Voir tous
  • Édition Les invités de Mediapart

    L’effet jazz et l’économie d’Amérique latine

    Par
    A la tribune des Nations unies, la présidente de l'Argentine, Cristina Kirchner, a qualifié la propagation de crise financière actuelle d'«effet jazz». Jeff Dayton-Johnson, économiste en chef au Centre de développement de l'OCDE et chroniqueur de jazz*, discute la pertinence de la comparaison et propose de résoudre la crise en s'inspirant de l'esprit de cette musique.