Mise en abîme: Macron sacré par le mépris du peuple pour lui-même

Selon un sondage, « 62% des Français pensent que le président de la République a raison de se mettre en scène, car c'est en le faisant qu'il pourra faire avancer les projets auxquels il tient.» Ces Français ne sont bien sûr pas dupes de ces mises en scène mais ils croient que les autres le sont.

Selon un sondage, « 62% des Français pensent que le président de la République a raison de se mettre en scène, car c'est en le faisant qu'il pourra faire avancer les projets auxquels il tient. »

            Ces Français ne sont bien sûr pas dupes de ces mises en scène mais ils croient que les autres le sont. Ils regardent distraitement ce qui se passe en scène, de toute façon ils n’y croient pas ; ils regardent les Français qu’ils croient voir au parterre. Le peuple Français est abîmé dans la contemplation d’un peuple imaginaire censé contempler Macron auquel en réalité personne ne prête attention.

            Ce ne sont pas les mises en scène de Macron qui l’ont porté au pouvoir mais la mise en scène du peuple aimant Macron, c’est-à-dire d’un peuple aimant les mises en scène. C’est le peuple « sot, remuant, aimant les nouveautés » de Furetière dont chacun pense qu’il a besoin d’un roi.

            Macron est le berger des moutons que les Français croient que les Français sont. Persuadé que les moutons ont besoin d’un berger, chacun bêle pour entraîner son voisin. Mais à force de bêler tous perdent l’usage de la parole. C'est ainsi qu’un peuple d’hommes qui se prend pour un troupeau de moutons finit par se transformer en troupeau de moutons dont chacun croit être un homme.

          

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.