Copé se repent... en images seulement

Rares sont ceux qui croient que Copé ne savait pas ce que tramait son fidèle serviteur (Jérôme Lavrilleux) dans les arcanes du financement de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy. Et peut-être dans d’autres choses moins nobles, moins altruistes…

Le monde.fr 27 mai 2014 (midi) Le monde.fr 27 mai 2014 (midi)
Rares sont ceux qui croient que Copé ne savait pas ce que tramait son fidèle serviteur (Jérôme Lavrilleux) dans les arcanes du financement de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy. Et peut-être dans d’autres choses moins nobles, moins altruistes…

Impossible ! Pas lui ! Pas ces sommes ! Pas dans ce système si proche de lui ! Bon.

Ce scepticisme n’affecte pas trop les représentations médiatiques de l’affaire sur la plupart des sites d’information grand public, qui restent sobres et ne proposent pas d’interprétation particulière mais jouent sur l'émotion du sujet concerné - Il est ainsi blessé (Le Point) ou inquiet (Libé). En revanche, Le Monde.fr lui, affiche clairement ses doutes et, contre toute évidence, semble nous raconter visuellement l’histoire d’une contrition du coupable, d’une repentance. Copé en démissionnant aurait donc avoué ses turpitudes financières…

Cependant, c’est exactement l’inverse, il est venu sur le plateau de Gilles Bouleau pour sortir la tête haute et défier avec un aplomb qui frôle la pathologie le bon sens le plus simple…

 

Copé déconfit Le monde.fr 27 mai 2014 Copé déconfit Le monde.fr 27 mai 2014

 

Dans une forme d’ironie visuelle, depuis sa démission, Le Monde.fr nous le montre coupable, défait, contrit… tout en soulignant les mots de son déni : “Mon honnêteté et mon intégrité sont totales”.

Une sorte de décalage ironique se crée ainsi entre le titre et l’image, comme s’il disait “je me repens, et oui, excusez-moi, mon honnêteté et mon intégrité sont totales”…

Copé vit-il dans un monde où ces qualités sont un péché, une faiblesse, un crime ?

Ou Lemonde.fr essaie-t-il de réaliser en images son (notre ?) désir de voir le futur ex-président de l’UMP se livrer à un exercice public de repentance,  à un passage aux aveux télévisé, à une reconnaissance de la réalité que tout le monde voit sauf lui, et qui semble cruellement manquer au récit de cette escroquerie des militants UMP et des citoyens français ? Un rêve exhauceur de souhait… ou un rêve prémonitoire … tel pourrait être le statut imaginaire de cette série d’illustrations convergentes, thématisées, qui s’écartent du récit officiel pour nous montrer, au revers de la réalité mais à partir d’elle, la repentance de Copé…

 

Les confessions de St Jean-François : Le monde.fr 27 mai 2014 Les confessions de St Jean-François : Le monde.fr 27 mai 2014

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.