Nicolas Roméas
Acteur culturel, auteur, Nicolas Roméas fait aujourd'hui partie de l'équipe de bénévoles du site L'Insatiable (www.linsatiable.org) en tant que rédacteur en chef. Il participe également à la nouvelle revue L'Insatiable papier.
Abonné·e de Mediapart

112 Billets

0 Édition

Lien 6 mars 2011

Europe : No culture, no future

Nicolas Roméas
Acteur culturel, auteur, Nicolas Roméas fait aujourd'hui partie de l'équipe de bénévoles du site L'Insatiable (www.linsatiable.org) en tant que rédacteur en chef. Il participe également à la nouvelle revue L'Insatiable papier.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

http://www.linsatiable.org


Art, Culture, Europe, peuples en liberté, en responsabilité…
Conversation avec Stéphane Hessel

Stéphane Hessel témoigne publiquement de sa vision de la Culture comme outil indispensable à la construction de l’être, ferment politique de l’engagement et vision d’une possible société future.
Lorsqu’en 2009 nous saluions le message de résistance et d’espoir qu’il porta avec d’autres au Plateau des Glières (dont nous avions eu connaissance par le film de Gilles Perret Walter, retour en Résistance) [1], nous n’imaginions pas alors que la clarté de ses mots trouverait un écho si puissant, invitant de nombreux citoyens à se déclarer « Résistants d’hier et d’aujourd’hui ».
Son interpellation : « Indignez-vous ! », [2] fut une sorte d’annonce de l’actuel élan populaire mondial – de l’indignation à la révolte. Le phénomène qui a suivi sa parution – plus d’1,2 millions de lecteurs à ce jour, bientôt traduit en 24 langues – participe d’un mouvement de société qui dépasse l’actualité éditoriale. Le titre de son prochain ouvrage : Engagez-vous confirme la volonté de traduire cette pensée en actes. De cet heureux succès, qui redonne à la politique toute sa valeur, les médias laissent souvent de côté cet aspect fondamental qui fait de l’éducation et la culture le socle de la citoyenneté. Approfondir avec lui l’échange dans cette direction nous est apparu naturel : ces questions – celles d’un art et d’une culture concernés par la marche du monde – sont au cœur de notre aventure éditoriale depuis bientôt quinze ans. Nous avons plusieurs fois invité Stéphane Hessel comme « grand témoin » [3], publiant à l’automne dernier le dialogue mené avec Jean Lacouture à Théâtre Ouvert [4], et récemment au MOTif, l’observatoire du livre et de l’écrit en Ile-de-France.
Voici quelques extraits de cette soirée de conversation ouverte avec Stéphane Hessel et Nicolas Roméas, Valérie de Saint-Do, Mohamed Rouabhi, metteur en scène, et Benjamin Barou-Crossman, digne rejeton des éditeurs d’Indignez-vous. Stéphane Hessel nous y rappelle la vertu des notions de combat et de responsabilité collective qui ont permis d’ériger et de tenir, par leur ancrage en chaque homme, femme et même enfant, des remparts contre la barbarie. C’est à partir d’« expériences » culturelles singulières, parfois intimes, que se pose la question de la responsabilité, « contre l’indifférence et le découragement ».
Mercredi 16 février 2011 au MOTif
Réalisation Samuel WAHL

[Partie 1]

Nicolas Roméas, Stéphane Hessel


Depuis, le consensus démocratique où nous aurions pu nous croire confortablement installés et l’affaiblissement de l’esprit critique ont eu leur part de responsabilité dans la contamination progressive par l’idéologie néo-libérale de tous les espaces de la collectivité, jusqu’à mettre en danger les valeurs du symbole et de l’imaginaire ; tout ce qui, du ressort de l’idée, de l’immatériel, de l’émotion, est irréductible à une dimension comptable. La Déclaration universelle des Droits de l’Homme, à la rédaction de laquelle a participé Hessel, portait haut ces principes, au même titre que le programme du Conseil national de la Résistance, affirmant en ce domaine des droits concrets pour l’humanité.
Où en sommes-nous avec cet héritage en France, en Europe et dans le monde ? Quelle place pour les valeurs de Service Public, le sens du bien commun, la dignité des peuples ? Comment résistent et se renouvellent dans le temps l’art et la culture, ces instruments qui participent à la compréhension sensible du monde ?

