Nicanor
Abonné·e de Mediapart

12 Billets

0 Édition

Billet de blog 15 mars 2020

Coronavirus : on ferme les frontières !

Tous les xénophobes en rêvent depuis longtemps : beaucoup de pays vont fermer leurs frontières. La Corée du Nord avait ouvert le bal en début d’épidémie. Les Etats-Unis suspendent désormais les entrées aux Européen-ne-s. D’autres Etats suivent, chacun à leur façon, avec mesures spécifiques et exceptions. Une règle demeure constante : aucun pays ne ferme la porte à ses nationaux.

Nicanor
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Un virus a besoin d’un organisme hôte pour se déplacer. La restriction de la circulation des personnes entraîne donc nécessairement une moindre propagation. On constate cependant que les mesures prises par un grand nombre d’Etats comportent toutes leur part d’incohérence qui peut surprendre. Pour exemple, les Etats-Unis ont hésité à suspendre les entrées depuis les îles britanniques alors que les contaminations y étaient en hausse. La Thaïlande a suspendu les dispenses de visas aux passeports italiens, mais pas aux autres passeports européens1. Le Cambodge a suspendu l’entrée sans visa pour les Allemand-e-s, Espagnol-e-s, Italien-ne-s et Français-e-s, mais pas pour les Suisses.

Refouler les potentiels porteur-euse-s du coronavirus comme les pestiféré-e-s dans un autre temps est devenu la mode, voire la norme. Mais la considération épidémiologique ne semble pas être l’unique déterminante de ces mesures. Pour un Etat, il pourrait être plus dangereux d’accepter ses propres ressortissants sur son territoire s’ils sont infectés, que des étrangers s’ils sont sains. Or c’est la nationalité des personnes, et non pas leur état de santé, qui prime quant à l’endroit où ils doivent finir. « Chacun chez soi, et le coronavirus sera bien gardé » a t-on le sentiment d’entendre de la part des gouvernements. À l’heure où nombre de pays comptent des ressortissant-e-s aux quatre coins du globe, est-ce la solution la plus optimale ?

Le manque de rationalité et de solidarité trouve son comble dans le traitement des personnes qui sont rassemblées en vue d’être expulsées ou bannies. Dans les camps de réfugié-e-s en Grèce, la situation est catastrophique2 et le gouvernement a fait fermer les guichets de demande d’asile et de services aux exilé-e-s jusqu’au 10 avril3. On refuse donc, même en période de pandémie, l’aide de base, aux plus vulnérables, car ne faisant pas partie de la communauté nationale. Cela alors que d’autres sont évacués par avion depuis l’autre bout de la planète, car également étrangèr-e-s mais en possession d’un passeport plus puissant. La nationalité est encore une fois l’étalon du traitement des personnes en cas de crise grave.

Au lieu de s’organiser collectivement comme le demanderait la situation, les gouvernements ont joué chacun pour soi. Même au sein de l’Union Européenne, ce n’est ni la France ni l’Allemagne mais la Chine qui a prêté main forte à l’Italie pour lui fournir des respirateurs, des médicaments, du matériel médical4. Faudra-t-il déplorer le même manque de solidarité lorsque le coronavirus touchera un pays dont le système de santé ne saura faire face, comme le Laos, le Malawi, la Papouasie Nouvelle Guinée ? Assistera-t-on à un ballet d’évacuations sanitaires d’urgence pour les passeports de pays riches, et à un refoulement des citoyen-ne-s des pays nouvellement contaminés aux entrées des autres Etats ? À quand, dans de telles situations pandémiques, une vraie solidarité médicale, matérielle et migratoire au niveau mondial ?

1https://edition.cnn.com/travel/article/coronavirus-travel-bans/index.html

2https://www.euronews.com/2020/03/14/immediate-evacuation-of-migrant-camps-in-greece-needed-to-contain-coronavirus-says-msf

3https://greekcitytimes.com/2020/03/14/greek-asylum-services-shut-down-to-protect-public-health/

4https://www.mediapart.fr/journal/international/120320/coronavirus-les-mauvaises-priorites-de-la-bce-et-de-l-europe?onglet=full

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — International
En Pologne, le calvaire des exilés
Dans notre émission ce soir, reportage aux portes de l'Union européenne, où des migrants et des migrantes sont toujours retenus dans des conditions inhumaines. En plateau : Anaïs Vogel, qui a fait cinq semaines de grève de la faim pour dénoncer le traitement des exilés à Calais, et Catherine Wihtol de Wenden, directrice de recherche émérite au CNRS. 
par à l’air libre
Journal — France
La candidature de Zemmour prend une mauvaise tournure
L’ancien éditorialiste de CNews et du Figaro a officialisé, mardi, sa candidature à l’élection présidentielle dans un clip reprenant toutes ses obsessions identitaires. Sur le terrain, sa campagne est devenue particulièrement compliquée.
par Lucie Delaporte
Journal — France
Pour Pécresse et Bertrand, une campagne aux airs de pénitence
Après avoir claqué la porte du parti Les Républicains, ils ont repris leur carte pour obtenir l’investiture présidentielle. Pendant des mois, Valérie Pécresse et Xavier Bertrand ont remis les mains dans le cambouis partisan et arpenté les routes de France pour convaincre.
par Ilyes Ramdani
Journal — France
Les macronistes s’offrent un rassemblement de façade
Divisée avant d’être officiellement unie, la majorité présidentielle s’est retrouvée, lundi soir, pour tresser des louanges à Emmanuel Macron et taper sur ses adversaires. Un exercice poussif qui ne risque pas de « marquer l’histoire ».
par Ellen Salvi

La sélection du Club

Billet de blog
La nullité pollue
Il y a peu, vautré devant un énième naufrage filmique d’une plateforme de streaming, j'ai réalisé que ces plateformes avaient entrainé une multiplication délirante des navets qui tachent à gros budget. Fort bien. Mais quand va-t-on enfin parler de l’empreinte écologique démente de ce cinéma, cet impensé dont on ne parle jamais ? Ne peut-on imaginer des films plus sobres -tels ceux de Carpenter ?
par Mačko Dràgàn
Billet de blog
« Ailleurs, partout » : d’autres images des migrations
« Ailleurs, partout », d’Isabelle Ingold & Vivianne Perelmuter, sort le 1er décembre. Le documentaire offre une passionnante réflexion sur les paradoxes de la géographie contemporaine, entre fausse ubiquité du cyberespace et vrais obstacles aux migrations. Rencontre avec les deux réalisatrices. (Entretien avec Nashidil Rouiaï & Manouk Borzakian)
par Géographies en mouvement
Billet de blog
Get Back !!!
Huit heures de documentaire sur les Beatles enregistrant « Let it Be », leur douzième et dernier album avant séparation, peuvent sembler excessives, même montées par Peter Jackson, mais il est absolument passionnant de voir le travail à l'œuvre, un « work in progress » exceptionnel où la personnalité de chacun des quatre musiciens apparaît au fil des jours...
par Jean-Jacques Birgé
Billet de blog
La beauté fragile d'un combat
« Nous ne combattons pas le réchauffement climatique, nous nous battons pour que le scénario ne soit pas mortel. » Parfois, par la grâce du documentaire, un film trouve le chemin de l’unisson entre éthique et esthétique. C’est ainsi qu’il faut saluer « L’hypothèse de Zimov  », western climatique, du cinéaste Denis Sneguirev, à voir absolument sur Arte.
par Hugues Le Paige