Juste un pied d'égalité

Lu hier soir, le commentaire d’un agité du bocal pas franchement condamnable... sur le fond du bocal. Juste condescendant, dans sa forme sphérique dépourvue de réelles ouvertures. Travers courant. Et l’occasion d’un coup de chapeau sincère à ceux (plutôt celles, d’ailleurs) qui n’y succombent jamais.

Résumé à gros traits : un monsieur en prend un autre à partie, sur son supposé inactivisme. La chose serait anecdotique si elle ne tendait à se généraliser dans nos échanges quotidiens. En tous cas les miens, ces derniers temps et bilatéralement... ne jamais accuser son chien d’avoir la rage qui est en nous.

Parce que nous sommes devenus plus à-fleur-de-peau? Le terme est trop gratifiant, trop romantique pour être crédible. Plus à-fleur-de-nase? Certes pas... l’intelligence pure n’est pas la denrée la plus rare sur Mediapart. Plus intolérants? Joker!

Plus en colère? C’est certain. Contre nous-mêmes, la plupart du temps. Parce que le sentiment enfle, d’une dévalorisation de nos acquis, individuels et collectifs. Bien d’autres billets et articles le disent ici, plus talentueusement. La raison s’en trouve dans une sorte d’inéluctabilité que tous les pouvoirs actuels portent en étendard de leur tragique impuissance... et cependant nous imposent.

Les exemples de dommages collatéraux pullulent.

Greta Thunberg, désignée en enfant cyborg parce qu’elle serait dépourvue de l’hédonisme qui nous caractérise tous (n’est-ce pas Bruno Areû Taïaut, joyeux drille devant l’Eternel?) ;

un peu plus haut en tranche d’âge, Extinction Rebellion mais qui se cache-t-il-t-on-derrière, mouvement accusé de tous les maux pour cause de récup’ par de fumeuses composantes de l’oligarchie mondialiste (sacrée présence percussive aujourd'hui, dans la manif Répu-Nation) ;

France Insoumise, née bien avant  cette dénomination qui n’est fallacieuse qu’aux yeux des aigris d’un PS ratiboisé par son émergence, devenue l’objet d’une haine irrationnelle (ou à théoriser sans délai, mais par qui et dans quelle étagère, et chez quel éditeur?) ;

le PS lui-même (hé oui!), cible légitime et désormais quasi-historique de notre détestation d’une gauche qui atermoie depuis des lustres, et a tout intérêt à se refaire la cerise par le noyau... à savoir celui des militant.e.s de longue date, blanchi.e.s sous le harnais mais ruant volontiers dans les brancards, on en connaît tous ;

les syndicats, désignés à la vindicte par l’opinion qui voyage en chemin de fer, la non-opinion qui voyage en chemin de boue, les sans-opinion des sondages à la mords-moi le nœud Rhône, le patronat qui se tâte parce que lui-même n’est pas à la fête, et le lambda même pas doudouphilippin qui ne veut juste pas qu’on lui gâche son petit jésus 2019...

En rajouter serait adhérer à une ambiance voulue mortifère par des zombies marcheurs sortis de leurs caveaux en 2016 -putain, trois ans ! Leur avatar le plus pourri? Des mecs à casque usurpé, bandeau orange et jean griffé, feu de plancher sur chevilles nues, vus sur toutes les manifs de cette année de grâce... et qui font honte à leurs collègues prenant réellement des risques là où pulse le cœur à prendre des cités délaissées. Depuis quand déjà ?

Soyons clairs : tout -le monde- déteste la police- tout -le monde... depuis quand déjà? Tellement d’estime légitimement gagnée, et reperdue en si peu de temps, par la faute d’un régime se découvrant des velléités de dictature! Vieux manifestants de tous les combats, vieux cons battants de tous les manifestes, nous en sommes conscients, de cette réalité d’aujourd’hui 17 décembre 2019 ad lib. Et ad nauseam? Certainement pas. Ce qui réunit aujourd’hui dans la rue toutes les générations est un levain, et tous les chiffres fabriqués de toutes les puantes officines à la botte gouvernementale n’y feront rien.

Les béni-oui-oui de la macronie qui leur sert le caviar à la louche peuvent serrer les fesses. Leur sort est réglé, comme il l’est ou le sera en toutes contrées de ce monde qui exulte enfin, pétarade et entérine ce qu’est UN PIED D’EGALITE...

Quittant prochainement Mediapart pour des raisons indépendantes de ma volonté (quelqu’un a ri, là ?) j’entends prendre ici en flag une personne qui va le faire avant moi. Pour des volontés dépendantes de sa raison vacillante...

https://static.mediapart.fr/files/2019/12/17/blog-7-3-m.pdf

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.