Génération Non-Non VS Génération Criquet.

Vingt-quatre heures que les réseaux sociaux bruissent de l'indignation d'une partie de la jeunesse. Tous les médias traditionnels, "suppôts du grand capital", relayent l'information se faisant donc, contraints et forcés, le porte-parole d'une génération sacrifiée sur l'autel du libéralisme. Et dans le Club de Médiapart ? Rien !

On y trouve quelques billets forts intéressants sur l'international, ou sur le local. Une litanie sans fin de "JE SUIS CHARLIE" à toutes les sauces. De nombreuses lectures du Coran, analysé, disséqué, commenté, disqualifié ou défendu à coup de lien vers des auteurs que je ne lirais jamais, car le Coran n'est pas vraiment ma préoccupation majeure. En bon athée, je laisse le Coran aux musulmans, ils sont bien assez nombreux pour en débattre (mais sans doute moins qu'ici, je le concède). Autre dérivé du même sujet, l'islamo-gauchisme de Rokhaya Diallo ou la défense absolue de la liberté d'expression de Caroline Fourest.

Y'a bien aussi la Grèce, dont il suffirait de constater qu'il faut attendre pour avoir un avis, mais dont les avis des membres, ne pouvant pas attendre, ne manquent pas. Sur Tsypras, traitre ou génie, que de pages noircies, de commentaires enflammés et contradictoires pour prouver que, dans quatre mois, il pleuvra ou il fera beau en Grèce. Rhétorique bien inutile étant donné qu'aucun climatologue, prévisionniste météo, diseuse de bonne aventure ou même marabout ("Musulman ou pas ?". Je ne sais pas, c'est grave docteur ?) n'a, pour le moment, souhaité prendre part à ces débats importants sur la météo sociale grecque de l'été 2015.

Pendant que la "gauche qui pense" se trouve bien occupée par ces débats fondamentaux, elle ignore (méprise ?) royalement des gamins qui arrivent à mettre sur la table, en 24h, à coup de tweets enragés, un sujet  qui pointe une profonde inégalité dans ce pays, qui met le doigt sur l'avenir de la jeunesse ("Ils ne se sont pas convertis à l'Islam quand même ?!?!")  et de notre pays. "Mais de quoi parle cet imbécile qui nous dérange en plein combat de coq intellectuel ?"

Il vous parle de la polémique sur la nouvelle chanson des enfoirées* ! Un hymne jugé réactionnaire par nos jeunes car (je cite certains tweets) une bande de "nantis en Louboutins" vient leur faire la morale en mode : "Arrête de te plaindre feignant, t'as qu'as bossé. Nous, notre pognon, on l'a pas volé, on l'a gagné !" Message, qui est relayé en boucle par toutes les radios, la plus grande chaine de télévision et qui va être avalé par 13 Millions de Français le 13 Mars lors de la diffusion sur TF1. Le tout sous les yeux d'un Coluche de papier glacé (comme son cadavre qui n'en finit pas de se retourner. Vous me direz ça réchauffe) qui sourira semblant acquiescer.  Quand on est de gauche, y'en aurait à dire, de cette polémique. Mais non, "on a plus important à faire, monsieur !" Je ne vais donc pas rentrer dans le fond du sujet, parler tout seul étant peu utile et pas ma tasse de thé (à la menthe, façon marocaine… Vous voilà rassuré, je peux aussi parler du Magreb).

Pourquoi ce silence de cette gauche si bavarde sur le Coran, Charlie ou la Grèce ? Serait-ce le snobisme qui l'empêche de s'abaisser à parler d'un spectacle populaire diffusé par TF1 ? Serait-ce la conscience d'appartenir à la gauche de cette génération "Criquet" qui, à force de débat stérile sur le sexe des anges socialistes, communistes, marxistes, trotskystes ou anarchistes, a laissé s'installer un système (qu'elle prétendait combattre avec acharnement) qui dévore ses propres enfants pour assurer ses derniers acquis. Franchement, qui, à gauche, osera dire que ce sont ceux qui ont fait Mai 68 qui ont laissé un monde en ruine à leurs petits-enfants ? Qui, à gauche, aura enfin le courage de dire qu'une des inégalités majeures de notre pays, est l'inégalité générationnelle ?

A toutes ces questions, deux mois de présence dans ce club ne me donnent aucune réponse. En revanche, je vous remercie, j'ai enfin mon idée pour ce qui est de savoir pourquoi le premier parti de France chez les moins de 30 ans est le Front National depuis plus de 15 ans. Mais bon, l'honneur est sauf, le FN est loin derrière le parti abstentionniste ("Vous voyez Nicolas, c'est pas si grave !") mais, quand même, un poil devant le Parti du Suicide* ("Quoi ?!? Encore des Kamikazes ?!?")

Excusez-moi, mesdames messieurs de gauche, de vous avoir dérangé en pleine réflexion sur la page 12 de Charlie, la page 6 des réformes Tsypras ou le verset 4 : 34 du Coran.

http://blog.natas.fr/2015/02/25/toute-la-vie-les-enfoires/

* http://www.lemonde.fr/sante/article/2014/02/05/hausse-alarmante-des-tentatives-de-suicide-chez-les-jeunes-filles_4360146_1651302.html

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.