Nina Innana
tisseuse de mots
Abonné·e de Mediapart

15 Billets

0 Édition

Billet de blog 25 juin 2022

L'avortement fait partie de la sexualité hétéro

Quand j'ai commencé à avoir des relations sexuelles avec mes petits copains, j'avais la trouille de tomber enceinte. Ma mère a toujours dépeint le fait d'avorter comme une épreuve terrible dont les femmes ne se remettent pas.

Nina Innana
tisseuse de mots
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Je n'ai pas avorté.

Quand j'ai commencé à avoir des relations sexuelles avec mes petits copains, j'avais la trouille de tomber enceinte. C'était une peur ancestrale, transmise par la lignée de femmes de ma famille. Si ma mère, en héraut (inconsciente) du patriarcat (bell hooks fait remarquer que souvent ce sont les mères qui transmettent les injonctions patriarcales à leur fille), ne m'a jamais parlé de sexualité et ne s'est même pas fendue d'un laïus sur le préservatif (l'épidémie du SIDA sévissait alors), elle a toujours dépeint le fait d'avorter comme une épreuve terrible dont les femmes ne se remettent pas.

A sa décharge, elle ne faisait que répéter les positions de la papesse de la psychologie infantile et adolescente de l'époque, à savoir Mme Dolto qui écrivait : « Pour une femme qui avorte, il y a un sentiment profond conscient ou inconscient de culpabilité (…) La plupart des gens ou des médecins, pensent qu’une fois l’avortement effectué et bien fait, tout est terminé. Comme c’est faux ! Un avortement est toujours un événement qui a un effet dynamique inconscient dans la vie d’une femme et de l’homme qui est à l’origine de la conception. (…) un avortement ne doit jamais se faire sans plusieurs entretiens qui vont faire sourdre l’inconscient, au lieu de le vivre comme un effacement technique. »1.

J'ai donc vécu plus de dix ans dans la crainte que mes oublis de pilule ne me conduisent à vivre un traumatisme dont je ne remettrai pas. Je dis « mes » parce que jamais aucun de mes partenaires ne s'est préoccupé de notre contraception. C'est toujours moi qui pensais à prendre mon rendez-vous annuel chez le gynéco, toujours moi qui y suis allée, seule. Toujours moi qui, à moitié dénudée, me suis allongée sur la table d'examen, mis mes pieds dans les étriers froids et ai écarté les cuisses. J'ai toujours regardé le plafond (d'une peinture douteuse et écaillée) pendant que les doigts du gynéco fouaillaient mon vagin, en écartaient les parois, puis m'enfonçaient le spéculum. J'ai toujours ravalé ma honte et ma douleur en crispant les poings et tentant de respirer lentement.

Des années durant j'ai pensé à prendre la pilule seule, ai culpabilisé seule si j'oubliais, priais seule que je ne tombe pas enceinte. J'ai supporté seule les effets secondaires.

Je me souviens de mon soulagement à la pose du stérilet. Au moins, si je tombe enceinte, ce ne sera pas de ma faute, me suis-je dit.

Ma faute !!!? Comme si la contraception était à 100% efficace ! comme si j'étais la seule responsable de la contraception !

Même si je n'ai pas avorté, l'avortement a toujours fait partie de ma vie.

Parce qu'il est celui de nombreuses amies qui se sont confiées ou que j'ai accompagnées (très maladroitement) lors d'une IVG. Parce qu'il est le mien, toujours possible, toujours dans un coin de ma tête. Parce qu'il sera aussi celui de ma fille si plus tars elle a des relations hétérosexuelles. Même si une femme sur trois avorte au cours de sa vie2, l'avortement concerne toutes les femmes (et de tous les hommes qui veulent bien soutenir leurs compagnes).

Le rendre illégal, c'est non seulement mettre en danger de mort la santé d'une femme sur trois, c'est aussi leur ôter à toutes la possibilité d'une sexualité épanouie.

Sans la possibilité d'un avortement pratiqué dans des conditions sûres, jamais aucune femme hétérosexuelle n'aura une sexualité libre.

1 Françoise Dolto, Sexualité féminine, Paris, Scarabée, 1982

2https://www.sudouest.fr/economie/social/avortement-une-femme-sur-trois-a-recours-a-l-ivg-au-cours-de-sa-vie-8014164.php

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Afrique
La crise climatique attise les tensions au Kenya
Les questions d’écologie sont absentes des discours des candidats aux élections générales du mardi 9 août. Pourtant, avec un régime de pluies devenu « imprévisible », le pays subit fortement les conséquences du dérèglement climatique, qui aggrave des tensions existantes.
par Gwenaelle Lenoir
Journal — Afrique
Le pays suspendu à un scrutin à haut risque
Mardi 9 août se déroulent au Kenya des élections générales. Alors que la population fait face à une crise économique et à une forte hausse des prix, ce scrutin risque de déstabiliser ce pays clé de l’Afrique de l’Est. 
par Gwenaelle Lenoir
Journal — Écologie
Petits canaux contre « idéologie du tuyau », une guerre de l’irrigation
Très ancrés dans les territoires montagneux du sud de la France, prisés par les habitants, les béals sont encore vitaux pour de nombreux agriculteurs. Mais cette gestion collective et traditionnelle de l’eau se heurte à la logique de rationalisation de la ressource des services de l’État.
par Mathieu Périsse (We Report)
Journal
Climat : un été aux airs d’apocalypse
Record de sécheresse sur toute la France, feux gigantesques en Gironde, dans le sud de l’Europe et en Californie, mercure dépassant la normale partout sur le globe… Mediapart raconte en images le désastre climatique qui frappe le monde de plein fouet. Ce portfolio sera mis à jour tout au long de l’été.
par La rédaction de Mediapart

La sélection du Club

Billet de blog
La grosse entourloupe de l'AAH
Alors qu'on parle de la victoire de la déconjugalisation de l'AAH, alors qu'on cite les augmentations de ce minima social comme une exception du macronisme, personne ne parle d'une des plus grandes entourloupes des dernières années : la suppression du complément de ressources de 180 euros pour les nouveaux admis dans le système.
par Béatrice Turpin
Billet de blog
Pour la rentrée, préparons la riposte !
Bientôt, les vacances seront terminées. Et beaucoup se demandent maintenant de quoi sera fait leur avenir avec un gouvernement qui n’a concédé presque rien aux salariés, aux retraités et aux chômeurs en termes de pouvoir d’achat.
par Philippe Soulié
Billet de blog
Loi pouvoir d'achat : Macron & Borne veulent prolonger notre ébriété énergétique
[REDIFFUSION] 42°C en Gironde. 40°C en Bretagne. 20 000 hectares partis en fumée. Lacs, rivières et sols s'assèchent. Les glaciers fondent. Que fait-on à l'Elysée ? On reçoit le président des Emirats Arabes Unis pour importer plus de gazole. A Matignon ? On défend un projet de loi « Pouvoir d'achat » qui vise à importer plus de gaz du Qatar et des Etats-Unis. Où est la sobriété ?
par Maxime Combes
Billet de blog
Le pouvoir d'achat des fonctionnaires vampirisé par quarante ans de néolibéralisme
Lorsque la spoliation du pouvoir d'achat des fonctionnaires devient une institution sous la Cinquième République...
par Yves Besançon