OLIVIA ELIAS
Poète et économiste
Abonné·e de Mediapart

69 Billets

0 Édition

Billet de blog 6 mai 2016

Yaïr Golan, chef d’état-major adjoint dénonce des "processus nauséabonds"

Un antisémite au plus haut niveau de l'armée israélienne ? S'il résidait en France, le général Yaïr Goln serait-il poursuivi pour opinion non conforme à celle du gouvernement Netanyahou et de ses soutiens hexagonaux ?

OLIVIA ELIAS
Poète et économiste
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

On attend maintenant que le chef d'état-major adjoint pousse son examen de conscience plus loin...jusqu'au comportement de l'armée d'occupation.

L'article publié dans la rubrique internationale, section Moyen-Orient du journal québecois La Presse, le 5 mai 2016

Le chef d’état-major adjoint Yaïr Golan, connu pour son franc-parler, a déclaré mercredi soir que la Shoah devait « nous pousser à réfléchir sur la nature de l’homme, même quand cet homme est nous-mêmes (sic) ». 

« S’il y a quelque chose qui m’inquiète dans les commémorations de la Shoah, c’est de voir les processus nauséabonds qui se sont déroulés en Europe en général, et plus particulièrement en Allemagne, il y a 70, 80, 90 ans et de voir des signes de cela parmi nous en cette année 2016 », a-t-il déclaré lors d’un discours marquant le début des commémorations.

« Après tout, il n’y a rien de plus simple et de plus facile que de haïr l’étranger (...) de susciter la peur et d’intimider (...) de devenir bestial, d’oublier les principes et d’être content de soi », a-t-il ajouté.

Ses propos ont provoqué une levée de boucliers au sein de la droite israélienne. Le ministre de l’Éducation Naftali Bennett, chef de file du parti nationaliste religieux Foyer juif, a exigé qu’il les rectifie « immédiatement (...) avant que les négationnistes ne transforment ces paroles erronées en étendard et que nos soldats ne soient comparés à des nazis avec un sceau d’approbation venu d’en haut ».

Le chef de l’opposition travailliste Isaac Herzog a de son côté salué le courage de M. Golan. « Les fous qui vont commencer maintenant à hurler contre lui doivent savoir que c’est ce qui s’appelle moralité et responsabilité », a-t-il dit.

Yaïr Golan a tenu à préciser jeudi, par l’intermédiaire du porte-parole de l’armée, qu’il n’avait « aucune intention de comparer l’armée et l’État d’Israël aux horreurs qui s’étaient déroulées en Allemagne il y a 70 ans ». « Il s’agit d’une comparaison absurde et sans fondement (...) l’armée israélienne respecte les standards de conduite les plus élevés et considère la vie humaine comme une valeur de référence », a-t-il ajouté.

Le chef d’état-major Gadi Eisenkot avait lui aussi provoqué une polémique en mars en prônant un usage proportionnel de la force par les soldats confrontés

http://www.lapresse.ca/international/moyen-orient/201605/05/01-4978305-un-chef-militaire-israelien-compare-israel-a-lallemagne-des-annees-30.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_vous_suggere_4978295_article_POS2

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Politique
Macron pris au piège des symboles
Pendant cinq ans, le chef de l’État a tenté de construire le récit de son mandat par touches symboliques. Mais de l’affaire Benalla aux vacances de Jean-Michel Blanquer à Ibiza, ce sont d’autres marqueurs qui ont parlé au plus grand nombre et dessiné les contours de son exercice du pouvoir.
par Ellen Salvi
Journal — International
Corruption en Afrique : le protocole Bolloré
Mediapart révèle de nouveaux éléments qui pointent l’implication personnelle de Vincent Bolloré dans l’affaire de corruption présumée de deux chefs d’État pour obtenir la gestion de ports africains. Après l’échec de son plaider-coupable, le milliardaire est présumé innocent en attendant son futur procès.
par Yann Philippin
Journal
Anne Hidalgo face à Mediapart
Ce soir, une invitée face à la rédaction de Mediapart : la maire de Paris et candidate socialiste à l’élection présidentielle.  
par à l’air libre
Journal
La Serbie fait front derrière son héros Novak Djoković
Les aventures australiennes de l’actuel numéro un du tennis mondial, et son expulsion, ont mobilisé la Serbie, qui a défendu bec et ongles son champion. Sûrement parce qu’il incarne depuis plus d’une décennie les espoirs de tout le pays, mais aussi ses profondes contradictions. 
par Jean-Arnault Dérens, Laurent Geslin et Simon Rico

La sélection du Club

Billet de blog
Université et Recherche, fondements d'une VIème République, démocratique et sociale
Emmanuel Macron a prononcé un discours au congrès de la conférence des présidences d’Universités ce jeudi 13 janvier, dans lequel il propose une réforme systémique de l’université. Des chercheurs et enseignants-chercheurs membres du parlement de l’Union Populaire, des députés, ainsi que des membres de la communauté universitaire lui répondent.
par Membres du parlement de l’Union Populaire
Billet de blog
Lettre ouverte à Jean-Michel Blanquer en 31 points
Le vendredi 14 janvier 2022, vous avez déclaré « je ne suis pas parfait, je fais des erreurs… ». La liste des erreurs est longue. Une lettre d'une professeur de Lycée Pro, qui décline la longue liste des excuses qui serait nécessaire à Blanquer, bien plus que ce que le mouvement des derniers jours lui a arraché du bout des lèvres.
par Samy Johsua
Billet de blog
La farandole ultra-droitière d'un ministère de « l'Instruction publique »
Eric Zemmour vient de présenter comme un point important de son programme éducatif la « création d'un grand ministère de l'Instruction publique ». Cela avait déjà été préconisé dès 2013 dans le projet d'« une droite forte » rédigé par deux secrétaires nationaux de l'UMP : Guillaume Peltier et Didier Geoffroy. Et Jean-Michel Blanquer l'aurait aussi suggéré à Emmanuel Macron lors de sa nomination.
par claude lelièvre
Billet de blog
La gauche et l’éducation : l’impensé des savoirs scolaires
D’un débat entre représentants des candidats de gauche et de l’écologie sur l’éducation ressort l’impensé partagé des savoirs scolaires.
par Jean-Pierre Veran