OLIVIA ELIAS
Poète et économiste
Abonné·e de Mediapart

69 Billets

0 Édition

Billet de blog 1 mai 2016

L'offensive contre l'antiracisme, partie de la "contre-révolution intellectuelle"

Dans une interview de 2005, mémorable par ses dérives, Finkielkraut mettait au pilori l'idéologie "mensongère" de l'antiracisme, considérée comme l'un des piliers du système de pensée à abattre, comme autrefois le communisme.

OLIVIA ELIAS
Poète et économiste
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

La critique des antiracistes est une partie de ce que Jacques Rancière, dans son tout récent article de Médiapart, appelle ‘la contre-révolution intellectuelle, une offensive révisionniste par rapport à toutes les formes de la tradition de gauche, qu’elle soit révolutionnaire, communiste, anticolonialiste ou résistance. Cette contre-révolution intellectuelle s’est efforcée de réduire à rien, voire de criminaliser tous les éléments de cette tradition… ».

Lire l’interview, donnée en 2005 à des journalistes du journal israélien Haaretz, par Alain Finkielkraut qui a beaucoup donné de sa personne, de sa voix, de ses colères et de ses idées pour mener cette offensive. AF y développe sa vision des émeutes survenues dans les banlieues. Le futur académicien les analyse comme :

-        étant à caractère ethnico-religieux,

-        motivées par la haine de la France et de la République,

-         encouragées par la radicalisation islamiste, une culture (celle des émeutiers) qui recherche un coupable extérieur, le rejet de l’école, l’enseignement « dévoyé de l’histoire de l’esclavage et de la colonisation » qui y est dispensé et, enfin, la tolérance manifestée par la société,

-        et, last but not least, une idéologie autrefois « généreuse », devenue aujourd’hui « mensongère » : l’antiracisme.

C’est dans cette inteview que AF sortira : « L’antiracisme sera au vingt et unième siècle ce qu’a été le communisme au vingtième ». Autrement dit, l’ennemi à abattre.

Tout au long de l’interview, des considérations inspirées par son histoire personnelle ponctuent l’analyse. 

« J’ai toujours dit que la vie deviendrait impossible pour les juifs de France quand la francophobie vaincrait, et c’est ce qui va se passer. Ce que j’ai dit maintenant les juifs le comprennent… ».

« Je pense qu’aucun juif ne ferait jamais çà. Ce qui unit les juifs - laïques, religieux, de la Paix Maintenant ou partisans du grand Israël (sic OE !)- c’est un mot, le mot schule (lieu d’étude) ».

Pour conclure : « Aujourd’hui les juifs sont attaqués au nom du discours antiraciste : la barrière de séparation, « sionisme égal racisme », la même chose en France ».  

On retrouve cette affirmation sous les doigts du Premier ministre lorsque, assistant au dîner du Crif, il a été pris d'une attaque urticante, une envie irrépressible de tweeter à tire l'arigot.

Lire la traduction en français de l’interview au complet sur http://ldh-toulon.net/les-egarements-d-Alain.html

NB : Suite à cette interview, le MRAP a déposé plainte contre AF (et l’a retirée après que celui-ci ait présenté des excuses).

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — International
Corruption en Afrique : le protocole Bolloré
Mediapart révèle de nouveaux éléments qui pointent l’implication personnelle de Vincent Bolloré dans l’affaire de corruption présumée de deux chefs d’État pour obtenir la gestion de ports africains. Après l’échec de son plaider-coupable, le milliardaire est présumé innocent en attendant son futur procès.
par Yann Philippin
Journal — Politique économique
Taxation de l’héritage : une lignée de fractures entre candidats à la présidentielle
La rationalité économique plaide pour un durcissement de l’impôt sur les successions, mais la droite se laisse aller à la démagogie en plaidant contre une hausse forcément impopulaire, dénonçant parfois un « impôt sur la mort ». La gauche cherche un équilibre entre justice et acceptabilité.
par Romaric Godin
Journal — Nucléaire
« Hugo », lanceur d’alerte du nucléaire : « J’accuse EDF de dissimulations »
« Avec ce type d’attitude, nos centrales ne sont pas sûres » : le témoignage choc d’un membre de la direction de la centrale nucléaire du Tricastin, inquiet que la culture de la sûreté nucléaire passe en arrière-plan des impératifs financiers au sein du groupe EDF.
par Youmni Kezzouf et Jade Lindgaard
Journal
Anne Hidalgo face à Mediapart
Ce soir, une invitée face à la rédaction de Mediapart : la maire de Paris et candidate socialiste à l’élection présidentielle.  
par à l’air libre

La sélection du Club

Billet de blog
Présidentielles: penser législatives
La ficelle est grosse et d'autant plus visible qu'elle est utilisée à chaque élection. Mais rien n'y fait, presque tout-le-monde tombe dans le panneau : les médias aux ordres, bien sûr, mais aussi parfois ceux qui ne le sont pas, ainsi que les citoyens, de tous bords. Jusqu'aux dirigeants politiques qui présidentialisent les élections, y compris ceux qui auraient intérêt à ne pas le faire.
par Liliane Baie
Billet de blog
Primaire et sixième République : supprimons l'élection présidentielle
La dissolution de l'Assemblée afin que les législatives précèdent la présidentielle devrait être le principal mot d'ordre actuel des partisans d'une sixième République.
par Jean-Pierre Roche
Billet de blog
Lettre aux candidats : vous êtes la honte de la France
Course à la punchline, postillonnage de slogans... vous n'avez plus grand chose de politiques. Vous êtes les enfants de bonne famille de la communication. Vous postulez à un rôle de gestionnaire dans l’habit de Grand Sauveur. Mais je suis désolée de vous apprendre que nous ne voulons plus d’homme providentiel. Vous avez trois trains et quelques générations de retard.
par sarah roubato
Billet de blog
Élection présidentielle : une campagne électorale de plus en plus insupportable !
Qu’il est lassant d’écouter ces candidats qui attendent des citoyens d'être uniquement les spectateurs des ébats de leurs egos, de s'enivrer de leurs mots, de leurs invectives, et de retenir comme vainqueur celle ou celui qui aura le plus efficacement anéanti son adversaire !
par paul report