Nicolas Roméas

Acteur culturel, auteur, Nicolas Roméas fait aujourd'hui partie de l'équipe de bénévoles du site L'Insatiable (www.linsatiable.org) en tant que rédacteur en chef. Il participe également à la nouvelle revue L'Insatiable papier.

Paris - France

Sa biographie
Ancien journaliste et producteur à France Culture, auteur. Acteur culturel et rédacteur dans de nombreuses publications et radios, ancien animateur de la revue culturelle Cassandre/Horschamp sous l'égide de l'association éponyme. Il est aujourd'hui l'un des contributeurs bénévoles du site L'Insatiable (www.linsatiable.org) en tant que rédacteur en chef et écrit pour plusieurs publications périodiques.
Son blog
240 abonnés Contre la machine à décerveler (le blog de Nicolas Roméas)
Voir tous
  • La révolution du sensible

    Par
    Étranger à tout système de valeurs autre que symbolique, le geste artistique est la dernière trace dans notre civilisation de la possibilité d'une façon différente de considérer (et ressentir) la relation entre les humains. C'est pourquoi cette société veut en éliminer jusqu'aux conditions d'existence.
  • Business plan

    Par
    briller-le-monde
    Théâtres et autres lieux d'art redeviennent les ronds-points de la pensée en acte. Ce pourquoi ils ont été créés, ce qu'ils doivent être absolument, toujours. Ce n'est pas rien. Ils devront le rester. Hors de tout business plan, n'est-ce pas ?
  • Cassandre avait raison

    Par
    Corinne Masiero aux Cesar-DR Corinne Masiero aux Cesar-DR
    Il y en a qui ne voient pas la beauté de cette femme ?
  • Permafrost

    Par
    Cassandre/Horschamp couverture Edward Bond  © Olivier Perrot Cassandre/Horschamp couverture Edward Bond © Olivier Perrot
    Quelque chose est en train d'advenir qui en est aux prémices, à l'état naissant comme on le dit pour l'oxygène, incompréhensible, à peine perceptible à l'œil nu. Quelque chose qui échappe aux catégories politiques qui nous permettaient jusqu'alors d'appréhender plus ou moins clairement l'état du monde.
  • Socrate et les autres

    Par
    Les humains ne cesseront jamais d'assassiner Socrate et le vieux Grec acceptera toujours leur sentence. Ils le nommeront toujours, après l'avoir tué, plus grand des philosophes.
Voir tous