Oh My Doc !
Abonné·e de Mediapart

6 Billets

0 Édition

Billet de blog 13 janv. 2022

« Little Palestine », immense récit d'une tragédie syrienne, sort en salles

Pendant deux ans, Abdallah Al-Khatib a filmé l'asphyxie de son quartier, le camp de Yarmouk à Damas, plus grand camp de réfugiés palestiniens au monde que Bachar Al-Assad a décidé d'anéantir. Et c'est le courage, la dignité et la résistance d'un peuple qui restera.

Oh My Doc !
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bande annonce | LITTLE PALESTINE, JOURNAL D'UN SIÈGE de Abdallah Al-Khatib © ACID CinéIndépendant

Entre 1957 à 2018, le quartier de Yarmouk au sud de la banlieue de Damas en Syrie a abrité le plus grand camp de réfugiés palestiniens au monde. Quand en 2011 éclate la guerre civile syrienne, Bachar Al-Assad y voit un repaire de rebelles. Il décide alors de faire le siège de Yarmouk qui peu à peu et jusqu’en 2015, sera coupé du monde. Aucun Etat ne s’en offusquera, le monde entier regardera ailleurs. Après avoir été repris par Daech, ce quartier sera anéanti par les bombes russes et syriennes en 2018.

De Yarmouk, il ne reste donc plus rien. Mais de la dignité, de la résistance, de l’humanité des réfugiés qui ont vécu ce siège, que le pouvoir syrien a voulu affamer et anéantir, il restera à jamais le film Little Palestine, journal d'un siège, d’Abdallah Al-Khatib, sur les écrans français depuis le 12 janvier.

Pendant deux années, Abdallah Al-Khatib, qui est né dans ce quartier, y a grandi et construit sa vie, a filmé les habitants. Jamais dans l’horreur, dans la souffrance, mais l’asphyxie méthodique d’une ville de 160 000 habitants est jour après jour documentée, les témoins enregistrés.

Abdallah Al-Khatib suit sa mère, infirmière, qui tente de fournir des médicaments aux personnes âgées. Il filme le marché où pour seule nourriture, il reste des cactus à faire bouillir pour la soupe ne soit pas que d’eau chaude. Il croise une petite fille qui au milieu des mauvaises herbes d’un terrain vague cueille celles qu’elle a appris à reconnaitre comme comestibles. Quelques bambins qui malgré la faim, l’épuisement et le deuil arrivent encore à imaginer l’avenir, à s’enthousiasmer lorsqu’ils décrivent ces lendemains qu’ils voient radieux. Il saisit aussi ce moment incroyable où des décombres est extrait un piano devant lequel un jeune homme s’installe et emporte ses amis dans un chœur impensable. Et puis, infiniment, tous ces gens qui marchent parce qu’il n’y a plus que ça à faire, qui marchent vers rien mais pour rester debout.

Réfugié à Berlin en 2019, le réalisateur amateur s’est retrouvé face à quelque 500 heures de rush. Aidé du Syrien Qutaiba Barhamji au montage, Abdallah Al-Khatib en a extrait un film d’une heure et demi en hommage au courage, à la dignité et à la résistance des personnes assiégées. « Une lettre d’amour aux réfugiés et aux habitants de Yarmouk, explique-t-il dans Télérama. Un acte de vengeance aussi contre le régime syrien et le silence du monde. »

Sophie Dufau, journaliste à Mediapart

***

Little Palestine
de Abdallah Al-Khatib,

1h29. Sortie en salle le 12 janvier 2022

Ce film a reçu le label “Oh my doc !” créé en 2020 par France Culture, la Cinémathèque du documentaire, l’association Les Écrans, la plateforme Tënk et Mediapart afin de chaque mois soutenir la sortie en salle d’un documentaire remarquable.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Agriculture
« Le recul démographique du monde agricole n’est pas une fatalité »
Moins 100 000 fermes en dix ans : c’est le résultat du recensement rendu public le mois dernier par le ministère de l’agriculture. Face à l’hémorragie, le retour à un pilotage par l’État et à des politiques publiques volontaristes est nécessaire, selon la sociologue Véronique Lucas.
par Amélie Poinssot
Journal — Europe
Dans leur bastion de l’Alentejo, les communistes résistent au déclin
Lors des législatives anticipées qui se déroulent dimanche, le Parti communiste, tout juste centenaire, espère limiter la casse, malgré la poussée socialiste dans certains de ses bastions, dont l’Alentejo. En embuscade, l’extrême droite de Chega lorgne vers d’anciens électeurs du PCP.
par Ludovic Lamant
Journal
En Syrie, la plus grande prison au monde de djihadistes tombe aux mains… des djihadistes
L’État islamique s’est emparé pendant une semaine d’un centre de détention à Hassaké, obligeant l’armée américaine à intervenir. Des dizaines de prisonniers sont en fuite. Pour les Forces démocratiques syriennes, le retour du phénix djihadiste est une très mauvaise nouvelle.
par Jean-Pierre Perrin
Journal — Santé
En laissant courir Omicron, l’Europe parie sur un virus endémique
Un à un, les pays européens lèvent les restrictions comme les mesures de contrôle du virus. Certains, comme le Danemark ou la France, sont pourtant touchés par une contamination massive. Ils font le choix d’une immunisation collective, avec l’espoir de vivre avec un virus circulant tout au long de l’année à basse intensité.  
par Caroline Coq-Chodorge

La sélection du Club

Billet de blog
La maltraitance dans les Ehpad : fatalité ou surdité profonde des autorités ?
Puisse le combat de nombreuses familles de résidents en Ehpad[1], relayé par la Presse, soit enfin suivi d’effet … Aujourd’hui, nous apprenons l’audition du Directeur Général d’un Groupe gérant une chaîne de maisons de retraite et attendons avec intérêt le résultat des investigations. Pour illustrer cette actualité, voici un témoignage parmi tant d’autres…
par Claudia CANINI
Billet de blog
Ehpad privés: un business sur la vieillesse à changer
Des Ehpad privés financés pour près de 50% par le contribuable génèrent un business juteux pour les actionnaires alors que nos aînés finissent leur vie en étant soignés par un personnel insuffisant et mal payé. De multiples rapports parlementaires, enquêtes, documentaires, livres, montrent la réalité d'une situation inacceptable alors que le vieillissement de la population s'accroît.
par serge_escale
Billet de blog
Orpea ou les chasseurs d’or de la silver-économie
Le livre de Victor Castanet va peut-être contribuer à ce que cesse la prise en charge lucrative des personnes âgées dépendantes. Pourtant, les critiques et enquêtes, ces dernières années, n’ont pas manqué. Autres chroniques : quelque chose de pourri au Royaume du Danemark, la violence inouïe des discours Zemmour/Le Pen sur la suppression des allocations familiales aux familles immigrées.
par YVES FAUCOUP
Billet de blog
Entre maltraitances et dividendes, Orpea n'a pas hésité
La sortie du livre de Victor Castanet « Les fossoyeurs » publié chez Fayard, rouvre le débat de la façon dont nos sociétés traitent les plus vulnérables, ici les personnes âgées. A travers cette question, c'est aussi celle des financements publics au sein de structures privées qui cherchent prioritairement la profitabilité.
par Muriel Dugas-Andriocci