A. NIBAL
lecteur
Abonné·e de Mediapart

65 Billets

0 Édition

Billet de blog 30 sept. 2020

La FrançInter a-t-elle peur?

Entendu ce matin, pour une fois avec un grand intérêt dans une tranche horaire compressée entre deux interminables spots de pub de la 1ère radio du pays : Geoffroy de Lagasnerie, dont les écrits sur Mediapart (entre autres) sont nombreux, et jamais dans le consensuel.

A. NIBAL
lecteur
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Disons même que sa parole heurte. Elle est clivante, horrible handicap d’aujourd’hui dont seul le qualificatif "disruptif" peut entraîner un effroi à l’égal.

Car le mot a bien été lâché : GdL (pardonnez cette familiarité uniquement destinée à éviter la redondance) fait peur ! Pour être tout à fait objectif, il figure simplement dans une de ces interventions orientées  dont le tandem du "Grand Entretien" s’est fait une spécialité -le standard croule sous les appels, je vous communique la question blanche de Gontran*... Lequel a une peur bleue, donc.

(*voyez que je ne vise personne)

Il y a plus ahurissant. Ainsi une auditrice a dit en direct à l’invité probablement très flatté, qu’il avait les qualités et les défauts de sa jeunesse. Disserter sur la justesse chronologique de cette appréciation aurait des allures de hors-sujet. Et ne serait le fait que d’un jaloux dont la quarantaine est loin derrière lui (j’entends par là la quadragénarité, et non l’ancêtre de la septaine).

Au demorand demeurant, plutôt que de disserter écoutons (c’est à 1:22:10 à la louche, il n'est pas interdit de zapper Mosco).

https://www.franceinter.fr/emissions/le-7-9/le-7-9-30-septembre-2020

Je ne connaissais pas le débit époustouflant de Lagasnerie, parfaite parade à la plus qu’agaçante propension de Léa Salamé à couper la parole à l’interlocuteur. Considération accessoire, bien sûr... mais qu’une pensée claire "à l’écrit" ait cette même force "à l’oral" n’est pas anodin. Trop de bafouilleurs perturbés dans le fil de leur autopromo perdent un peu du crédit qu’on peut leur accorder en d’autres occasions.

Affirmer ses convictions, écouter la contradiction et y répondre dans la foulée, sans même une hésitation... voilà qui renforce dans le sentiment que la pensée philo-sociologique actuelle ne ronronne pas forcément avec son temps socio-philosophique.

Un casseur de codes et de conventions de longue date (malgré son inconséquente adolescence 😀) nous le prouve vraisemblablement dans son dernier essai. Merci à France Inter de nous encourager à le lire...

https://www.fayard.fr/sciences-humaines/sortir-de-notre-impuissance-politique-9782213717104

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
#MeToo : Valérie Pécresse veut faire bouger la droite
Mardi, Valérie Pécresse a affiché son soutien aux victimes de violences sexuelles face au journaliste vedette Jean-Jacques Bourdin, visé par une enquête. Un moment marquant qui souligne un engagement de longue date. Mais, pour la suite, son équipe se garde bien de se fixer des règles.
par Ilyes Ramdani
Journal — Violences sexuelles
L’ancien supérieur des Chartreux de Lyon, Georges Babolat, accusé d’agressions sexuelles
Selon les informations de Mediacités, trois femmes ont dénoncé auprès du diocèse de Lyon des attouchements commis selon elles lors de colonies de vacances en Haute-Savoie par le père Babolat, décédé en 2006, figure emblématique du milieu catholique lyonnais.
par Mathieu Périsse (Mediacités Lyon)
Journal — Asie
Clémentine Autain sur les Ouïghours : « S’abstenir n’est pas de la complaisance envers le régime chinois »
Après le choix très critiqué des députés insoumis de s’abstenir sur une résolution reconnaissant le génocide des Ouïghours, la députée Clémentine Autain, qui défendait la ligne des Insoumis à l’Assemblée nationale, s’explique.
par François Bougon et Pauline Graulle
Journal
Sondages de l’Élysée : le tribunal présente la facture
Le tribunal correctionnel de Paris a condamné ce vendredi Claude Guéant à huit mois de prison ferme dans l’affaire des sondages de l’Élysée. Patrick Buisson, Emmanuelle Mignon et Pierre Giacometti écopent de peines de prison avec sursis.
par Michel Deléan

La sélection du Club

Billet de blog
Électricité d'État, non merci !
La tension sur le marché de l’électricité et les dernières mesures prises par l’Etat ravivent un débat sur les choix qui ont orienté le système énergétique français depuis deux décennies. Mais la situation actuelle et l'avenir climatique qui s'annonce exigent plus que la promotion nostalgique de l'opérateur national EDF. Par Philippe Eon, philosophe.
par oskar
Billet de blog
Notre plan B pour un service public de l'énergie
[Rediffusion] Pour « la construction d’un véritable service public de l’énergie sous contrôle citoyen » et pour garantir efficacité et souveraineté sur l’énergie, celle-ci doit être sortie du marché. Appel co-signé par 80 personnalités politiques, économistes, sociologues, historiens de l’énergie dont Anne Debrégeas, Thomas Piketty, Jean-Luc Mélenchon, Aurélie Trouvé, Gilles Perret, Dominique Meda, Sandrine Rousseau…
par service public énergie
Billet de blog
Un grand silence
L'association Vivre dans les monts d'Arrée a examiné le dossier présenté par EDF. Nous demandons, comme nous l'avons fait en 2010 et comme nombre de citoyens le font, que soit tenu un débat public national sur le démantèlement des centrales nucléaires : Brennilis, centrale à démanteler au plus vite.
par Evelyne Sedlak
Billet de blog
Fission ou fusion, le nucléaire c’est le trou noir
Nos réacteurs nucléaires sont en train de sombrer dans une dégénérescente vieillesse ; nos EPR s’embourbent dans une piteuse médiocrité et les docteurs Folamour de la fusion, à supposer qu’ils réussissent, précipiteraient l’autodestruction de notre société de consommation par un effet rebond spectaculaire. Une aubaine pour les hommes les plus riches de la planète, un désastre pour les autres.
par Yves GUILLERAULT