« En route pour le milliard », incroyable odyssée des survivants, sort en salle

En suivant de victimes de guerre venus à Kinshasa demander réparation, Dieudo Hamadi signe un documentaire remarquable de dignité.

EN ROUTE POUR LE MILLIARD de Dieudo Hamadi - bande annonce officielle © Laterit
C'est une arche de Noé contemporaine sur lequel s'abat un déluge qui menace d’engloutir des victimes de guerre partis demander réparation. Et c'est l'une des scènes incroyables d'En route pour le milliard, qui sort en salles ce mercredi 29 septembre (après avoir été le premier film congolais sélectionné au festival de Cannes en... 2020, année où il n'y eu pas de festival).

En suivant des membres de l’Association des victimes de la Guerre des Six Jours de Kisangani jusqu’à Kinshasa et leur voyage de 1734 km sur le fleuve Congo, le réalisateur Dieudo Hamadi signe un documentaire d’une belle humanité.

La Guerre des Six jours est sur le continent africain le conflit qui, en juin 2000, a vu s’affronter les armées rwandaise et ougandaise dans la petite ville de Kisangani en République Démocratique du Congo. Ce conflit fit des milliers de victimes. En 2005, l’Ouganda a été jugé coupable de « crimes de guerre » par la Cour de Justice Internationale, un jugement enjoint à la réparation (le fameux “milliard”) mais, depuis treize ans, les victimes attendent. Les personnages d’En route pour le milliard sont tous des survivants qui pensent pouvoir profiter de la campagne présidentielle de 2018 pour se faire entendre.

Dieudo Hamadi parvient dans ce documentaire au titre si audacieux (on penserait plutôt au voyage de gagnants du loto) à raconter la formation d’une communauté de paria – hommes et femmes mutilés, aux prothèses vétustes et aux corps abimés souvent rejetés par tous car devenus incapables de travail et simples bouches à nourrir –, communauté politique qui décide de prendre son destin en main pour réclamer justice.

Extrait de « En route vers le milliard » © Dieudo Hamadi Extrait de « En route vers le milliard » © Dieudo Hamadi
Des douleurs contenues dans une pièce de théâtre que l’Association des victimes porte, aux manifestations dans une capitale toute agitée par la campagne électorale, en passant par les pluies tropicales qui s’abattent sur l’embarcation, Dieudo Hamadi tient admirablement son récit, jamais victimaire, toujours humaniste. En filmant Sola, Modogo, Mama Kashinde, Papa Sylvain, Bozi, Président Lemalema dans toute leur dignité sans masquer leur infirmité, le réalisateur congolais, né 1984 à Kisangani et auteur d’Examen d’Etat (2014) ou Maman Colonelle (2017) – que les abonnés de Mediapart ont pu voir sur notre site – décline la célèbre phrase de Louise Michel : « Le peuple n’obtient que ce qu’il prend. »

Enfin presque.

Sophie Dufau, journaliste à Mediapart

***

ohmydoclogo
En route pour le milliard de Dieudo Hamadi, 1h30. Sortie en salle le 29 septembre 2021

Ce film a reçu le label “Oh my doc !” créé en 2020 par France Culture, la Cinémathèque du documentaire, l’association Les Écrans, la plateforme Tënk et Mediapart pour soutenir chaque mois la sortie en salle d’un documentaire remarquable.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.