olivier perriraz
Metteur en scène pour l'Epicerie culturelle
Abonné·e de Mediapart

79 Billets

1 Éditions

Billet de blog 14 avr. 2022

olivier perriraz
Metteur en scène pour l'Epicerie culturelle
Abonné·e de Mediapart

Mal de crâne

Nous pouvons toujours nous lamenter d’avoir perdu une élection, cela ne changera pas grand à ce qui est. L’élection n’est pas de l’arithmétique ou du calcul de votes qui pourraient basculer dans un sens ou un autre. La conviction intime n’est pas quantifiable.

olivier perriraz
Metteur en scène pour l'Epicerie culturelle
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

L’élection n’est que le choix que font des individus en fonction de leurs convictions intimes, à un moment donné et personne ne devrait être en droit de contester cela.

Malheureusement, l’intoxication médiatique et audiovisuelle, à grands renforts de sondages oriente toujours la conviction intime de l’électeur. C’est un piège ! Imaginons une élection sans sondage, les résultats seraient certainement différents.

Certains accusent d’autres de trahison, c’est stupide, ils n’ont fait que participer, avec leur conviction intime, leur vie, leur souffrance ou leur joie du moment, à un processus habituel et récurrent, qui à chaque fois se termine toujours avec le même mal de crâne. Chacun s’est investit avec cœur et conviction à ce jeu électoral, personne ne doit juger.

 Quelle joie électorale avons-nous eu, ensemble depuis le 10 mai 1981, qui s’est terminée dans la grande désillusion deux ans plus tard ? Jamais de cette élection présidentielle ne pourront sortir des lendemains qui chantent. Il faut arrêter de se faire des illusions et toutes les promesses qui seront faites par les deux finalistes d’aujourd’hui, pour séduire et attirer dans leur nasse, les mécontents de gauche, qui veulent changer la société, ne seront jamais, jamais, ô grand jamais honorées.

 Que les forces progressistes, humanistes et écologiques soient en minorité dans ce pays n’est pas une nouveauté, surtout lorsque l’aboutissement du choix électoral, à ce point monarchique se conclue toujours avec le même refrain ; faire en sorte que ce soit le candidat le moins pire qui soit élu et qu’au final, il décide de tout à la place du Peuple.

C’est une démocratie ça ?

 Le fait est que les socio-démocrates ont tournés le dos, depuis fort longtemps à un idéal politique et philosophique ancré dans les théories sociales ou marxistes et que les néolibéraux qui s’apprêtent à rectifier définitivement nos avancées sociales l’on compris avant que nous nous en rendions compte. Ils ont réussi à siphonner dans les partis avides de pouvoir à gauche comme à droite, tous ceux qui ambitionnaient d’accéder aux commandes du pays. Aucune démocratie là-dedans simplement de la course aux postes et à la vie avantageuse que procure, l’accès au pouvoir. La politique ne devrait pas être un métier.

 Quoiqu’il en soit, nous nous retrouvons aujourd’hui avec un large spectre d’une politique néolibérale d’extrême droite, dont l’autoritarisme détruira toute idée de débats démocratiques, de paroles sages, humanistes et d’avancée sociales, quitte à nous plonger dans le chaos. Aujourd’hui les institutions de cette supercherie qu’est la cinquième république, nous imposent de choisir entre deux maladies mortelles, qui n’auront pour conséquences que les souffrances, la violence, la tristesse et la mort. Oui, la mort, à commencer par nos vieux que l’on laisse crever dans leurs mouroirs sordides et rémunérateurs. A ceux que le système hospitalier dégradé ne pourra plus sauver.

 Au lieu de se lamenter, de se disputer, voire de pleurnicher du côté de Lfi, du Pcf, et du Npa, ne serait-il pas préférable de se poser les bonnes questions, ensemble, à commencer par nos propres défaillances ? Comment se fait-il que dans le pays des lumières, ce soit la bêtise, l’égoïsme et la méchanceté qui soient ainsi majoritaires ? Comment pouvons-nous, ensemble, changer l’état d’esprit ambiant ? Allons-nous recommencer les éternelles embrouilles et tambouilles électorales de qui va être à la place de qui, de qui va s’acoquiner avec qui ?

 Il faut d’urgence miser sur la seule élection qui soit de nature à empêcher ces deux malfaisants de gouverner. La législative ! Il nous faut une Assemblée Nationale forte, débarrassée de tous ces godillots, qui jamais pendant cinq ans, n’ont eu à l’esprit le bien du peuple. Sans cela le mal de crâne causé par cette élection qui n’a jamais changé quoi que ce soit dans le quotidien des citoyens, se transformera en maladie grave du corps social.

