Enfin tricard !

Pas trop tôt ! A dix jours d'une mutité encore irrésolue, un abonné irascible mais tellement gentil au fond si l’on y regarde bien (bon arrêtez maintenant, ça suffit !) prend conscience de son absolue inanité.

Vexé il est, gastekléaussidonc...! Réminiscence simplement phonétique d’une enfance logui.lézardri.vienne du 22 valant bien une madeleine francilienne de tout ce temps perdu. Pour en arriver là, il aura suffi d’évoquer celle-ci dans un fil ténu, une onde apaisante, un courant presqu’aussi pollué que celui d’Huchet (magnifique pourtant, et en voie de renaissance, merci pour lui).

On ne s’énerve pas impunément contre les Invités de Mediapart. L.e.a.quel.le s’en fout à juste titre, mais bien moins que les interpellés d’un commentaire simplement soucieux de terminologie, sinon de déontologie. Ignoré Nibal, va jouer dans le sable!!

En "l’affaire" (mineure), "Le Télégramme" est le vecteur. Représentant pour l’occasion  le légitime repoussoir, de par le propos éditorialiste de son patron à la ramasse. Et ce, depuis des temps que les moins de 60 ans ne peuvent pas connaître... il n’empêche qu’un collectif de signataires d’une tribune plus qu’honorable sur le fond, s’emmêle dans la forme sur la pénétrabilité du foyer breton (!!!)... quintessentiellement privé d’intellect, comme chacun sait.

Avoir eu droit à la vindicte des mal-comprenants n’est pas vraiment grave. Mais je ne peux m’empêcher de songer en l’occurrence, à ce même dédain en lequel a été tenu un autre âne à bonnet de peau pas encore détruit par la calvitie (il se reconnaîtra, l’enfoiré !)...

Et plus encore à un rejet quasi-identique, sur un autre sujet où sa sincérité n’est pas attaquable, du plus virulent de mes détracteurs en l’occasion vexante sus-évoquée. Arroseur arrosé ? Non, certainement pas. Arrosoir percé, cela devient par contre une accusation que je qualifierai de sincèrement écolo... voyons, c’est une évidence !

Yer'mad, à la bonne vôtre! Je ne doute pas un instant que ce billet soit peu lu. Et s’il ne l’est pas, qu’il soit peu approuvé. Et je m’en fous, à l’égal d’une rédac’ nouvellement "Click & Collect" faisant peu de cas de son lectorat encore plus susceptible que moi... ce qui n’est pas peu dire.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.