Lancement de Radio Passagers, la voix des migrants.

Ce 2 juin, le journaliste et écrivain Léonard Vincent lance sur la plateforme ulule.com un projet de financement participatif pour la création dès cet automne d'un nouveau média, Radio Passagers, la voix des migrants.

Ce 2 juin, le journaliste et écrivain Léonard Vincent lance sur la plateforme ulule.com un projet de financement participatif pour la création dès cet automne d'un nouveau média, Radio Passagers, la voix des migrants.

Beaucoup se demandent aujourd'hui comment résister à un climat politique délétère, à la défiance apparente contre les idéologies qui a mené d'une part à l'hégémonie du système libéral en Occident -entendu comme libéralisme économique et soumission à la loi du marché- d'autre part à un attentisme qui rejette d'emblée toute idée d'engagement. La surreprésentation d'une pensée ultraréactionnaire, dont les élections sont un baromètre parmi d'autres tout aussi inquétants, l'impression de plus en plus partagée que les gouvernements successifs servent au fond un seul modèle, que les marges de décision démocratique que ce modèle autorise sont de plus en plus limitées, doivent être vues non comme les causes mais comme les conséquences de notre désarroi, de notre frilosité, de notre lâcheté, le tout grimé de pensées supposées raisonnables.

Désabusés, nous nous croyons sages. Or la démocratie n'est pas réductible au système que nous voyons chaque jour mis à mal avec un sentiment d'impuissance, c'est un laboratoire qu'il faut sans cesse alimenter.

Construire, diffuser, relayer et soutenir une information sérieuse et indépendante, est une des réponses que l'on peut apporter à un tel état de fait. Médiapart en est aujourd'hui un excellent exemple, Arrêt sur images et Bastamag en sont d'autres -la liste n'est en rien exhaustive. À côté de la presse professionnelle, s'ajoutent certains sites, spécialisés ou non -je pense à celui de la LDH Toulon- plus nombreux qu'on ne le pense, qui produisent ou reprennent des contenus importants, avec une constance et un dévouement qui imposent le respect. Le portail rezo.net est un excellent lieu pour en découvrir quelques uns. Notre curiosité et notre vigilance sont là pour faire le reste.

Une véritable bataille se livre aujourd'hui sur la toile. La réaction y remporte des victoires qui, il y a dix ans encore, auraient semblé inimaginables à beaucoup d'entre nous. Voir entre autres choses les publications négationnistes d'Égalité et réconciliation sur l'agrégateur de liens Google actualités donne une idée de l'urgence, pour chaque citoyen, de se faire le porteur d'autres nouvelles, en usant des moyens qui sont à sa disposition: le courriel et les réseaux sociaux, le financement participatif -y compris des sites qui choisissent de donner un accès gratuit à leurs contenus. Précisons que l'agrégateur de liens de Google, comme d'autres, ne fait pas sciemment l'apologie de thèses complotistes ou révisionnistes, mais se contente de donner une prime au succès à des sites disposant de petits réseaux militants, combattifs et organisés.

C'est dans la pleine conscience de ce contexte d'urgence, qui nous laisse, rappelons-le, d'immenses espaces d'action et de liberté, que je vous appelle aujourd'hui à soutenir le beau projet de Radio passagers, la voix des migrants, imaginé et créé par l'écrivain et journaliste Léonard Vincent.

De sa longue expérience à RSF, Léonard Vincent a gardé le goût d'une information indépendante et combattive, sans rien perdre de son inépuisable inventivité. C'est ainsi qu'il a pris part, avec le journaliste Biniam Simon, à la création de Radio Erena, une radio érythréenne indépendante basée à Paris, actuellement le seul média qui émet en direction de l'Éryhtrée à échapper à la censure totale du dictateur Issayas Afeworki. On rappellera que ce petit pays de la Corne de l'Afrique est considéré selon les indicateurs internationaux comme le plus totalitaire au monde, Corée du nord comprise (à ce propos voir le livre de Léonard Vincent, Les Érythréens, Paris, Rivages, 2012 et l'entretien que je lui ai consacré sur mon site).

Correspondant de presse au Maroc depuis septembre 2013, Léonard Vincent s'est vite rendu compte que les migrants souffraient ici comme ailleurs d'un grand déficit d'information, dû à l'absence de médias qui d'une part soient accessibles à leurs faibles moyens -contenu gratuit, consultable via une application sur un téléphone portable- et de l'autre produisent un contenu adapté à leurs attentes -des explications sur leurs droits, les dangers encourus, sur leurs pays de départ, sur ceux où ils envisagent de s'installer, un partage d'expériences etc.

Pour palier à ce manque, il a eu l'idée de créer le projet Radio passagers, lancé depuis le 2 juin 2014 pour 45 jours sur la plateforme de financement participatif ulule.com. L'idée est de réunir suffisamment de fonds pour créer dès l'automne une radio en ligne, pérenne et disposant de quelques moyens, appelée à devenir la voix des migrants.

Pour en savoir plus sur ce beau projet, vous pouvez lire (et partager) cet entretien avec Léonard Vincent sur mon site, suivi d'une présentation détaillée.

Longue vie à Radio Passagers. 

cropped-en-tete-blog-noir-14401.jpg


 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.