A. NIBAL
lecteur
Abonné·e de Mediapart

65 Billets

0 Édition

Billet de blog 11 juil. 2020

Du bon usage du personnel (option DRH, dernière leçon)

Allez, vous reprendrez bien un petit dernier pour ta route?

A. NIBAL
lecteur
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Je, nous, hiboux, cailloux (dans ma chaussure), poux (dans ta tête)... Au début sur Mediapart, je n’osais pas écrire je. Suivant en cela les préceptes d’un rédac’chef de mi bon tan lontan, fondu du collectif et beaucoup moins de la bedaine, je mettais timidement des nous partout, tel un roi soleil de pacotille.

Ayant constaté que tutoyer un cocommentateur ne se faisait pas non plus, je vous voyais toustes mais passais sans vous parler. Contrairement à la gardienne de mon immeuble, qui ne me rate jamais mais m’appelle il.

Désormais je ne cherche plus derrière moi à qui elle s’adresse, je sais qu’il c’est bibi. Et ils, c’est ceux d’entre vous qui crèchent dans le même immeuble que bibi. Tout au moins, depuis que je suis reviendu repartir...

Je connais des ils qui, sur un parking gratuit indiscutablement désert, s’en trouvent désorientés à l’extrême. Au point de ressortir au bout d’une heure à tirer des bords, en respectant la signalisation suspendue et au sol. Ils s’en vont alors chercher un parking blindé et payant, où garer leur voiture au chausse-pied au 6ème niveau, entre un pilier jaune pisseux vermoulu et un SUV flambant neuf. En rayant les trois, cela va sans dire...

Instinct grégaire ? Que nenni, souvent ils haïssent sincèrement les gens.

Trois mois de rabe de Mediapart m’ont un peu donné ce sentiment-là. "Hé ho regardez, je suis de retour!" , claironnons-nous dans la nuit torride de mi-confinement, où seul l’écho daigne se manifester. Alors juste pour rigoler, nous faisons un créneau raté là où il y a du monde.

Je vous passe les "Ta gueule on dort!" et autres invectives fleuries. T’as remarqué hein? On, pas je ni nous (hiniboux, canilloux, nipoux...) Donc un peu dépité tu retournes à l’endroit toujours aussi désert qu’on l’a trouvé en entrant, je bois deux ou trois bières en solo, et il a mal aux cheveux le lendemain. Pas moi, eux.

Le rédac’chef dont auquel il est fait référence en intro professait une autre règle de base : si tu veux pas soûler, mon coco(men.ta.teur), pas plus d’un feuillet et demi et surtout tu aères! Voilà qui est fait.

Edit, 36ème ed. ; 2020. : Le journaliste dont je parle ici s’appelait Francis Le Goulven, une des "figures" des défuntes Editions Miroir Sprint. J’ai un peu travaillé dans la presse écrite, beaucoup glandé un peu partout, et terminé une "carrière professionnelle"  en dents de scie sinueuses aujourd’hui ébréchées, dans les bibliothèques municipales parisiennes (sections Musique)...

L’occasion d’évoquer un autre monsieur qui a compté sur ce parcours. Michel Breton a écrit toute sa vie en parallèle de son métier, et un "vrai" ouvrage de lui sur les étagères des lieux de lecture publique (entre autres) serait un juste retour des choses. Non que les autres ne soient pas "vrais"... il s'agit simplement, par la grâce de la souscription, d'une esthétique bichonnée à l’égal de son amour des mots. Et de l’amitié... Le connaissant, cela ressemble bien à un pari ! 

https://editionsthot.com/catalogue/livres-en-souscription/lembranchement-des-indesirables    

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Financement de la vie politique

À la Une de Mediapart

Journal
La faim, seule certitude dans le chaos afghan
Alors que le pays vit un effondrement économique total, les talibans hésitent entre davantage de répression et une très relative modération. Sur la scène internationale, ils n’ont marqué aucun point. À l’intérieur, la famine menace toutes les provinces.
par Jean-Pierre Perrin
Journal
Au nom de l’union, Taubira ajoute sa candidature à gauche
L’ancienne ministre de la justice est désormais officiellement candidate à la présidentielle. À Lyon, elle a dévoilé plusieurs propositions programmatiques, et annoncé s’inscrire dans le processus de la Primaire populaire, dont elle espère sortir gagnante à la fin du mois.
par Fabien Escalona et Mathilde Goanec
Journal — France
Élèves handicapés : les vilénies de Zemmour, le tollé, et après ?
Les adversaires d’Éric Zemmour font part de leur indignation après ses propos sur « l’obsession de l'inclusion » scolaire, qui serait « une mauvaise manière faite aux autres enfants ». Une « obsession » qui manque pourtant cruellement de moyens. Et jusque-là, de propositions à la hauteur.
par Caroline Boudet
Journal — Enseignement supérieur
Universités : le renforcement « systémique » promis par Macron cache mal un projet de privatisation
Le quasi-candidat Macron a souhaité jeudi une réforme « systémique » des universités. Derrière la promesse de les rendre « plus fortes » et de casser la concurrence avec les « grandes écoles », il a posé, en creux, les jalons d’un projet de privatisation.
par Martin Clavey

La sélection du Club

Billet de blog
En état de mort cérébrale, que reste-t-il à attendre du Parti Socialiste ?
Incapable de produire la moindre idée, le PS ne peut que se reposer sur ses gloires passées et les petites manoeuvres de ses dirigeants pour conserver leur poste. Le parti ne suscite à gauche que mépris, ou pire, indifférence, et sa défaite annoncée pourrait être une nouvelle étape vers sa disparition. Mais serait-ce si grave ?
par Gauche Pinard
Billet de blog
La petite musique de l'union pour l'union m’agace
Je n'ai pas signé la tribune de « l'Appel des Jeunes pour l'union de la Gauche en 2022 »¹ parue dans Le Monde le 8 janvier, et je veux expliquer pourquoi dans ce billet. Cette tribune ne propose pas de méthode, ne prend pas en compte les enjeux stratégiques de chaque candidature et fait semblant de ne pas voir des choses pourtant fondamentales. Par consensualisme ? Par naïveté ?
par Etienne COGNET
Billet de blog
Gauches : réveillez-vous !
Vous êtes-vous comptés ? Vous êtes-vous parlés ? Vous êtes-vous sincèrement interrogés ? Nous sommes des millions à nous poser ces questions : pourquoi font-ils, pourquoi font-elles, toutes et tous, cela ? Pourquoi sont-ils,  pourquoi sont-elles, à ce point aveugles ? Appel désespéré d'un électeur de Gauche...
par Daniel Vailleau
Billet de blog
Il faut considérer avec pragmatisme la candidature de Jean-Luc Mélenchon
Accepter que la candidature de Jean-Luc Mélenchon soit la mieux placée pour amener la gauche au second tour permettrait d'accélérer les funérailles du vieux monde. Les électeurs et les militants des partis de gauche peuvent aujourd'hui faire un choix pragmatique, que leurs représentants n'ont pas su (ou pas pu) faire, en vue de mieux se projeter collectivement dans l'avenir.
par Electeurdegauche