A. NIBAL
lecteur
Abonné·e de Mediapart

57 Billets

0 Édition

Billet de blog 11 sept. 2021

Susceptibilité(s)

Question de fond de fût, ou de seringue à ne gâcher sous aucun prétexte : un non-vacciné contre Le Machin est-il un antivax décérébré? Oui, pour Sophia Aram, la pasionaria du mouvement du Ventre Mou du Lundi au Soleil de la France Inter changeable, qui voit des cons partout sauf à midi devant la porte du studio dûment balayée. Non, pour... ... ... heu je sais pas.

A. NIBAL
lecteur
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Je précise en préambule que certaines chroniques de la pétulante Sophia (les Sophia chroniqueuses sont pétulantes comme les chroniqueurs économistes sont émérites) me font réellement rire, et plus encore réfléchir, si une telle chose est possible. Donc, pas question ici d'agression gratuite chère aux rézosociopathabilizés... En plus, elle est jolie et je ne suis pas féministe. Je ne l'ai jamais été, pour la bonne et simple raison que je suis un homme. Ouille, non arrêtez c'est pas ce que je voulais dire!!

Bon, déjà hors-sujet. Revenons à notre Parc à Moutons, dans les hauteurs de Vincendo. Antivax ou furax, les 150, 200 ou 250 milliers de personnes mobilisées chaque samedi depuis que Véran joue les sémaphores dans la tempête? L'en peut plus de fustiger, lui! Pas présidentiable ou si peu, mais sur tous les fronts à chaque Shabbat, pas une poussière ne doit dépasser les chiffres entérinés par les préfectures le vendredi vers 20h... 

(A ce stade, spécifier à la cantonade que vous n'êtes pas plus antisémite que féministe, et botter prudemment en touche sans rechercher la longueur. En particulier celle des cortèges sous-évalués, éternel et cornélien dilemme des pouvoirs surévalués.)

Sur le principe de la vaccination, le gros de l'électorat (bon ça va hein? s'il faut se justifier chaque fois qu'on vexe quelqu'un on s'en sort plus) n'a pas varié d'un pneu. Mais comme désormais il est diététiquement plus informé, désinformé et contrinformé, il sait que Big Pharma n'est pas qu'un concept complotiste. Le coup des onze vaccins o-bli-ga-toires madame-monsieur, pour arguer de la pertinence de trouer votre enfant tel un gruyère labélisé, fallait tout de même oser!
Ah bon, trois ça vous suffisait? Quel manque d'ambition, désolés c'est le lot ou rien... nous avons les moyens de vous persuader du grave danger qui nous menace mais surtout vous! 

Bref. Je moi-même en personne intrinsèque suis doublement vacciné, afin de pouvoir faire les mêmes trucs (et pas que des conneries) que ma compagne, dont la profession de sévice public l'exposait par avance à cette contrainte. Déjà, là y'a un truc qui coince pour tout partisan même modéré du libre-arbitre. Certes, celui-ci s'arrête au nanana où commence la tralalère des zot de Parc-à-Moutons. Nonobstant et de façon assez inexplicable,  pour l'éventuelle 3ème dose que mon grand âge requerrait, ce sera macache bonneau!... voyez à mon langage désuet, à quel point je suis vieux.

Aujourd'hui à Toulouse, de jeunes fafs (catégorie inextinguible au travers des âges) s'en sont pris aux manifestants. Et selon les dépêches tombées sur mon téléscripteur qui n'en peut mais, en ont été dissuadés par une intervention rapide des forces de l'ordre... C'te blague! sur les premières images de l'incident, on voit plutôt des Gj et autres quinquas et sexas parfois bedonnants prendre les choses en mains, en habitués peu effrayés par la castagne.

Doit-on s'inquiéter d'un tel consensus médiatique? Hi hi hi pardon, je vous la fais sur le mode du "à quoi faut-il s'attendre ce samedi?" devenu GPS pour les mordus de la trajectoire idéale d'un point A domiciliaire à un plan B foireux... ah non veuillez m'excuser... laborieux, voulais-je dire. Et pas le dimanche aprème, c'est sacré! 
Qui relèvera notre nation? Si ce n'est eux, sera-ce donc leurs frères? Dans une société où un jovial chef de train peut s'autoriser à menacer indirectement les voyageurs non "correctement" masqués, une rame peut en cacher une autre. A quand le lynchage des contrevenants par la majorité docile, tellement matraquée que persuadée qu'un TGV peut légalement être arrêté en rase campagne pour débarquer ses passagers récalcitrants? 

