Niko
Abonné·e de Mediapart

55 Billets

0 Édition

Billet de blog 11 janv. 2015

Niko
Abonné·e de Mediapart

Charlie a aussi connu le Sahara Occidental, et les Sahraouis s’en souviennent

Niko
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Agathe André était allée au Sahara Occidental occupé par le Maroc à l’été 2005. Elle en avait rapporté un reportage de deux pages, « Mohammed VI fait bouffer du sable aux Sahraouis » que Catherine avait illustré dans Charlie. Une première dans le journalisme français, à une époque où le black out était total, encore plus total qu’aujourd’hui où quelques actions d’éclat comme la grève de la faim d’Aminatou Haidar, en novembre-décembre 2009, ont permis de lever un tout petit peu le voile.

Je vais mettre ci-dessous les liens permettant de retrouver cette archive au parfum d’hier (il y a pratiquement 10 ans !), mais toujours d'actualité, et je ne résiste pas au plaisir de reproduire ici, auparavant, quelques titres et paragraphes bien sentis :

UN SAHRAOUI RESPECTABLE EST UN SAHRAOUI QUI S’ÉCRASE

Il est prié d’éliminer de son vocabulaire les concepts inutiles comme « indépendance » ou « autodétermination », qui produisent le même effet sur les forces policières marocaines que l’ordre « Attaque ! » sur un pitbull. […]

« Les flics me disaient que si je continuais à nier la marocanité du Sahara, panique Hamia Ahmed, cabossé de partout, ils allaient violer ma mère et mes sœurs… » […]

Et puis, une opinion demeure anecdotique tant qu’elle ne se discute pas collectivement, ni ne se partage avec le monde extérieur. « Toutes nos associations sont interdites, toutes nos rencontres sont clandestines », relate Brahim Dahane. […] […]

UN SAHRAOUI RESPECTABLE ACCEPTE DE SE LAISSER ACHETER

« La méthode des autorités marocaines est d’assimiler les Sahraouis éduqués : l’État les recrute à la condition qu’ils acceptent de partir pour l’intérieur du Maroc, et qu’ils ne reviennent pas avant cinq ans », explique Naama, diplômé en droit. […] Hamoud, professeur de philosophie, confirme : « On a voulu m’externaliser dans les écoles du Nord. Je n’ai pas accepté, mais à Laâyoune, on refuse de me donner un poste. Je touche quand même un salaire, et les Marocains ont raison de se plaindre de payer des impôts pour un Sahraoui qui ne fout rien. »

[…] Pour préserver ses chères « provinces du Sud », le Maroc consent effectivement depuis 1975 des sacrifices hallucinants, y investissant sept fois plus que la moyenne nationale… […]

UN SAHRAOUI RESPECTABLE EST AMNÉSIQUE

Il a tout oublié des atrocités commises par Hassan II. Et se soumet, comme le reste du monde, devant Sa Majesté Mohammed VI, qui a fait entrer, c’est bien connu, le Maroc dans la modernité. Il vante ce VRP fréquentable, promoteur des libertés, cet humaniste qui garantit le respect des droits de l’Homme, la séparation des pouvoirs et la transition démocratique…

[…] « Le Maroc vit dans un grand mensonge », s’énerve Addel Wahad, le corps couvert d’hématomes, membre du Comité – interdit – sahraoui contre la torture et les mines anti-personnel. « Que sont devenus les cinq cents Sahraouis disparus entre 1975 et les années 1990 ? Tout le monde s’essuie sur Hassan II comme sur un vieux torchon, mais les gradés qui nous torturent, comme El Aarbi Hariz, le responsable de la sécurité à Dakhla, sont toujours là. » […] « Nos familles ont été décimées par le père, et nous devrions encore nous taire quand on voit nos enfants tabassés par le fils ? Nous n’avons plus peur, et c’est ça qui dérange. »

Catherine a illustré avec quelques dessins « réalistes » de tortures courantes, tel le « poulet grillé » et l’« avion »…

Voici les liens :

http://www.arso.org/charlie/charlie1.htm

http://www.arso.org/charlie/charlie2.htm

http://www.arso.org/charlie/charlie3.htm

Plus un petit encart de « Conseil aux Sahraouis pour se faire entendre par la Communauté internationale » (toujours venant d’Agathe André) :

Et je ne voudrais pas terminer sans communiquer la lettre de solidarité avec les familles « de chair et d’esprit » de Charlie qu’a écrite le Ministre sahraoui à la Jeunesse et aux Sports ce 8 janvier :

A nos amis solidaires

Après l’attentat terroriste qui a hier si terriblement meurtri le journal satirique français, Charlie Hebdo, qui a défendu la liberté de penser, d’agir et d’être depuis sa création, je souhaite exprimer ma solidarité avec cet hebdomadaire, et avec tous ceux qui défendent sans concession toutes les libertés.

