Oh My Doc !
Abonné·e de Mediapart

9 Billets

0 Édition

Billet de blog 28 juin 2022

Ronit Elkabetz par son frère, Shlomi trompe-la-mort

Avec « Cahiers noirs I et II », qui sortent en salle mercredi 29 juin, Shlomi Elkabetz brasse toutes les images de sa sœur Ronit, l’immense actrice israélienne disparue en 2016, et construit un récit fascinant, entre documentaire et fiction.

Oh My Doc !
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Il avait environ 600 heures de rushes. Images des films bien sûr qu’ils ont écrits et créés ensemble : la trilogie Prendre femme (2004), Les Sept Jours (2008) et Le Procès de Viviane Amsalem (2014), lui derrière la caméra et elle devant. Des images de leur vie commune dans leur appartement parisien de la rue Suger, de leurs tournées des festivals, de la vie banale en famille, avec père et mère juifs marocains immigrés en Israël dans les années 1960.

CAHIERS NOIRS, un film documentaire de Shlomi Elkabetz, Bande-annonce Vostf

Ronit et Shlomi étaient plus que sœur et frère, ils étaient complices, complémentaires, fusionnels. Shlomi ne craint pas d’exhiber cette intimité après avoir travaillé pendant quatre ans toutes ces archives pour en faire un film de plus de trois heures présenté en deux volets. Cahiers noirs I - Viviane et Cahiers noir II – Ronit qui sortent en salles ce mercredi.

Loin du portrait, construit ni comme un documentaire, ni comme une fiction, ce récit tisse des éclats de vie empruntés aux tournages et à la vie réelle. Les colères de la mère répondent à la rage de Ronit, les silences du père s’opposent à l’immense déclaration d’amour de Shlomi, l’exubérance de Ronit fait écho aux convenances que la mère s’impose, sa joie de vivre s’affronte aux douleurs de la maladie. Dans ce labyrinthe d’images prises à Paris, au Maroc, en Israël et ailleurs dans le monde, Shlomi Elkabetz compose son cahier : « Un cahier n’est pas un journal intime. Un cahier n’est pas l’agenda que l’on ouvre en début de journée, c’est beaucoup plus que ça, explique-t-il. Un cahier est destiné aux idées, à la poésie, aux collages, aux témoignages. »

Un collage donc, aimanté par l’image de Ronit Elkabetz, où la première partie est davantage centrée sur la Ronit-Viviane de Prendre femme et la seconde sur la mort qui rode. Parfois déroutant, toujours bouleversant.

Sophie Dufau
Journaliste à Mediapart

***

Cahiers noirs I - Viviane, Cahiers noirs II - Ronit
de Shlomi Elkabetz,

1h48 et 1h40. Sortie en salle le 29 juin 2022

Ce film a reçu le label “Oh my doc !” créé en 2020 par France Culture, la Cinémathèque du documentaire, l’association Les Écrans, la plateforme Tënk et Mediapart afin de chaque mois soutenir la sortie en salle d’un documentaire remarquable.

Il a été présenté au festival de Cannes 2021.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Des titres de séjour suspendus aux « principes de la République » 
Le ministre de l’intérieur veut priver de titre de séjour les personnes étrangères qui manifestent un « rejet des principes de la République ». Cette mesure, déjà intégrée à la loi « séparatisme » de 2021 mais déclarée inconstitutionnelle, resurgit dans le texte qui doit être examiné d’ici la fin de l’année. 
par Camille Polloni
Journal
Le gouvernement rate l’épreuve du feu
Le début du second quinquennat Macron n’aura même pas fait illusion sur ses intentions écologiques. Depuis le début de cet été catastrophique – canicules, feux, sécheresse –, les ministres s’en tiennent à des déclarations superficielles, évitant de s’attaquer aux causes premières des dérèglements climatiques et de l’assèchement des sols.
par Mickaël Correia et Amélie Poinssot
Journal — Conjoncture
Le nouveau plein emploi n’est pas le paradis des travailleurs
De l’emploi, mais des revenus en berne et une activité au ralenti. La situation est complexe. Pour essayer de la comprendre, Mediapart propose une série de deux articles. Aujourd’hui : pourquoi le nouveau plein emploi ne renforce pas la position des salariés.
par Romaric Godin
Journal — Fiscalité
Quand le Sénat américain ignore la grammaire des affaires
Impôt minimal pour les multinationales, taxe sur les rachats d’actions, contreparties aux aides d’État… même si le plan climat et le plan pour la lutte contre l’inflation adoptés par le Sénat américain ne sont pas aussi ambitieux qu’espéré, ils ouvrent des brèches dans des dogmes acceptés depuis des décennies.
par Martine Orange

La sélection du Club

Billet de blog
33e Festival de Fameck - Mounia Meddour, Présidente du jury et l'Algérie, pays invité
L’édition 2022 du Festival du Film Arabe de Fameck - Val de Fensch (qui se tiendra du 6 au 16 octobre) proposera sur onze jours une programmation de 30 films. La manifestation mettra à l’honneur l’Algérie comme pays invité. Le jury longs-métrages du festival sera présidé par la cinéaste Mounia Meddour.
par Festival du Film Arabe de Fameck
Billet de blog
« Les Crimes du futur » de David Cronenberg : faut-il digérer l'avenir ?
Voici mes réflexions sur le dernier film de David Cronenberg dont l'ambition anthropologique prend des allures introspectives. Le cinéaste rejoint ici la démarche de Friedrich Nietzsche qui confesse, dans sa "généalogie de la morale", une part de cécité : "Nous, chercheurs de la connaissance, nous sommes pour nous-mêmes des inconnus, pour la bonne raison que nous ne nous sommes jamais cherchés…"
par marianneacqua
Billet d’édition
Entretien avec Leonardo Medel, réalisateur de « La Verónica »
Après une sélection au festival de Biarritz et au festival international du nouveau cinéma latino-américain de La Havane où il reçut le Prix FIPRESCI de la critique internationale, « La Verónica » sortira officiellement dans les salles en France à partir du 17 août 2022. L'opportunité de découvrir un cinéaste audacieux autour d'une critique sans concession des excès des influenceurs sur le Net.
par Cédric Lépine
Billet de blog
« As Bestas » (2022) de Rodrigo Sorogoyen
Au-delà de l’histoire singulière qui se trouve ici livrée, le réalisateur espagnol permet une nouvelle fois de mesurer combien « perseverare » est, non pas « diabolicum », comme l’affirme le dicton, mais « humanissimum ». Et combien cette « persévérance » est grande, car digne de l’obstination des « bêtes », et élevant l’Homme au rang des Titans.
par Acanthe