Doctolib(re) ?

Hosanna ! Il a allocutionné lundi 12 juillet à 20 heures. Gloire ! Alors, alors ? Avec 26 000 € dépensés en maquillage depuis son accession au pouvoir, Il est bien au moins ? pas de nez luisant ? Non, zéro portrait de Mac Fly & Carlito sur son bureau... D’ailleurs pas de bureau ni d’Élysée. Il a choisi de s’incruster la Tour Effel dans son dos. Attention Aie, symbole phallique...

Il a sa mauvaise tête d’« Actor’studieux » qui joue le mec aux petits yeux regard d’aigle façon « Steve Mac Queen » dans « Au nom de la loi » (dédicace aux boomers) ; le mec qui va bien s’occuper du salaud de Delta devenu majoritaire et va le foutre en taule direct en laissant sa prime aux œuvres de Brigitte en Grand Saigneur.

Bon, Kesquiladit ? : l'obligation vaccinale pour 75 professions en contact avec le public, c’est fait ; à partir du 15 septembre, les « applaudis du 20 h » ne pourront plus travailler et ne seront plus payés s’ils n’ont pas accepté la piquouze a immédiatement confirmé le Ministre de la santé.

Bin non, c’est pas comme si on avait besoin d’eux !

Pas de vaccin, pas de chocolat ! Pas de bière au troquet si t’as pas ton pass à partir du 1er août, comme en Chine !

« La nuit appartient aux vaccinés. Il est temps de les rejoindre », te serine le dernier clip d’Heineken, nouvel ambassadeur de la dictature sanitaire en marche.

En toute simplicité, le Bel Ami de Doctolib veut « vacciner le monde ». Sans sourciller, il t’invente le vaccin pas (encore) obligatoire en population générale mais très, très, très fortement recommandé : « Fais-toi vacciner Nom de Dieu sinon on va tellement te la pourrir ta vie sociale que tu feras mieux de rester chez toi ». Allez fais pas le con et call Doctolib : « 9 millions de doses t’attendent ». Hey, t’inquiète, le rappel de la troisième dose commencera dès début septembre.

Au moment où il déroule son programme pour la Présidentielle, au moment où en bon candidat du centre très droit qui va niquer Xavier, il te jure qu’il va réindustrialiser La France et que si tu bosses bien la relance sera profitable à tous (Arbeit macht frei), ta compagne s’est déjà endormie à côté de toi sur le canapé.

Elle ne saura pas que « tu as RDV avec ton avenir à la rentrée, que c’est à toi de reprendre le contrôle de ton destin ».

Putain le con, il a copié/collé la voix off de la dernière pub Audi (cf. dernier billet).

Aussi lucidement conscient qu’un Edgar Morin soufflant ses 100 bougies, tu sais que non la cigale ne chantera pas tout l’été.

Pour faire œuvre de salubrité publique, tu as décidé ce matin de créer « Neurasthéniques Anonymes », un groupe de parole réservé aux flippés de la 4ème vague. Comme « doorman », tu as embauché le physionomiste au chômage et à la mine patibulaire de la discothèque du coin qui a renoncé à rouvrir malgré la levée des interdictions. Son rôle ? : ne pas laisser entrer les personnes qui auraient d’incongrues prétentions à la liberté ! Et encore moins ceux qui auraient la moindre aptitude au bonheur !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.