Nous, Sahraouis, avons toujours lutté pour l’universalité de la liberté.

En 2005, Charlie Hebdo soutenait à sa manière, dérision, impertinence et croquis, notre aspiration irrépressible à la liberté, quand la vie en est le coût. C’était dans l’article « Mohamed VI fait bouffer du sable aux Sahraouis », Charlie signait ce reportage effectué au Sahara Occidental occupé.

Ces hommes et ces femmes réunis pour créer les prochains Charlie échangeaient intellectuellement, dialoguaient, construisaient la réflexion et l’analyse, le contraire de la violence des armes qui s’est déchainé contre eux, et leur a pris la vie.

Les assassinats ne peuvent faire taire l’humour et l’amour de la vie libre.

Au ministère de la jeunesse, nous nous sentons profondément solidaires des familles de chair et d’esprit de Charlie Hebdo, et de tout le peuple français.

Mohamed Mouloud Mohamed Fadel

Ministre Sahraoui à la Jeunesse et aux Sports

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Qatar : le Mondial de la honte
Journal — À Saint-Étienne, le maire, la sextape et le chantage politique
Journal — À Saint-Étienne, le maire, la sextape et le chantage politique

À la Une de Mediapart

Journal — Moyen-Orient
Des Russes désertent vers la Turquie pour ne pas « mourir pour Poutine »
Après que le président russe a décrété la mobilisation partielle des réservistes pour faire face à la contre-offensive de l’armée ukrainienne, de nombreux citoyens fuient le pays afin de ne pas être envoyés sur le front. 
par Zafer Sivrikaya
Journal — Politique
La justice dit avoir les preuves d’un « complot » politique à Toulouse
L’ancienne députée LR Laurence Arribagé et un représentant du fisc seront jugés pour avoir tenté de faire tomber une concurrente LREM à Toulouse. Au terme de son enquête, le juge saisi de cette affaire a réuni toutes les pièces d’un « complot » politique, selon les informations de Mediapart.
par Antton Rouget
Journal — Exécutif
Retraites, chômage, énergie : Macron attaque sur tous les fronts
Le président de la République souhaite mener à bien plusieurs chantiers d’ici à la fin de l’année : retraites, chômage, énergies renouvelables, loi sur la sécurité, débat sur l’immigration… Une stratégie risquée, qui divise ses soutiens.
par Ilyes Ramdani
Journal
« L’esprit critique » cinéma : luxe, érotisme et maternité
Notre podcast culturel débat des films « Sans filtre » de Ruben Östlund, « Les Enfants des autres » de Rebecca Zlotowski et « Feu follet » de João Pedro Rodrigues.
par Joseph Confavreux

La sélection du Club

Billet de blog
Les sulfureuses éoliennes de la baie de Saint-Brieuc en débat
[Rediffusion] A l’initiative d’Ensemble ! deux débats ont été organisés les 24 et 25 septembre autour du projet de parc éolien dans la baie de Saint-Brieuc. En voici le compte rendu vidéo, avec mon intervention, présentant mes enquêtes sur Mediapart, et les prises de parole de Katherine Poujol (responsable de l’association « Gardez les caps !) ou encore de Lamya Essemlali (présidente de Sea Shepherd France).
par Laurent Mauduit
Billet de blog
Le gigantisme des installations éoliennes offshore en Loire Atlantique et en Morbihan
Un petit tour sur les chemins côtiers en Loire Atlantique et en Morbihan pour décrire et témoigner du gigantisme de ces installations offshores, de la réalité de l'impact visuel, et de quelques réactions locales.
par sylvainpaulB
Billet de blog
L’éolien en mer menacerait la biodiversité ?
La revue Reporterre (par ailleurs fort recommandable) publiait en novembre 2021 un article auquel j’emprunte ici le titre, mais transposé sous forme interrogative … car quelques unes de ses affirmations font problème.
par jeanpaulcoste
Billet de blog
Saint-Jean-Lachalm, un village qui a réussi ses éoliennes, sans s'étriper
Saint-Jean-Lachalm, un village de la Haute-Loire qui a trouvé le moyen de ne pas s’étriper lorsque l’idée d’un champ d’éoliennes a soufflé dans la tête de son maire, Paul Braud. En faisant parler un droit coutumier ce qui, de fil en aiguille, a conduit… au chanvre.
par Frédéric Denhez