[Partie 2]

Mohamed Rouabhi, Valérie de Saint-Do


Tirer les leçons de cette expérience, c’est la prolonger par les questions de transmission et de créativité, auxquelles sera consacrée notre prochaine publication. Qu’entendons-nous de la voix des artistes dans la société qui vient ?

[Partie 3]

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Économie
« Tout augmente, sauf nos salaires »
Des cortèges de travailleurs, de retraités et de lycéens ont défilé jeudi, jour de grève interprofessionnelle, avec le même mot d’ordre : l’augmentation générale des salaires et des pensions. Les syndicats ont recensé plus de 170 rassemblements. Reportage à Paris.
par James Gregoire et Khedidja Zerouali
Journal — Écologie
En finir avec le « pouvoir d’achat »
Face aux dérèglements climatiques, la capacité d’acheter des biens et des services est-elle encore un pouvoir ? Les pensées de la « subsistance » esquissent des pistes pour que le combat contre les inégalités et les violences du capitalisme ne se retourne pas contre le vivant. 
par Jade Lindgaard
Journal — Politique économique
L’inflation relance le débat sur l’augmentation des salaires
Avec le retour de l’inflation, un spectre resurgit dans la sphère économique : la « boucle prix-salaires », qui serait synonyme de chaos. Mais ce récit ancré dans une lecture faussée des années 1970 passe à côté des enjeux et de la réalité.
par Romaric Godin
Journal
La grande colère des salariés d’EDF face à l’État
Ulcérés par la décision du gouvernement de faire payer à EDF la flambée des prix de l’électricité, plus de 42 % des salariés du groupe public ont suivi la grève de ce 26 janvier lancée par l’intersyndicale. Beaucoup redoutent que cette nouvelle attaque ne soit que les prémices d’un démantèlement du groupe, après l’élection présidentielle.
par Martine Orange

La sélection du Club

Billet de blog
« Je ne vois pas les sexes » ou la fausse naïveté bien-pensante
Grand défenseur de la division sexuée dans son livre, Emmanuel Todd affirme pourtant sur le plateau de France 5, « ne pas voir les sexes ». Après nous avoir assuré que nous devions rester à notre place de femelle Sapiens durant 400 (longues) pages, celui-ci affirme tout à coup être aveugle à la distinction des sexes lorsque des féministes le confrontent à sa misogynie…
par Léane Alestra
Billet de blog
En Afghanistan, on décapite impunément les droits des femmes
Les Talibans viennent d’édicter l’interdiction de toute visibilité du visage féminin dans l’aire urbaine, même celle des mannequins exposés dans les commerces. Cette mesure augure mal pour l’avenir des droits de la population féminine, d’autant qu’elle accompagne l’évacuation forcée des femmes de l’espace public comme des institutions, établissements universitaires et scolaires de l’Afghanistan.
par Carol Mann
Billet de blog
Traverser la ville à pieds, être une femme. 2022
Je rentrais vendredi soir après avoir passé la soirée dehors, j'étais loin de chez moi mais j'ai eu envie de marcher, profiter de Paris et de ces quartiers où je me trouvais et dans lesquels je n'ai pas souvent l'occasion de passer. Heureusement qu'on m'a rappelé, tout le trajet, que j'étais une femme. Ce serait dommage que je l'oublie.
par Corentine Tutin
Billet de blog
Un filicide
Au Rond-Point à Paris, Bénédicte Cerutti conte le bonheur et l'effroi dans le monologue d’une tragédie contemporaine qu’elle porte à bout de bras. Dans un décor minimaliste et froid, Chloé Dabert s'empare pour la troisième fois du théâtre du dramaturge britannique Dennis Kelly. « Girls & boys » narre l’histoire d'une femme qui, confrontée à l’indicible, tente de sortir de la nuit.
par guillaume lasserre