Demonstration, par Charlie, que le dessin de Riss n'est pas #Charlie

Depuis le publication du billet de Mouloud Akkouche, le débat sur la caricature d'Aylan fait rage sur Médiapart. C'est ainsi que le blogueur Pipotin exhuma deux "Une" de Charlie Hebdo datant des 70's pour expliquer que Riss est dans la lignée du Charlie de toujours. Je l'en remercie car ces archives vont me permettre de démontrer que Riss a trahi les valeurs de Charlie avec son dessin.

Voici donc ces trois dessins :

Charlie / Une de Reiser Charlie / Une de Reiser

reiser-arabes-medium © Reiser reiser-arabes-medium © Reiser

Aylan © Riss Aylan © Riss
Au premier abord, une lecture au premier degré de ces trois caricatures pourraient nous amener à penser qu'elles sont équivalentes. Si l'une est raciste, les trois le sont. En fait, c'est tout le contraire, et c'est bien le problème !

D'abord, le choc pétrolier abordé par Reiser était un fait incontestable alors qu'affirmer, comme Riss, que les agressions de Cologne ont été perpétuées par des migrants, ce n'est pas la réalité au point où en est l'enquête aujourd'hui. Il ne s'agit que d'une rumeur propagée par l'extrême droite allemande. Partir d'un fait d'actualité mondial ou s'inspirer d'une rumeur servant PEGIDA, c'est une première différence majeure sur laquelle Riss et ses collègues feraient bien de méditer.

Ensuite, ces caricatures de Reiser s'attaquaient à des institutions puissantes, les pays arabes de l'OPEP (et non les peuple arabes dans leur ensemble), et donc pas à des personnes physiques qui vivent dans un dénuement total (pour celles qui ont la chance de survivre). Deuxième différence fondamentale.Charlie, dans les 70's attaquait le fort, jamais le faible. Et si le faible pouvait être croqué (Les trisomiques de Cabu par ex), c'était toujours dans le but de dénoncer le sort qui lui était fait et pas pour l'enfoncer un peu plus comme c'est le cas, pour les migrants, dans la caricature de Riss.

Enfin, Charlie n'était jamais mainstream dans les 70's. Alors qu'en France on cherchait des idées pour se sortir du choc pétrolier, Reiser dit sur le ton de l'humour '"y'a qu'a faire la guerre aux (pays) arabes". Personne ne pensait sérieusement un truc pareil. C'était l'anticonformisme que nous adorons tous dans Charlie. Aujourd'hui, l'équation Migrants = Violeurs posée par la caricature de Riss est extrêmement répandue dans l'opinion (majoritaire ?). Ou est l'anticonformisme ??

J'arrête là, on pourrait ainsi continuer longtemps l'analyse comparée du Charlie qu'on aime avec ce qu'il est devenu aujourd'hui. J'aimerais juste revenir sur l'autre argument "massu" des pro Riss qui, pour certains, pourraient s'apparenter à des IntegRiss.

Il s'agit de l'argument qui consiste à essayer de nous faire avaler que l'identité du messager prime sur le contenu du message. ("Si c'était dans Minute mais c'est dans Charlie"). C'est exactement ce qu'on me répondait quand Robert Menard est devenu chroniqueur dans les médias. Avoir fondé Reporter Sans Frontière excluait d'office la possibilité que Ménard soit d’extrême droite (sinon, aucun média ne l'aurait embauché à l'époque). C'est ainsi que ces Média lui permirent de toucher le grand public et, finalement, d'être élu à Béziers avec l'aide de l'étiquette "Vu à la TV". Je pourrais multiplier les exemples à l'infini de ceux qui se sont fourvoyés dans la défense du CV d'un messager en oubliant de se pencher, sans œillères, sur l’œuvre décriée. Je noterais juste au passage que soutenir que le contexte fait que RISS NE PEUT PAS ETRE RACISTE est assez cocasse. L'argument du contexte ne pourrait il pas aussi nous amener à se dire qu'un dessinateur, qui s'est fait trouer la peau et a vu onze des ses amis mourrir sous ses yeux, a peut être perdu certains de ses repères ?

Pour finir, j'aimerais proposer une expérience à tous les "pro Riss". Si ce dessin de Riss n'est pas raciste, on doit pouvoir l'appliquer à une autre cible touchée par la haine et la xénophobie sans que cela ne change rien à la perception que vous en avez. Alors imaginez exactement la même caricature, mais avec deux changements pour l'adapter : Remplacez Aylan par Ilan (Halimi) et "peloteur en Allemagne" par "Assassin en Palestine". Oseriez vous soutenir qu'une telle caricature ne serait pas antisémite ?

Moi pas ! Et c'est aussi pour cela que j'estime que la caricature de Riss sur Aylan est raciste.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.