Oui, on en est là. C'est annoncé depuis un an et demi, et insidieusement le formatage se poursuit. Par pitié, épargnons-nous l'antienne de l'infréquentabilité de certaines personnes arpentant à fréquence hebdomadaire la même proportion de bitume que nous. Sauf à se calfeutrer en toute conscience de sa supériorité intellectuelle, nous nous côtoierons toujours en tous lieux... 
Et c'est heureux. Personnellement, je préfère un extrémiste braillard à un zombie propre sur lui. Au moins il est vivant, et parfois disposé à apprendre le caniveau.        

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Élections étudiantes : le débat
Alors que les élections du Crous ont lieu du 6 au 10 décembre, quatre des principales organisations étudiantes débattent dans « À l’air libre » sur les sujets essentiels pour près de 3 millions d’étudiants en France : précarité, logement, alimentation... Sur notre plateau, Mélanie Luce, présidente de l’UNEF, Jacques Smith, président de l’UNI, Paul Mayaux, président de la FAGE, et Naïm Shili, secrétaire national de L’Alternative.    
par à l’air libre
Journal — Justice
La justice révoque le sursis de Claude Guéant, le procès des sondages de l’Élysée rouvert
La justice vient de révoquer en partie le sursis et la liberté conditionnelle dont l’ancien bras droit de Nicolas Sarkozy avait bénéficié après sa condamnation dans le scandale des « primes » du ministère de l’intérieur. Cette décision provoque la réouverture du procès des sondages de l’Élysée : le tribunal estime que Claude Guéant n’a peut-être pas tout dit lors des audiences sur sa situation personnelle.
par Fabrice Arfi et Michel Deléan
Journal — Outre-mer
Élie Domota : « L’État a la volonté manifeste de laisser la Guadeloupe dans un marasme »
Le porte-parole du LKP (« Collectif contre l’exploitation ») est en première ligne de la mobilisation sociale qui agite l’île depuis deux semaines. Contrairement à ce qu’affirme l’exécutif, il estime que l’État est bien concerné par toutes les demandes du collectif.
par Christophe Gueugneau
Journal — Migrations
En Pologne, les migrants toujours en quête de protection
Plusieurs centaines de migrants ont tenté d’entrer en Pologne la semaine dernière. Dans la forêt située côté polonais, activistes et médecins bénévoles croisent toujours des familles ou hommes seuls, traumatisés et transis de froid, qu’ils aident du mieux qu’ils peuvent. En parallèle, des avocats se mobilisent pour faire respecter le droit d’asile.
par Nejma Brahim

La sélection du Club

Billet d’édition
2022, ma première fois électorale
Voter ou ne pas voter, telle est la déraison.
par Joseph Siraudeau
Billet de blog
« Nous, abstentionnistes » par Yves Raynaud (3)
Voter est un droit acquis de haute lutte et souvent à l'issue d'affrontements sanglants ; c'est aussi un devoir citoyen dans la mesure où la démocratie fonctionne normalement en respectant les divergences et les minorités. Mais voter devient un casse-tête lorsque le système tout entier est perverti et faussé par des règles iniques...
par Vingtras
Billet de blog
Ne lâchons pas le travail !
Alors qu'il craque de tous côtés, le travail risque d'être le grand absent de la campagne présidentielle. Le 15 janvier prochain, se tiendra dans la grande salle de la Bourse du travail de Paris une assemblée citoyenne pour la démocratie au travail. Son objectif : faire entendre la cause du travail vivant dans le débat politique. Inscriptions ouvertes.
par Ateliers travail et démocratie
Billet de blog
L'extrême droite a un boulevard : à nous d'ériger des barricades
Un spectre hante la France… celui d’un pays fantasmé, réifié par une vision rance, une France qui n’a sûrement existé, justement, que dans les films ou dans les rêves. Une France muséale avec son glorieux patrimoine, et moi je me souviens d’un ami américain visitant Versailles : « je comprends mieux la Révolution française ! »
par Ysé Sorel