Nicolas Roméas

Fondateur de la revue culturelle Cassandre/Horschamp (www.horschamp.org). Cofondateur du site L'Insatiable (www.linsatiable.org)

France

Sa biographie
Ancien journaliste et producteur à France Culture, auteur. Directeur de la revue culturelle Cassandre/Horschamp (www.horschamp.org). Cofondateur du site L'Insatiable (www.linsatiable.org).
Son blog
184 abonnés Contre la machine à décerveler (le blog de Nicolas Roméas)
Voir tous
  • Bref résumé d'une aventure : Cassandre/Horschamp

    Par
    C'est le moment. Il faut que je vous dise ce que nous avons traversé et ce que nous traversons après vingt-deux ans de travail incessant au service de l'action artistique. Je sais que les temps sont durs pour tous ceux qui s'intéressent de près à ces questions, mais je ne désespère pas que certains soient convaincus par cette folle aventure et aient à cœur de nous aider à la remettre en route.
  • Les spaghetti de Giovanni

    Par
    tilhomme-logo
    Le fier équipage du Grand Théâtre Tilhomme a essuyé plusieurs tempêtes, dont une spécialement violente il y a peu. Ils ont aussitôt ramassé les planches disloquées du bateau, reconstruit, et repris la mer. Il y a quelques jours j'étais invité avec d'autres à l'inauguration de leur nouvelle escale dans la Sarthe. J'y ai fait un voyage rare, une longue journée lumineuse, je voulais vous le dire.
  • Bref résumé de la situation (contagion d'une maladie psychosociale)

    Par
    Photogramme © Olivier Perrot Photogramme © Olivier Perrot
    La question centrale pour les «dominants», c'est de bien faire entrer dans la tête du peuple (de tout le monde) qu'il n'y a absolument aucune alternative à la perversité, c'est-à-dire à un mensonge conquérant (compétitif) entièrement au service d'intérêts égoïstes (de personne et de classe) et que la nécessité du reniement des valeurs qui construisent des êtres humains s'impose à chacun et à tous.
  • Tentative de réécriture d'un manifeste pour la «culture»…

    Par
    © Olivier Perrot © Olivier Perrot
    Jusqu'au dernier mandat de François Mitterrand, la culture a été l'un des piliers de la politique nationale et des programmes des différents partis français. Sincèrement ou non, pendant chaque campagne électorale, il était alors inconcevable de ne pas en parler, de ne pas avoir de projet, ne serait-ce qu'en termes de budget - et surtout d'orientations - du ministère créé en 1959…
  • La grave faute des politiques (ou l'impossible absence)

    Par
    © Olivier Perrot © Olivier Perrot
    Nous alertons depuis deux décennies sur ce sujet: l'importance fondamentale des outils du symbolique (ce qu'on nomme souvent l'art et la culture), pour l'avenir de l'être humain, un être humain digne de ce nom. Mais décidément on a le sentiment que c'est «mort», la cause est entendue, à quoi bon parler de ça ? Ils ne veulent pas s'y mettre. Insistons jusqu'à ce qu'ils entendent. Pas le choix.
Voir tous