Le Centre du Monde.

Je. Suis. Je suis. Je suis le Centre du Monde. Oh! Mon gars, arrête ça! Ça devient une manie ton truc là, «Je. Suis. Je suis» et toute la lyre! Tu t'prends pour le Centre du Monde ou quoi? Ben oui m'sieur, je me prends pour le Centre du Monde... N'importe quoi, Eh! Pauv' cloche! Le Centre du Monde c'est MOI!!! Allez, à la niche, pauv' cloche!

Je me suis fait récemment traiter de fou, quasi de psychotique, dans les pages de Mediapart. Suivez le fil de mes commentaires pour le vérifier.

Ça m'a un peu énervé: un type qui ne me connaît pas et qui fait de l'analyse psychiatrique ou psychanalytique ou psychépakoi de comptoir ou de cour d'école! É-ner-vé! J'ai horreur des psymachinchouette de comptoir. Du coup je l'ai mouché. Pas sûr qu'il se soit senti morveux mais au moins ça m'a fait rire. Non que c'eut été spécialement spirituel mais je pratique le genre d'humour et d'ironie que j'apprécie chez les autres, donc ça m'a fait rire. Allez, je vous facilite la tache, c'est ici: https://blogs.mediapart.fr/fabien-vince/blog/060219/la-mort-dun-journalisme-par-le-sexe/commentaires.

Mon avis vaut ce qu'il vaut, cela dit je ne vous conseille pas de lire ce billet, ce que le Roi de la psycho de comptoir écrit en réponse à mon commentaire donne idée de son honnêteté, de sa bonne foi et de son talent d'écriture. J'ai comme dans l'idée qu'il se prend un peu et même beaucoup pour le Centre du Monde. Eh! Je cite:

«Donc pour moi la publication de l'affaire est peut-être l'inverse: une réaction à mon billet (et à message envoyé à la rédac'), qui avertissait qu'il faut peut-être que la rédac' se protège, si jamais, par contre-feu s'il le faut».

Ouais ouais c'est ça, la Cause Rétroactive: j'écris ma petite merde et deux jours avant ça déclenche un truc. Champion!

Tant qu'à être méchant autant l'être à fond:

«Pourquoi vois-tu la folie qui est dans l’œil de ton frère, et n'aperçois-tu pas la psychose qui est dans ton œil?».

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.