monde?

Certains considéreront que la réponse est contenue dans la question. A ceux-là disons halte, pas de xénophobie sur ce blog, s’il vous plaît ! Toutefois, la statistique est là pour le suggérer : au prorata de leur démographie, les pays scandinaves sont un ramassis de tarés tronçonneurs, énucléateurs, éviscérateurs et démocrates-chrétiens si ce n’est pire.

Il n’est donc pas impossible que la raison essentielle de l'exultation irrationnelle de leur population soit d’être encore en vie. Jo Nesbø l’avait bien compris, jusqu’à juin 2019. Et le pire c'est tu sais quoi? C’est l’un des trois amis de Harry qui oups shebam pow blop wiiizzzzz... ouf c'était moins une! 

Avant la Norvège et parce qu’il faut bien faire un choix dans le prodigieux panel des destinations low cost hahaha, la Toscane nous parut une bonne idée en février. Pas la Toscane en février, mais l’idée... bien vu, hein ?

Désormais c’est mort. Le premier qui ricane se fait toscanduplanter...

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Financement de la vie politique

À la Une de Mediapart

Journal
La faim, seule certitude dans le chaos afghan
Alors que le pays vit un effondrement économique total, les talibans hésitent entre davantage de répression et une très relative modération. Sur la scène internationale, ils n’ont marqué aucun point. À l’intérieur, la famine menace toutes les provinces.
par Jean-Pierre Perrin
Journal — Violences sexuelles
Violences sexistes à Radio France : face à un constat accablant, la présidence tâtonne
Le dernier rapport commandé par la présidence est dévastateur pour le groupe public : il pointe une « culture de tolérance au sexisme » et décrit un manque de réaction criant de l’encadrement ces dernières années. La présidence promet de tout changer. Mais la défiance est grande.
par Lénaïg Bredoux et Antton Rouget
Journal — France
« Travail dissimulé », « pensées suicidaires... » : le rapport choc sur les locales de France Bleu
Une expertise « risques graves » menée par un cabinet de conseil dans les stations de Radio France met au jour des conditions de travail et une souffrance inquiétantes. De multiples alertes avaient été lancées, la direction assure prendre le sujet « à bras-le-corps ».
par Ambre Mérianne
Journal — France
Élèves handicapés : les vilénies de Zemmour, le tollé, et après ?
Les adversaires d’Éric Zemmour font part de leur indignation après ses propos sur « l’obsession de l'inclusion » scolaire, qui serait « une mauvaise manière faite aux autres enfants ». Une « obsession » qui manque pourtant cruellement de moyens. Et jusque-là, de propositions à la hauteur.
par Caroline Boudet

La sélection du Club

Billet de blog
En état de mort cérébrale, que reste-t-il à attendre du Parti Socialiste ?
Incapable de produire la moindre idée, le PS ne peut que se reposer sur ses gloires passées et les petites manoeuvres de ses dirigeants pour conserver leur poste. Le parti ne suscite à gauche que mépris, ou pire, indifférence, et sa défaite annoncée pourrait être une nouvelle étape vers sa disparition. Mais serait-ce si grave ?
par Gauche Pinard
Billet de blog
La Primaire Populaire confirme l'échec : un autre Hamon est possible
Ce collectif, qui avait pour ambition originelle d'organiser une grande primaire de l'ensemble de la gauche, se retrouve après plusieurs déconvenues à muter vers une nouvelle formule s'apparentant désormais à un simple vote de consultation présentant une sélection discutable des candidats de "gauche" (dont certains qui refusent) et ce afin de simplement obtenir l'investiture de l'organisme.
par Eliot Thibault
Billet de blog
Il faut considérer avec pragmatisme la candidature de Jean-Luc Mélenchon
Accepter que la candidature de Jean-Luc Mélenchon soit la mieux placée pour amener la gauche au second tour permettrait d'accélérer les funérailles du vieux monde. Les électeurs et les militants des partis de gauche peuvent aujourd'hui faire un choix pragmatique, que leurs représentants n'ont pas su (ou pas pu) faire, en vue de mieux se projeter collectivement dans l'avenir.
par Electeurdegauche
Billet de blog
La petite musique de l'union pour l'union m’agace
Je n'ai pas signé la tribune de « l'Appel des Jeunes pour l'union de la Gauche en 2022 »¹ parue dans Le Monde le 8 janvier, et je veux expliquer pourquoi dans ce billet. Cette tribune ne propose pas de méthode, ne prend pas en compte les enjeux stratégiques de chaque candidature et fait semblant de ne pas voir des choses pourtant fondamentales. Par consensualisme ? Par naïveté ?
par Etienne COGNET