Sacré Mediapart (sem. IV ap. déconf.)

Tout part de Front Populaire. Mai 1936 : le gouvernement de Léon Blum... aïe! erreur d’aiguillage, on reprend. Il s’agit ici du machin qui veut juste se donner l’air d’être rassemblement popu. Entre autres, "Valeurs actuelles" adore, et son lectorat enchaîne les orgasmes à une fréquence qu’on ne lui aurait pas soupçonnée...

Mais parfois Onfray mieux de se taire. Votre serviteur n’a pas encore bien assimilé cette règle d'or, valable aussi sur Mediapart. Déjà que la blague qui précède est nulle... A sa décharge, convenons (convenez) que la multiplicité des manieurs de mots émérites de ces lieux de débauche rend caduque toute prétention de création en l’espèce.

De plus, il n’a jamais appris les fondements de la philo. Et se tâte avant de commencer à s’en pénétrer. Bref, tout cela pour signifier que la légitimité du plus grand philosophe céfran de son temps à faire là où ses plus grand.e.s pair.e.s (du même temps, forcément) ne veulent pas qu'il fasse, il s’en cogne un peu. Cependant, cet abruti inculte et pléonasmique aime bien avoir un avis non autorisé à soutenir ses amis ... ici, il est plus honnête de passer au je, afin de ne pas froisser bêtement un autre.

Ergo, mediapartitas et mediapartitos, je vous fais juges! Enfin, une demi-douzaine d’entre vous, veux-je dire.

Suite à un léger malentendu autour de la subtile nuance ennemis-amis-ennemis...etc. , Tête-de-pioche et Tête-de-mule (casting réversible) sont dans leur nouveau bateau, auparavant sournoisement planqué dans le sillage du premier, et qui fluctuat sans mergiturer. Malgré l’incroyable violence de l’échange, et un équilibre tout relatif, aucun des deux ne tombe à l’eau.

A cet endroit où se rejoignent Seine et Oise, leurs destins vont toutefois se séparer –c’est joli, hein? on dirait du Villeneuve, ou les belles histoires de l’oncle Paul... Parce qu’un cagnard poisseux tape sur les caboches, tandis que passent deux anges et un canard boîteux tout éberlués.

Moralité : je suis pour la suppression du début d’après-midi, et l’éradication du zénith qui ramollit la pourtant dure-mère. Mais l’essentiel est tailleur : Tdp et Tdm pourront-ils encore partager leurs billes et leurs quatre-heures à la récré?

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.