Nico Hirtt
Abonné·e de Mediapart

21 Billets

0 Édition

Billet de blog 27 mars 2008

Chine, droits de l'homme et éducation

Nico Hirtt
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

En ce début de printemps 2008, la Chine est la cible privilégiée de certaines organisations occidentales dites de "défense de droits de l'homme". Curieusement, ces groupements manient une définition particulièrement étroite de ce que sont les droits de l'homme. Par exemple, le droit à l'éducation ne semble guère avoir d'importance à leurs yeux. Or, dans le domaine de l’instruction et de l’alphabétisation, la république de Chine n'a pas à rougir. Elle pourrait même donner des leçons à bien des nations.

Entre 1949 et 1987, donc avant même le "boom" économique actuel, le nombre des écoles primaires a doublé en Chine. Celui des écoliers est passé de 2,3 millions à 128 millions. L’effectif des lycéens de l’enseignement secondaire a été multiplié par 39,3; celui des étudiants de l’enseignement supérieur, par 16,6. Entre 1949 et 1990, la Chine a formé 40 fois plus d’universitaires qu’entre 1912 et 1948.

Alors que dans beaucoup de pays capitalistes avancés, pourtant très riches, on diminue ou on bloque actuellement les budgets d’éducation, la Chine populaire, elle, a voté une loi stipulant que « la croissance du budget de l’éducation obligatoire doit être supérieure à celle des recettes financières » et obligeant les autorités locales à « augmenter graduellement le budget de l’éducation en fonction du nombre des élèves ».

En 1994, la République populaire de Chine a généralisé l’enseignement obligatoire de 9 années dans toutes les villes. Depuis lors, 86,6 % des enfants poursuivent des études au-delà de l’enseignement primaire, ce qui constitue un exploit incomparable pour un pays du tiers-monde. L’Inde, le Pakistan et la Chine, pays voisins de par le niveau de développement économique, comptaient tous trois un peu plus de 80% d’analphabètes il y a quarante ans. Aujourd’hui, parmi les jeunes de 10 à 14 ans, le taux d’analphabétisme est — selon des données de l’UNESCO — de 7,2% en Chine, de 43,5% en Inde et de 74,6% au Pakistan.

En moins de cinquante ans, le taux d'analphabétisme des populations jeunes et moyennes chinoises est tombé de 80% à 5%.

Essayons donc de ne pas oublier que, pour la grande masse des paysans et des citadins de pays du tiers-monde, le problème des « droits de l’homme » ne se pose pas dans les termes où l'on se plaît à le poser dans les cercles bien pensants occidentaux, mais bien sous la forme de questions très simples comme : « mes enfants iront-ils à l’école ou seront-ils obligés de se prostituer pour survivre ? ».

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Afrique
Kenya : le pays suspendu à des élections à haut risque
Mardi 9 août se déroulent au Kenya des élections générales. Alors que la population fait face à une crise économique et à une forte hausse des prix, ce scrutin risque de déstabiliser ce pays clé de l’Afrique de l’Est. 
par Gwenaelle Lenoir
Journal — Proche-Orient
L’apartheid, révélateur de l’impunité d’Israël
Le débat sur l’existence ou non d’un système d’apartheid en Israël et dans les territoires palestiniens occupés est dépassé. L’apartheid israélien est un fait. Comme le confirme l’escalade des frappes et des représailles autour de la bande de Gaza, il est urgent désormais de mettre un terme à l’impunité d’Israël et de contraindre son gouvernement à reprendre les négociations.
par René Backmann
Journal — Proche-Orient
Quarante trois morts à Gaza depuis le début de l’offensive israélienne
Parmi les victimes des frappes visant la bande de Gaza figureraient quinze enfants et des dirigeants du groupe armé palestinien Djihad islamique. Une trêve entre les deux parties serait entrée en vigueur dimanche soir.
par La rédaction de Mediapart (avec AFP)
Journal — Amériques
Au Pérou, l’union du président de gauche et de la droite déclenche une déferlante conservatrice
Sur fond de crise politique profonde, les femmes, les enfants et les personnes LGBT du Pérou voient leurs droits reculer, sacrifiés sur l’autel des alliances nécessaires à l’entretien d’un semblant de stabilité institutionnelle. Les féministes sont vent debout.
par Sarah Benichou

La sélection du Club

Billet de blog
Michael Rakowitz, le musée comme lieu de réparation
À Metz, Michael Rakowitz interroge le rôle du musée afin de mettre en place des dynamiques de réparation et de responsabilisation face aux pillages et destructions. Pour sa première exposition personnelle en France, l’artiste irako-américain présente un ensemble de pièces issues de la série « The invisible enemy should not exist » commencée en 2007, l’œuvre d’une vie.
par guillaume lasserre
Billet de blog
A la beauté ou la cupidité des profiteurs de crise
Alors que le débat sur l'inflation et les profiteurs de la crise fait rage et que nous assistons au grand retour de l'orthodoxie monétaire néolibérale, qui en appelle plus que jamais à la rigueur salariale et budgétaire, relire les tableaux d'Otto Dix dans le contexte de l'Allemagne années 20 invite à certains rapprochements idéologiques entre la période de Weimar et la crise en Europe aujourd'hui.
par jean noviel
Billet de blog
Réponse au billet de Pierre Daum sur l’exposition Abd el-Kader au Mucem à Marseille
Au Mucem jusqu’au 22 août une exposition porte sur l’émir Abd el-Kader. Le journaliste Pierre Daum lui a reproché sur son blog personnel hébergé par Mediapart de donner « une vision coloniale de l’Émir ». Un membre du Mrap qui milite pour la création d'un Musée national du colonialisme lui répond. Une exposition itinérante diffusée par le site histoirecoloniale.net et l’association Ancrages complète et prolonge celle du Mucem.
par Histoire coloniale et postcoloniale
Billet de blog
Deux expos qui refusent d'explorer les réels possibles d'une histoire judéo-arabe
[REDIFFUSION] De l’automne 2021 à l’été 2022, deux expositions se sont succédées : « Juifs d’Orient » à l’Institut du Monde Arabe et « Juifs et Musulmans – de la France coloniale à nos jours » au Musée de l’Histoire de l’Immigration. Alors que la deuxième est sur le point de se terminer, prenons le temps de revenir sur ces deux propositions nous ont particulièrement mises mal à l'aise.
par Judith Abensour et Sadia Agsous