Nicolas Roméas
Acteur culturel, auteur, Nicolas Roméas fait aujourd'hui partie de l'équipe de bénévoles du site L'Insatiable (www.linsatiable.org) en tant que rédacteur en chef. Il participe également à la nouvelle revue L'Insatiable papier.
Abonné·e de Mediapart

116 Billets

0 Édition

Billet de blog 21 juil. 2021

Nicolas Roméas
Acteur culturel, auteur, Nicolas Roméas fait aujourd'hui partie de l'équipe de bénévoles du site L'Insatiable (www.linsatiable.org) en tant que rédacteur en chef. Il participe également à la nouvelle revue L'Insatiable papier.
Abonné·e de Mediapart

Rendez-vous au Chinois

Au début, Robert Abirached me foutait les jetons. L’autodidacte idéaliste, l’humble pigiste de France-Cul, n’avait pas encore perçu, derrière la figure du prof impitoyable et exigeant, la drôlerie des masques qu’il portait, la fantaisie des rôles dont il abusait avec délice.

Nicolas Roméas
Acteur culturel, auteur, Nicolas Roméas fait aujourd'hui partie de l'équipe de bénévoles du site L'Insatiable (www.linsatiable.org) en tant que rédacteur en chef. Il participe également à la nouvelle revue L'Insatiable papier.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Lorsque Thierry Pariente, grâce à qui nous avons pu créer la revue Cassandre/Horschamp il y a plus de deux décennies, mit quasiment comme condition à son engagement dans l'aventure que nous confiions la présidence de l’association à l’illustre Commandeur, j’y croyais à peine.

C’était quand même l’homme qui avait fait rejaillir sur nous les merveilles de la Décentralisation théâtrale grâce à de passionnants débats avec les survivants de l’épopée, auxquels j’eus la chance d’assister et qui aboutirent à une édition historique chez Actes Sud. C’était quand même le big boss des arts vivants des années Lang. C’était quand même celui qui avait accompagné les plus grands chercheurs et inventeurs de la scène française lors des premiers gouvernements Mitterrand, dont la culture était un des piliers.

C’était un autre temps, nous étions portés par le souffle d’un théâtre pionnier et légendaire qui s’engouffrait par cette fenêtre. Un temps de retour à l’essentiel où nous écrivions notre évangile selon JC (Jacques Copeau). Mais Abi, cétait aussi celui qui, jaillissant tel un diable de sa boite, s’amusait comme un gosse à interrompre les débats ronronnants du petit monde sérieux de l’entre-soi culturel de coups de gueule scandalisés, scandés d’un ton vif, impérieux, souvent furieux : « Là, je ne peux pas laisser dire ça... ». Puis s’engouffrait dans un tunnel parfois interminable, où l’érudition produisait de la vie, en chair, en os, de la relation entre humains.

Robert Abirached

Nous lui avons proposé de discuter autour d’un déjeuner, et il a accepté tout de suite. Le petit restaurant chinois du seizième arrondissement qu’il prisait était juste accessible à nos bourses, nous l’y invitâmes. Le projet de cette agora art/société qui considère le geste artistique comme un outil à la disposition de tous l’emballa presque autant que les plats qu’il dévorait l’un après l’autre et il était hors de propos qu’il nous dise non. Nous nous jetâmes donc aussi sec dans l’aventure de cette revue, nous lançâmes le frêle esquif dans le grand océan en 1995, avec le plus prestigieux des amiraux.

Il nous a longtemps accompagnés, beaucoup engueulés, toujours soutenus. Nous étions loin d’être d’accord sur tout et la sinuosité de ses stratégies florentines me hérissa plus d’une fois. Mais c’est grâce à lui, à son intelligence étincelante et à sa fougue, à la caution qu’il nous apportait, aussi, à l’héritage qu’il transmettait, que nous avons pu faire Cassandre, grâce à lui. Et avec un vaillant équipage d’aventuriers de ce qu’on nomme l’art et la culture, elle a fendu les flots jusqu’en 2017.
Nicolas Roméas (L'Insatiable)

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Éducation
Revalorisation salariale : les enseignants se méfient
Plusieurs enseignants, très circonspects sur la réalité de la revalorisation salariale promise par Emmanuel Macron, seront en grève le 29 septembre 2022, dans le cadre d’une journée interprofessionnelle à l’appel de diverses organisations syndicales. La concertation annoncée pour le mois d’octobre par le ministre Pap Ndiaye sur le sujet s’annonce elle aussi houleuse.
par Mathilde Goanec
Journal — Terrorisme
Soudain, en plein cœur d’un service de renseignement, un cri long et rauque
Il y a trois ans survenait la première attaque commise par un membre de la police contre des collègues. Le seul et unique attentat à avoir frappé un service de renseignement. Mediapart a reconstitué cette tuerie à partir des dépositions d’une cinquantaine d’agents.
par Matthieu Suc
Journal — Discriminations
Lycée fermé pour « séparatisme » : deux ans d’accusations kafkaïennes, un dossier toujours vide
Cet établissement parisien hors contrat présenté comme « coranique », « clandestin » et « séparatiste » a été fermé par les autorités en décembre 2020 et sa directrice était jugée en appel à Paris ce vendredi. Mais deux ans après, rien dans le dossier consulté par Mediapart ne vient étayer ces accusations.
par David Perrotin
Journal
En Russie, sœurs, mères, épouses protestent contre l’envoi des hommes au front
Dans les manifestations contre la mobilisation militaire décrétée par Vladimir Poutine, les femmes sont largement majoritaires. La contestation monte dans les régions peuplées de minorités ethniques.
par Estelle Levresse

La sélection du Club

Billet de blog
Trop c’est trop
À tous ceux qui s’étonnent de la montée de l’extrême droite en Europe, il faudrait peut-être rappeler qu’elle ne descend pas du ciel.
par Michel Koutouzis
Billet de blog
Italie : il était une fois l’antifascisme
On peut tergiverser sur le sens de la victoire des Fratelli d'Italia. Entre la revendication d'un héritage fasciste et les propos qui se veulent rassurants sur l'avenir de la démocratie, une page se tourne. La constitution italienne basée sur l'antifascisme est de fait remise en cause.
par Hugues Le Paige
Billet de blog
Italie, les résultats des élections : triomphe de la droite néofasciste
Une élection marquée par une forte abstention : Le néofasciste FDI-Meloni rafle le gros de l’électorat de Salvini et de Berlusconi pour une large majorité parlementaire des droites. Il est Probable que les droites auront du mal à gouverner, nous pourrions alors avoir une coalition droites et ex-gauche. Analyse des résultats.
par salvatore palidda
Billet de blog
Giorgia Meloni et ses post-fascistes Italiens au pouvoir !
À l’opposé de ce qui est arrivé aux autres « messies » (Salvini, Grillo…), Giorgia Meloni et ses Fratelli d’Italia semblent - malheureusement - bien armés pour durer. La situation est donc grave et la menace terrible.
par yorgos mitralias