En thérapie

Cette nuit, tu as fait un sale rêve : à quelques heures de monter sur scène, tu te rendais compte que tu ne connaissais pas ton texte et que tu allais compromettre toute la représentation.

Il y a quelques jours, tu as fait un sale rêve : vêtu d’une blouse grise d’instituteur, « Jean je ne suis pas La Fontaine Castex » te répétait menaçant que « L’heure n’est pas au relâchement de tes efforts », que « L’irresponsabilité de certains peut ruiner les efforts de tous ».

Il t’abreuvait de chiffres, aussi gai qu’un comptable en mission qui ne peut même plus dîner seul le soir dans son Ibis Budget de province. Rejouant une scène de ton enfance, tu te tenais là inerte débout devant lui sans rien dire, sans rien faire avec ce sourire coupable que tu arbores quand tu as (peut-être) fait une connerie.

OK, c’est ta dernière chance. Sans confinement, tes chances de contrôler l’épidémie sont minces...Tu as été bon pour la bûche en décembre avec Mamy, tu as été un roi avec la galette en janvier, tu as lâché l’apéro sans moufter en février... Allez, allez, tu peux partir en vacances d’hiver si tu as le budget mais déconne pas ; Darkmanin veille au grain !

Tous ces ministres font-ils des séminaires de Superchierie pour être aussi chiants, aussi désincarnés ?

C’est dingue cette furieuse envie de te relâcher quand Elizabeth Borne te vend les mérites du télétravail. Comment, tu ne kiffes pas de rester chez toi toute la journée en pyjama sans voir personne ?

C’est dingue cette envie de péter les plombs quand Panier-Runacher, ce précipité féminin de la « Maconnerie » t’annonce sans rire qu’elle prend la tête du « commando vaccin ». Au même moment, un laboratoire avoue que les piquouzes actuelles ne seront pas efficaces contre les « variants » et que le mutant britannique, l’ennemi public n°1, aurait déjà muté pour mieux résister à tes anti-corps. Pour noircir les pages de ton futur passeport vaccinal, abonne-toi au vaccinodrome le plus proche de ton domicile.

Paré dans ses habits du Grand Sauveur qui t’accorde toute sa confiance, le Monarque vient d’établir un parallèle historique entre Bison Futé qui prend le Capitole et tes Gilets Jaunes qui s’en sont pris en 2018 à l’Arc-de-Triomphe dénonçant « la nouvelle violence de nos démocraties, largement liée aux réseaux sociaux ». « C'est notre nouveau mode de vie », a ajouté Fatalitas, le locataire de l’Élysée qui partage la gouvernance de notre « démocratie défaillante » avec son pote McKinsey, le cabinet américain surnommé « la Firme ».

Respectueux du couvre-feu en bon citoyen, tu viens de « binger » en 3 jours les 35 épisodes de la série « En thérapie » disponible sur Arte dont le personnage principal est un psychanalyste. Tu t’es tellement identifié avec cet excellent acteur qui t’a fait oublier qu’il en était un que, depuis hier, tu as rangé dans ton placard ton jogging qui t’évitait de réfléchir à qui tu es. Depuis hier, tu ne portes que des cols roulés et des pulls en V (comme lui). Tu t’es mis à fumer la pipe (comme ton père). Rameutés par les tiens, les chats du quartier défilent sur ton divan et ton cabinet de désemplit pas. Dans le respect des gestes barrière, ta reconversion professionnelle avance bien...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.