450 enfants menacés d'expulsion en Norvège.

L'article, qui relaie une information parue en anglais sur Views and news for Norway, a été publié sur Slate Afrique. Le premier ministre travailliste norvégien, Jens Stoltenberg, proche en France de Michel Rocard et Dominique Strauss Kahn, soutient son ministre de la justice dans la décision d'expulsion de 450 enfants de parents éthiopiens. Certains sont nés en Norvège, ne savent rien du pays vers lesquel on veut les "renvoyer". Mais leurs parents se sont vus refuser l'asile politique.

L'article, qui relaie une information parue en anglais sur Views and news for Norway, a été publié sur Slate Afrique. Le premier ministre travailliste norvégien, Jens Stoltenberg, proche en France de Michel Rocard et Dominique Strauss Kahn, soutient son ministre de la justice dans la décision d'expulsion de 450 enfants de parents éthiopiens. Certains sont nés en Norvège, ne savent rien du pays vers lesquel on veut les "renvoyer". Mais leurs parents se sont vus refuser l'asile politique.

Slate Afrique souligne par ailleurs que les aides de la Norvège à l'Éthiopie ont augmenté de manière conséquente. Celles des pays voisins, en revanche, arguant des nombreuses infractions aux droits de l'homme du gouvernement d'Addis Abeba, ont au contraire baissé. Le scénario est bien connu, et a été adopté à grande échelle à la fin des années 2000 par l'Italie en Libye.

À l'heure où les actes d'un illuminé islamiste sont savamment récupérés par une majorité en mal de légitimation en France, il serait peut-être bon de rappeler que le même Jens Stolenberg a échappé de peu aux attentats d'Oslo du 22 juillet 2011. Nul ne doute que l'illuminé xénophobe et ultranationaliste à l'origine de ces dernières actions ne se réjouira dans sa prison d'une telle "divine surprise".

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.