Nounours du Vercors
Journaliste de terrain et de tanière
Abonné·e de Mediapart

95 Billets

1 Éditions

Billet de blog 11 févr. 2022

Allons-y, comme en 74 !

Ils nous refont le coup de 73/74 ! L'essence augmente, les Français sont en colère, alors vite envoyez le nucléaire, et que ça saute ! Ils estiment que ça va passer comme dans du beurre. Ils ont peut-être raison .

Nounours du Vercors
Journaliste de terrain et de tanière
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Allons-y, comme en 74 !

Marcel Boiteux en 1974 : la radioactivité d'une centrale ? C'est une aimable plaisanterie ! © Reportage sur Superphénix, Patrice Morel, France 3 (2007)

A l'époque, c'était le premier choc pétrolier et l'Etat avait lancé la construction des centrales qui parsèment aujourd'hui le pays. Pas de débat au Parlement, pas de consultation des Français. Le lobby nucléaire via le CEA, quelques polytechniciens aux ordres, les hauts fonctionnaires, et un gouvernement qui n'y connait rien se lancent dans une course à l'échalote dont leurs successeurs ne savent plus comment sortir, sinon en remettant les gaz ! Macron et EDF nous rejouent donc le même scénario alors que la filière est un gouffre financier sans fond, que le démantèlement de Superphénix en Isère dure depuis plus de vingt ans et devrait coûter quelques milliards aussi, que le démantèlement de Brénnilis va coûter, lui,  plus d'un milliard d'euros, et qu'il faudra évidemment démanteler les vieilles centrales pour un coût approchant les cent milliards ! Par ailleurs l'EPR en chantier à Flamanville qui a pris dix ans de retard est une catastrophe financière puisqu'on approche les vingt milliards d'euros de dépense, trois fois plus que l'estimation de départ ! Ces EPR dont Macron veut piqueter le territoire ne sont pas sûrs et d'un autre côté les déchets radioactifs restent dangereux pour des siècles . Ils s'accumulent sans traitement et sans solution pérenne. Bref, il suffit de réécouter ci-dessous le patron d'EDF de l'époque pour comprendre que nous avions été bernés comme des veaux, et que ça va recommencer ! (reportage à lire ci-joint que réalisé pour France 3, en 2007 - plan Messmer à partir de 01'48" )

https://www.youtube.com/watch?v=J9h9ICMLPe0

Marcel Boiteux 1974 : "nous faisons une propagande active pour développer l'usage de l'électricité... donc du nucléaire " © Reportage Patrice Morel, France 3 (2007)

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
La nomination d’Éric Coquerel suscite une polémique parmi les féministes
Plusieurs militantes ont affirmé que le député insoumis, élu jeudi président de la commission des finances, a déjà eu un comportement inapproprié avec des femmes. Mais en l’absence de signalement, aucune enquête n’a abouti. L’intéressé dément, tout en admettant avoir « évolué » depuis #MeToo.
par Lénaïg Bredoux et Mathieu Dejean
Journal — Parlement
Face au RN, gauche et droite se divisent sur la pertinence du « cordon sanitaire »
Désir de « rediabolisation » à gauche, volonté de « respecter le vote des Français » à droite… La rentrée parlementaire inédite place les forces politiques face à la délicate question de l’attitude à adopter face à l’extrême droite.
par Pauline Graulle, Christophe Gueugneau et Ilyes Ramdani
Journal — France
Extrême droite : la semaine de toutes les compromissions
En quelques jours, le parti de Marine le Pen s’est imposé aux postes clés de l’Assemblée nationale, grâce aux votes et aux lâchetés politiques des droites. Une légitimation coupable qui n’augure rien de bon.
par Ellen Salvi
Journal — Culture-Idées
L’historienne Malika Rahal : « La France n’a jamais fait son tournant anticolonialiste »
La scène politique française actuelle est née d’un monde colonial, avec lequel elle n’en a pas terminé, rappelle l’autrice d’un ouvrage important sur 1962, année de l’indépendance de l’Algérie. Un livre qui tombe à pic, à l’heure des réécritures fallacieuses de l’histoire.
par Rachida El Azzouzi

La sélection du Club

Billet de blog
L’inflation, un poison qui se diffuse lentement
« L’inflation est un masque : elle donne l’illusion de l’aisance, elle gomme les erreurs, elle n’enrichit que les spéculateurs, elle est prime à l’insouciance, potion à court terme et poison à long terme, victoire de la cigale sur la fourmi », J-Y Naudet, 2010.
par Anice Lajnef
Billet de blog
Oui, l’inflation s’explique bien par une boucle prix – profits !
Il est difficile d’exonérer le patronat de ces secteurs de l’inflation galopante. C’est pourquoi les mesures de blocage des prix sont nécessaires pour ralentir l’inflation et défendre le pouvoir d’achat des travailleurs. Par Sylvain Billot, statisticien économiste, diplômé de l’Ensae qui forme les administrateurs de l’Insee.
par Economistes Parlement Union Populaire
Billet de blog
Les services publics ne doivent pas être les victimes de l’inflation
L’inflation galopante rappelle que le monde compte de plus en plus de travailleurs pauvres dans la fonction publique. Les Etats ont pourtant les moyens de financer des services publics de qualité : il faut faire contribuer les plus riches et les multinationales.
par Irene Ovonji-Odida
Billet de blog
Pourquoi les fonctionnaires se font (encore) avoir
3,5 % d'augmentation du point d'indice, c'est bien moins que l'inflation de 5,5%. Mais il y a pire, il y a la communication du gouvernement.
par Camaradepopof