Occupied Bachelot !

« Y’a pas de travail » crie une dame excédée lors d’une visite très encadrée du Freluquet Poudré égaré dans le 18ème arrondissement de Paris à la recherche de la voie pour le dépassement 2022 (?). « Je ne suis pas là pour passer vos humeurs », répond le Président banquier lui tournant ostensiblement le dos. Ah ce bon vieux mépris de classe qui ressurgit comme un reflux gastrique non traité...

Non Monsieur, nous ne sommes pas du même bord !

« Mesdames, Messieurs, merci de bien vouloir quitter les lieux ».

Le préfet à la grande casquette a de nouveau fait évacuer les quais de Seine, le week-end dernier. Ici et là, les contrôles de police se renforcent pour te priver délibérément de tes retrouvailles avec le beau temps ; Nicht pique-nique, keine bier, no-music non plus... Trop dangereux !

Avec sa napalmisation massive de mesures liberticides, l’exécutif continue à orchestrer sournoisement sa politique de la peur.

A bout de souffle, le pays est en réanimation.

« Jean je mets le paquet Castex » te jure qu’il monte en puissance et va te fabriquer des beaux « vaccinodromes » taille XXL.

Après l’apologie de la lenteur en janvier, « Olivier Tortue Véran » clame en mars : « A chaque fois qu'un vaccin est disponible sur notre territoire, il faut qu'un Français soit vacciné, même le dimanche ». Alors que 2 millions de doses dorment dans les frigos et que les médecins furibards devant tant d’incurie réclament la démission du croque-mort Salomon, le Ministre continue d’égrener avec arrogance ses contre-vérités.

Avis de recherche ! Qui a des nouvelles du collectif des 35 citoyens nommés par Le Roy pour aider Mr Vaccin qui ne vit pas sa meilleure vie et veut obliger les soignants à se shooter à l’Astra (euh, non merci) ?

Merde alors : nos héros de première vague seraient devenus un an plus tard d’irresponsables salauds sans éthique !

Aussi désespéré qu’une Carla Bruni menaçant d’arrêter sa carrière si son petit mari n’est pas innocenté, « Olivier Variant » leur a envoyé par la poste une supplique, navré que l’érotisme torride de son muscle pectoral ouvertement mis en scène n’ait pas suffit à leur faire dénuder épaules et bras !

Et si l’heure du réveil démocratique sonnait bientôt ?

Ah l’occupation du théâtre de l’Odéon, un des symboles de 68 ! Souviens-toi boomer, tu voulais tout, tout de suite... Tu voulais changer le monde.

A 5 h du mat, Paris sentait encore la lacrymo !

La culture « sacrifiée » rentrerait-elle enfin en résistance ? Escortée par les caméras, « Roselyne comment t’habilles-tu ce soir, moi je m’habille en noir Bachelot » est passée « par surprise » discuter avec les occupants. La reine des arbitrages n’a rien voulu promettre. Pleine d’empathie, elle a tweeté ensuite pour dire qu’elle a vécu « un très beau moment » !

Alerte à l’Élysée ! La fatigue pandémique n’aurait donc pas éteint toutes les énergies ? Quoi ? Une certaine jeunesse « éclairée » n’accepterait plus silencieusement d’être sacrifiée pour préserver le bien-être de baby-boomers qui se découvrent mortels ?

Hey les gars, la vie est dangereuse et à la fin tu en meurs !

Pourquoi ne pas fêter l’anniversaire de ton premier confinement avec Roselyne qui broie du noir dans son Ministère de la Solitude rue de Valois. Avec elle tu remonteras le time : elle te racontera que c’est dans les jardins aménagés par Richelieu en même temps que le Palais qu’elle occupe, que le jeune Louis XIV apprit à chasser et à faire la guerre grâce à un fort miniature !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.