Balbutiement

Souvent, quand on parle du peuple, on pense à une figure abstraite, une vue de l'esprit, un concept. Si, alors, pour une fois il se montre, omniprésent et invisible, insaisissable comme Fantômas, sachons percevoir sa présence. Deux ou trois choses que je sais et ressens d'elles et eux, que j'aimerais qu'on entende, au-delà des clivages connus. Samedi 8 décembre 2018, balbutiement.

Vous qui critiquez sévèrement un peuple

qui se met en mouvement, se relève

enkylosé,

Objekt Projekt Les Allumeur.E.S Objekt Projekt Les Allumeur.E.S
meurtri

comme il peut
maladroitement
avec ses gestes
ses mots

contradictoires
parfois, souvent peut-être

qui avoue
ses contradictions
sans trop savoir s'il a raison

sans fausse pudeur
[car il ne s'agit pas ici d'une
comédie, voyez-vous,
mais d'un balbutiement]

qui exprime
ses contradictions
sans avoir toujours les bonnes cartes
car

on ne lui a pas donné les bonnes

mais qui sent confusément que l'élégance du cœur
ne doit plus être balayée par le sombre cynisme
d'une mondanité misérable
d'une perversité lisse

et insidieuse
 

qui avoue parfois ne pas savoir
on n'a plus l'habitude
qui ressent que
quelque chose
ne va pas
bien

qui essaie de faire entendre ce qu'il perçoit confusément

enfin

mais avec une saine colère, mal, n'importe comment parfois

Objekt Projekt Les Allumeur.E.S Objekt Projekt Les Allumeur.E.S

mais pour le bien de tous en vérité, oui, pour le vôtre aussi

oui, pour le vôtre aussi
même si vous l'ignorez
encore

ce n'est peut-être pas qu'une histoire de fric vous voyez

vous savez

c'est peut-être bien une vieille histoire d'âme

vous savez ces choses dont plus personne n'ose parler, surtout pas en public

ces mots vidés, usés par le mensonge

une vieille histoire d'affection
de solidarité
d'attention
de valeur
d'existence
de sens

ce qui est important pour les humains

être des humains

peut-être

que c'est de cela qu'il s'agit

les gars

Vous qui êtes sûrs qu'on peut mieux faire, que ça n'est pas assez pensé,

qui relevez que certaines choses sont ambigües

Objekt Projekt Les Allumeur.E.S Objekt Projekt Les Allumeur.E.S
confuses

Vous avez raison,
vous avez entièrement raison

oui il y a des raisons à ça
beaucoup de raisons

beaucoup de chausses-trappes

beaucoup de pièges, beaucoup

Oui c'est dommage
la colère ne porte pas toujours une pensée claire
il y a des trous

ces idées ne s'expriment pas de façon absolument parfaite

quand

ce peuple

tente de se tenir debout

vous qui le traitez de poujadiste
parce qu'il est mécontent
de ne pas gagner assez
d'être humilié

dans un monde d'argent qu'on lui a imposé

Objekt Projekt Les Allumeur.E.S Objekt Projekt Les Allumeur.E.S

et qui n'est peut-être pas le sien peut-être pas du tout le sien peut-être que ce n'est pas d'argent qu'il parle au fond

Peut-être que c'est beaucoup plus simple
et plus profond

Peut-être qu'il s'agit d'être des humains

et qu'il ne sait pas

toujours dire
les choses

comme il faudrait

Peut-être qu'il n'a pas toujours les moyens de dire
ce qu'il ressent intuitivement
et qui est juste

de la toxicité
de cette société d'égoïstes qui veut faire de nous des machines

Et pourtant vous pouvez l'entendre
Et les images peuvent vous parler
si vous n'entendez pas

Peut-être qu'il n'a pas toujours les moyens de partager
ce qu'il éprouve au fond de lui
et qui est juste
et qui n'est pas pris
au sérieux

Peut-être

qu'il tâtonne,
avec les outils qu'on veut bien lui laisser
Peut-être qu'il bricole
avec les connaissances
dont il dispose

Peut-être

qu'il est traversé d'éclairs
et qu'il questionne

Peut-être

qu'il aimerait bien en savoir plus

Objekt Projekt Les Allumeur.E.S Objekt Projekt Les Allumeur.E.S

faire les choses mieux encore peut-être

alors,

vous qui pensez en savoir plus

que lui,

vous qui avez

tant lu et tant parlé
tant peaufiné
votre pensée

instruisez-le
écoutez-le
soutenez-le
apportez-lui votre savoir si vous voulez

mais

de grâce
ne vous plaignez pas qu'il soit vivant
et qu'il bouge !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.