A toi, mon ami, mon frère républicain, mon concitoyen français musulman.

Je vois la peine dans tes yeux. La peine, et puis la peur. Redresse la tête, ne cache pas tes larmes, elles sont les meilleurs armes pour luter contre l'effroi qui a glacé ton ame en cette douce soirée de novembre.
Comme nous tous, c'est la liberté que tu pleures. Et puis il y a la colère. Celle qui bout en toi en voyant le martyr de la démocratie que tu chéris tout autant que moi, que nous.
Comme nous tous, tu as peur. Toi, moi, tes proches, les miens peuvent à leur tour croiser la route de ces semeurs de mort qui roderont encore longtemps. Nous tremblons ensemble. Mais j'ai la chance de ne pas vivre ta seconde angoisse, sans nul doute la plus grande. Les regards fuyants ou appuyés, les paroles ou les non dits, toutes ces choses qui visent à te faire porter la responsabilité de cette barbarie. Tu es français musulman.
Un mauvais musulman pour ceux qui écrivent leurs prêches avec le sang des innocents.
Un mauvais français pour ceux qui choisissent le rejet pour soigner la psychose.
Depuis des décennies, tes grands parents, tes parents, d'une rive a l'autre de la méditerranée, d'un extreme a l'autre de la haine, n'avaient pas d'autre choix que de baisser la tête, de se faire tout petit, d'espérer que demain soit meilleur, d'accepter cette fatalité.
Pour toi, aujourd'hui, ne doutes pas, tout a changé.
Français, tu l'es, et nous, tes amis, tes frères républicains, tes concitoyens français luterons jusqu'a la mort pour ne jamais t'abandonner comme nos grands parents, nos parents l'ont fait, dans les pires moments de notre histoire, pour d'autres avant toi.
Musulman, c'est a toi de le revendiquer. Ne te cache plus. Sois en fier. Endosse le rôle de représentant de ta culture musulmane. C'est en revendiquant leur négritude que Luther King Jr, Mandela puis Obama ont vaincu.
C'est a ton tour. Lève toi et parle pour faire mentir l'adage qui veut que ce soient les esprits les plus fermés qui aient les bouches les plus ouvertes. Donne à voir aux obscurantistes de tous poils un citoyen musulman, un laïc musulman, un républicain musulman, un patriote musulman.
Laisse derrière toi la peur et fait tienne ces paroles de cet artiste que les français ont élevées au rang d'idole : Ton étoile jaune c'est ta peau, tu n'as pas le choix. Ne la porte pas comme on porte un fardeau. Ta force c'est ton droit.
Nous sommes la France.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.