Olivier Tonneau

Enseignant-chercheur à l'Université de Cambridge

Cambridge - Royaume Uni

Sa biographie
J'ai 42 ans et j'enseigne la littérature Française à l'Université de Cambridge. Je me suis éveillé à la politique en 2011 grâce à Jean-Luc Mélenchon. J'ai ensuite rejoint la People's Assembly Against Austerity, un mouvement citoyen né de l’opposition aux politiques de casse sociale menées au Royaume-Uni par le Parti Conservateur. Je tiens ce blog depuis quatre ans et je suis intervenu dans plusieurs médias francophones et anglophones: BBC, Mediapart, Là-bas si j'y suis, Marianne, Time, Guardian, New Statesman, Morning Star, Regards... J'ai fondé avec d'autres insoumis le site Europeinsoumise.org et suis l'auteur d'une pièce de théâtre, Maudite Révolution.
Son blog
870 abonnés Lettres d'un engagé à ses amis qu'il dérange
Voir tous
  • Ces Tournesols qu'on ne peut plus voir en peinture

    Par
    tournesol-malade
    Le geste des activistes de Just Stop Oil pose une question fondamentale. A ceux qui poussent les hauts cris sur cette pseudo dégradation, on est fondé à demander : si l'oeuvre vous est si chère, que ferez-vous pour préserver son modèle ?
  • Éloge de Sandrine Rousseau

    Par
    Les polémiques récurrentes visant Sandrine Rousseau suscitent, à gauche, des critiques mêlant confusément questions stratégiques et questions de fond. Sur les deux plans, elles me semblent erronées.
  • Mathilde Panot : un tweet salutaire

    Par
    L'affaire Panot n'est pas seulement un nouvel épisode de ces polémiques nauséabondes montées de toute pièce. Le scandale suscité par le seul rappel des faits énoncés dans son tweet révèle les progrès terrifiants d'un révisionnisme à pas feutrés.
  • Climat : de l’art de mettre l’abîme en abîme

    Par
    climate-show
    Don't Look Up, film Netflix, a été célébré comme une mise en garde bienvenue contre l'inaction climatique. Il accomplit en réalité la quadrature d'un cercle infernal : l'esthétisation de la fin du monde. On ne peut plus rien accomplir de l'intérieur du système médiatique. Même les heures d'analyses sérieuses et sourcées du changement climatique ne pèsent rien dans l'économie générale des représentations. Face à la désinformation et la propagande, tous les moyens sont nécessaires.
  • 14 Juillet : le président décrète la mobilisation générale

    Par
    Emmanuel Macron l'a dit: face à la crise climatique, il décrète la mobilisation générale. Comme il n'a pas précisé son propos, nous lui soumettons le discours ci-dessous, dans lequel nous espérons avoir adéquatement exprimé sa pensée.
Voir tous