 La crise climatique que commençons déjà à subir, va éradiquer toute une partie de la vie sur la planète. Mais ça, tout le monde s’en fout et préfère se concentrer sur le feuilleton électoral stérile, avec les sondages qui fabriquent l’élection sur de grands écrans, plutôt que de se concentrer ce qui pourrait orienter des choix politiques futurs, qui nous fassent espérer une vie meilleure.

 Imaginer que nous pourrions continuer à vivre, dans l’insouciance consumériste est une totale stupidité et c’est précisément ce que nous promettent ces deux candidats, qui portent en eux les ferments néolibéraux et toujours très autoritaires, avec les mêmes conséquences au final.

 Crise politique, crise démocratique, crise sociale, révoltes, violences, interdictions en tous genres, à commencer par la liberté de la presse, la libre pensée. La crise climatique est l’aboutissement des ces dérives, elle arrive et va être dévastatrice. Elle se concentre déjà sur les plus pauvres et plus elle s’aggravera et atteindra les classes sociales supérieures et moins la démocratie pourra être appelée pour répondre à la catastrophe. L’avenir est sombre, bien sombre, ce n’est pas le moment de se bouffer le nez, mais plutôt de se serrer les coudes pour penser l’avenir, en empêchant ce couple sordide d’exercer le pouvoir.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Viols, tortures et disparitions forcées : en Iran, dans le labyrinthe de la répression
Pour les familles, l’incarcération ou la disparition d’un proche signifie souvent le début d’une longue recherche pour savoir qui le détient et son lieu de détention. Le célèbre rappeur Toomaj, dont on était sans nouvelles, risque d’être condamné à mort.
par Jean-Pierre Perrin
Journal — Fil d'actualités
Iran : la police des moeurs a été abolie
Le procureur général iranien, Mohammad Jafar Montazeri, a annoncé l’abolition de la police des moeurs par les autorités compétentes, a rapporté dimanche l’agence Isna.
par Agence France-Presse
Journal — Outre-mer
Karine Lebon, députée : « Ce qui se passe à La Réunion n’émeut personne »
La parlementaire de gauche réunionnaise dénonce le désintérêt dont les outre-mer font l’objet, après une semaine marquée par le débat sur les soignants non vaccinés et le non-lieu possible sur le scandale du chlordécone. 
par Mathieu Dejean et Pauline Graulle
Journal
Loi « anti-squat » : le gouvernement se laisse déborder sur sa droite
En dépit de la fronde des associations de mal-logés et l’opposition de la gauche, l’Assemblée a adopté la proposition de loi sur la « protection des logements de l’occupation illicite » à l’issue d’un débat où le texte a été durci par une alliance Renaissance-Les Républicains-Rassemblement national.
par Lucie Delaporte

La sélection du Club

Billet de blog
Et pan ! sur la baguette française qui entre à l’Unesco
L’Unesco s’est-elle faite berner par la Confédération nationale de la boulangerie-pâtisserie française ? Les nutritionnistes tombent du ciel. Et le pape de la recherche sur le pain, l’Américain Steven Kaplan s’étouffe à l’annonce de ce classement qu’il juge comme une « effroyable régression ». (Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement
Billet de blog
La baguette inscrite au patrimoine immatériel de l'humanité
La baguette (de pain) française vient d’être reconnue par l’UNESCO comme faisant partie du patrimoine immatériel de l’humanité : un petit pain pour la France, un grand pas pour l’humanité !
par Bruno Painvin
Billet de blog
Pesticides et gras du bide
Gros ventre, panse,  brioche,  abdos Kro, bide... Autant de douceurs littéraires nous permettant de décrire l'excès de graisse visible au niveau de notre ventre ! Si sa présence peut être due à une sédentarité excessive, une forme d'obésité ou encore à une mauvaise alimentation, peut-être que les pesticides n'y sont pas non plus étrangers... Que nous dit un article récent à ce sujet ?
par Le Vagalâme
Billet de blog
L’aquaculture, une promesse à ne surtout pas tenir
« D’ici 2050, il nous faudra augmenter la production mondiale de nourriture de 70% ». Sur son site web, le géant de l’élevage de saumons SalMar nous met en garde : il y a de plus en plus de bouches à nourrir sur la planète, et la production agricole « terrestre » a atteint ses limites. L'aquaculture représente-elle le seul avenir possible pour notre système alimentaire ?
par eliottwithonel