Revoir ses modes de transport

Par curiosité, vous êtes-vous déjà demandé combien d'heures est-ce que vous avez dû travailler afin d'acheter la voiture que vous utilisez justement pour aller chaque jour au travail ? Je pense que le résultat vous surprendrait…

Par curiosité, vous êtes-vous déjà demandé combien d'heures est-ce que vous avez dû travailler afin d'acheter la voiture que vous utilisez justement pour aller chaque jour au travail ? Je pense que le résultat vous surprendrait…
En effet, le prix moyen d'un véhicule d'occasion étant de 15000€ en 2015 et le SMIC étant de 9,61€/heure cette année-là, il faudrait donc plus de 1500 heures de travail pour s'offrir ce moyen de transport, près de 200 jours ouvrés de 8 heures, soit plus de la moitié d'une année de vie active ! Et encore, on parle ici du salaire horaire brut et je n'ai pas comptabilisé les coûts d'entretien, de l'assurance et du carburant qui ne manqueront pas d'alourdir la note.
Face au constat que la possession d'un véhicule personnel s'assimile de plus en plus à un luxe, deux attitudes complémentaires peuvent être adoptées : varier les modes de transport et partager ces derniers.
Lorsque vous voulez vous rendre d'un point A à un point B, je pense que la première question à se poser devrait être « Par quel moyen vais-je me rendre là-bas ? ». Avant, mon premier réflexe aurait été de répondre « Avec ma voiture tiens ! » alors que ce choix n'est pas forcément le moyen de transport le plus économique et/ou écologique à disposition.
Si la destination est assez éloignée (plus de 30 km) et le voyage prévisible dans le temps, n'hésitez-pas à recourir au covoiturage en inscrivant votre trajet sur un site Internet dédié. Cela consiste à partager les frais d'essence d'un trajet entre tous les passagers, avec souvent un bonus pour le conducteur en tant que responsable et pour tenir compte de l'usure de son véhicule. Ayant effectué de nombreux voyages par ce biais depuis près de dix ans bientôt, tant comme conducteur que comme passager, je peux vous assurer qu'il s'agit d'un mode de transport convivial et que 99% des gens que vous rencontrerez éclaireront votre journée !
Si – en revanche – le trajet à parcourir est relativement court (moins de 10 km), n'hésitez-pas à recourir aux modes de transport doux, comme le vélo par exemple. Si vous êtes en zone urbaine, pensez à utiliser les transports en commun (bus, tram, métro), qui sont une excellente alternative à la voiture : écologique, pas de carburant ou de stationnement à payer (et à trouver !), temps de trajet disponible pour autre chose (lire par exemple).
De mon côté, j'ai opté pour l'achat d'une trottinette électrique en Février dernier et qui affiche déjà plus de 500km parcourus au compteur : je l'utilise pour tous mes trajets intra-muros, ce qui fait que ma voiture ne sert plus qu'une seule fois par semaine (contre 6 à 8 fois auparavant) !
Entre ces deux extrêmes (plus de 30km et moins de 10), la décision du mode de transport pourra varier d'un jour à l'autre puisqu'elle dépendra plutôt de votre expérience du trajet (météo, pressé ou non, envie, seul ou accompagné, etc).
D'une manière générale, toutes les initiatives qui retirent des véhicules en circulation ou en stationnements sont bonnes : la dernière que je tiens à vous présenter aujourd'hui est l'autopartage. Un peu comme la colocation d'appartement, le principe est de partager la possession d'un véhicule afin de mutualiser les frais d'assurance, de carburant, d'entretien, … C'est la solution idéale pour celles et ceux qui n'utilisent pas souvent leur véhicule, ou qui n'ont pas les moyens d'en avoir un ! Personnellement, j'ai rejoins une association locale d'autopartage afin de mettre à disposition ma voiture et/ou la revendre pour rejoindre l'un des véhicules déjà partagés. Dans tous les cas, des économies seront au rendez-vous et cela permettra de rendre la ville plus respirable. Si nous sommes suffisamment nombreux à changer nos habitudes, peut-être que davantage de pistes cyclables et de stationnement pour vélos apparaîtront, qui sait ?
Voilà, ça soulage de faire une bonne action hein ? En tout cas, rendez-vous le mois prochain pour une nouvelle action individuelle vers un monde meilleur et d'ici-là portez-vous bien ! =)

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.