L’autre joue

Mardi 8 juin - 14 h 30 - Tout est allé si vite... Avec sa tête à claques et son sourire Colgate, le « Monarque Pèlerin » répétant son petit signe de salutation façon moine tibétain remerciant son bol de riz complet avait tous les symptômes du mec heureux d’être à Tain (l’Hermitage) dans la Drôme ce mardi à l’heure de la sieste.

Sur une musique qu’il entend dans sa tête de euh... Mylène Farmer, le voilà trottinant allègrement vers son bain de foule, « allant au contact », « à portée de baffe » comme le disent les politiques pour te faire croire qu’ils sont super courageux !

Ok, on ne cède rien à la violence mais qu’il lève la main celui qui n’a pas rêvé de lui en coller deux ! Merci maman, tu t’y connais en gifles ! Là, ce n’est pas une gifle, à peine une giflounette, presque une intention mais de celle qui compte !

Les « complotistes » de profession vont sûrement se demander s’il n’y a pas là organisation volontaire : « Hey les gars, je me prends une Tarte à Tain (il fallait la faire) et je remonte un peu plus dans les sondages » !

Le jeune Damien T aurait-il voulu être plus royaliste que le roi ? Au cri de à bas la Macronie », - référence royaliste ou allusion au film « Les Visiteurs » l’enquête le dira peut-être ? -, cet instructeur de pratiques martiales européennes éteintes (si, si), lecteur de « Valeurs Actuelles » et follower de l’influenceur d’extrême-droite « Papacito » (encore lui) a donc fait la claque, sans y être invité. « Ce n’est pas quelqu'un de violent » commentent deux commerçantes voisines évoquant « un gamin sans histoires » qui risque tout de même jusqu'à sept ans de prison !

Pour Éric Zemmour, il l’aurait bien mérité : pas de quoi s'étonner de ce geste politique ancré du côté de l’Action française avec parfois sa variante la fessée. Allez, Brigitte, sors la cravache ! La presse étrangère y voit une preuve supplémentaire du climat de violence qui règne en France. « Les gifles, Macron nous en donne tous les jours en se moquant de toutes ces vies « qui ne sont rien », toutes ces dignités bafouées », résume un internaute.

« Rien ne m’arrêtera » ! The « Macron Tour » must go on !

Dont’ worry ! Il « veut remonter sur le ring à tout prix » ; pour écrire le dernier chapitre de son quinquennat, fais gaffe, il veut te projeter dans « le monde d’après » avec la France. Oui, il va poursuivre sa marche comme aux plus beaux jours du grand kiff du grand débat. Oui il veut « allez dans le cœur de la bête à chaque fois » et pouvoir enfourcher le Grand Tigre sans avoir la SPA sur le dos.

Attention, waouh gros suspense, il « va devoir prendre des décisions, certaines difficiles » et peut être que certaines d’entre elles « ne rendront pas possible ma candidature ». Vas-y donc mon gars !

Le « Système » pourrait-il le débrancher au profit d’un autre « élu ». « Edouard Judas Philippe », tu y vas ?

Waouh gros suspense ! Comme la courbe, tu te gausses te disant que la plus grande des probabilités est qu’il se dit que tu te dis qu’il n’y a rien à faire de mieux que de le réélire l’an prochain pour faire ton barrage de castor comme tu aurais pu le faire en 2017 quand déjà tu avais senti le piège à cons !

Alors Manu, l’autre joue ?

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.