Tristesse, Notre Dame brûle, tant de choses brûlent sous mes yeux

Tristesse, Notre Dame brûle…Evènement hautement symbolique

Je ne peux m'empêcher de penser à tout ce qui brûle sous mes yeux

Hôpitaux, écoles, transports, aéroports, maisons de la culture, associations, Méditerranée mer hospitalière…

Tous les fondements de notre bien vivre ensemble

Rapprochement entre la violence du feu et la violence militaire qui s'exerce contre les Gilets jaunes (répression de manifestation, terme trop faible, on peut parler de guerre) ainsi que la violence verbale à leur encontre

Et on s'étonne que les méprisés, ceux qui n'ont pas voix au chapitre se révoltent. De plus en plus, je vois dans leur mouvement le pendant de ce qui se passe ou s'est passé ailleurs

Entendons-nous, "pendant" dans le contexte français. Celui d'une démocratie bloquée où une petite minorité appuyée par une caste d'état capte les richesses et le pouvoir, une fraction plus importante de la population profite du nouvel ordre mondial, et le reste - ceux qui ne sont rien (comme les désigne le rejeton de Jupiter installé à l'Elysée) se débat contre la paupérisation, sans voix au chapitre

Emotion face à l'incendie de Notre Dame de Paris, oui

Emotion aussi face à l'invisibalisation des vies sacrifiées et méprisées

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.