A. NIBAL
lecteur
Abonné·e de Mediapart

57 Billets

0 Édition

Billet de blog 14 févr. 2021

Fable(s)

Casse-tête récapitulatif quinzomadaire, à usage strictement personnel... Tout a commencé un vendredi, quand l'émissaire du président et habitué au casse-pipe annonça des mesures restrictives dont tout un chacun savait qu'elles ne seraient pas respectées.

A. NIBAL
lecteur
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Commençons par la plus concrète. Ami travailleur, dit avec sa bonhommie coutumière d'énarque du terroir le missus dominicus, tu vas devoir tracer plus que Bip Bip, Usain Bolt et Speedy Gonzales réunis. Et comme mon monarque je sais  que tu en es capable. Donc, arrange-toi comme tu veux mais à 18h tapantes, tu es chez toi jusqu'au lendemain matin!

Rires. On peut être doté d'un solide sens civique, et ne pas renoncer à la vie en dehors du travail. Plus désopilant encore si c'est possible : dans l'esprit confus de nos élites, la lutte (en solidarité et fraternité) passait par... un recours au télétravail favorisé. Soit, ami travailleur, ne sors plus de la passoire thermique de ton sweet home, on s'y habitue très bien.

Problème, la plupart de mes amis travailleurs à moi me disent qu'en télétravail ils ne foutent quasiment rien. Nombre d'experts l'affirment : cette attitude nonchalante est fort dommageable pour l'économie du pays. Ce qui reste à prouver, mais c'est un autre débat. Quoi qu'il en soit, de quoi ont légitimement envie ces amputés du bulbe à la fin de leur station domiciliaire prolongée, aux alentours de 18h?

Oui mais là vous avez tout faux! Parce que les contrôles vont être renforcés, tra-la-lè-reu. Hilarité générale. A tort, pour l'ami travailleur motorisé incapable de se sortir à 18h03 de l'embouteillage que là aussi, chose incroyable, nombre d'experts avaient prévu! Bon, c'était le samedi 30 janvier... les choses vont toujours très vite, dans un monde immobile. Par exemple, les pandores oublient du jour au lendemain le carnet à souches électronique pour reprendre leurs activités normales.

Alors là, c'est du mauvais esprit. Parce que si tout le monde se conformait à nos consignes de salut public, le covid disparaîtrait. Dans les grandes surfaces de 19.999 m² par exemple, c'est en bonne voie, et nous ne relâcherons pas notre effort. Que viendra encore intensifier une stratégie optimale de vaccination.

Sur cette dernière assertion, pas d'inquiétude : nous sommes déjà tous vaccinés. Sauf quelques irréductibles, combattant pied à pied et masque à masque les comportements irresponsables des sceptiques. 
Et pourtant, quelle grande chose que le masque! Ces deux dernières semaines, plutôt que de faire ostensiblement le buzz mon corps a choisi une bonne grosse grippe à l'ancienne, la première de sa vie avec tous les risques inhérents. Hé bien pour peu que vous disposiez au quotidien de 2 cartons de 50 protections de la 2ème DB (celle de Leclerc), vous n'avez même plus besoin de vous moucher. Celles-ci font avantageusement office de musette renouvelable pour votre tarin congestionné.

C'est important de le savoir, dans la mesure où votre stock actuel n'est déjà plus de grande efficacité contre l'assaillant mutant. Une théorie circule à ce sujet. Les Rosbifs n'ayant pas supporté d'être mortifiés par les Sudafs en finale du Mondial de rugby 2019, ont fait le forcing pour les précéder au palmarès des variants du covid.

Cela frise le complotisme.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Justice
À Rennes, la justice malmenée
En pleine mobilisation du monde judiciaire, des magistrats rennais racontent leurs désillusions et leurs regrets face à leurs propres insuffisances. Cernés par les priorités contradictoires, ils examinent chaque dossier en gardant un œil sur la montre. 
par Camille Polloni
Journal
Hôpital : « On prêche dans le désert, personne ne nous entend »
Les hospitaliers ont, une fois encore, tenté d’alerter sur les fermetures de lits, de services d’urgence, la dégradation continue des conditions de travail, leur épuisement et la qualité des soins menacée. Mais leurs manifestations, partout en France samedi, sont restées clairsemées.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal
Valérie Pécresse, l’espoir inattendu de la droite
La présidente de la région Île-de-France a remporté le second tour du congrès organisé par Les Républicains, en devançant nettement Éric Ciotti. Désormais candidate de son camp, elle devra résoudre l’équation de son positionnement face à Emmanuel Macron.
par Ilyes Ramdani
Journal — Extrême droite
Chez Éric Zemmour, un fascisme empreint de néolibéralisme
Le candidat d’extrême droite ne manque aucune occasion de fustiger le libéralisme. Mais les liens entre sa vision du monde et la pensée historique du néolibéralisme, à commencer par celle de Hayek, sont évidents.
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
« Une autre vie est possible », d’Olga Duhamel-Noyer. Poings levés & idéaux perdus
« La grandeur des idées versus les démons du quotidien, la panique, l'impuissance d’une femme devant un bras masculin, ivre de lui-même, qui prend son élan »
par Frederic L'Helgoualch
Billet de blog
J'aurais dû m'appeler Aïcha VS Corinne, chronique de l'assimilation en milieu hostile
« J’aurai dû m’appeler Aïcha » est le titre de la conférence gesticulée de Nadège De Vaulx. Elle y porte un regard sur les questions d’identité, de racisme à travers son expérience de vie ! Je propose d'en présenter les grands traits, et à l’appui d’éléments de contexte de pointer les réalités et les travers du fameux « modèle républicain d’intégration ».
par mustapha boudjemai
Billet de blog
Get Back !!!
Huit heures de documentaire sur les Beatles enregistrant « Let it Be », leur douzième et dernier album avant séparation, peuvent sembler excessives, même montées par Peter Jackson, mais il est absolument passionnant de voir le travail à l'œuvre, un « work in progress » exceptionnel où la personnalité de chacun des quatre musiciens apparaît au fil des jours...
par Jean-Jacques Birgé
Billet de blog
Ah, « Le passé » !
Dans « Le passé », Julien Gosselin circule pour la première fois dans l’œuvre d’un écrivain d’un autre temps, le russe Léonid Andréïev. Il s’y sent bien, les comédiens fidèles de sa compagnie aussi, le théâtre tire grand profit des 4h30 de ce voyage dans ses malles aérées d’aujourd’hui.Aaaaah!
par jean-pierre thibaudat