ouiautraindenuit
Les trains de nuit : une mobilité d'avenir
Abonné·e de Mediapart

33 Billets

0 Édition

Billet de blog 8 juin 2022

ouiautraindenuit
Les trains de nuit : une mobilité d'avenir
Abonné·e de Mediapart

Législatives : 150 candidats s'engagent pour le train de nuit et le ferroviaire

Le collectif « Oui au train de nuit » interpelle les candidats aux législatives. Les 5 prochaines années seront en effet décisives pour la renaissance des trains de nuit et pour maximiser l'usage du réseau ferré. Plus de 150 candidats de toutes les couleurs politiques ont répondu favorablement.

ouiautraindenuit
Les trains de nuit : une mobilité d'avenir
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

En France, aucun train de nuit neuf n'a été construit depuis près de 40 ans. Au-delà de la nécessaire rénovation des voitures Corail vieillissantes, la renaissance du service passera par la commande de voitures neuves. Le rapport gouvernemental sur les « Trains d'Équilibre du Territoire (TET) » a montré la pertinence de construire 600 voitures neuves pour créer une vingtaine de lignes. Le Gouvernement a déjà promis d'en construire 300 pour les lignes intérieures, voire plus, en partenariat avec les opérateurs, pour les lignes internationales.

A la date du 17 juin, 250 candidats au 1er et 2ème tour, de toutes les couleurs politiques, se sont engagés à soutenir ce projet, qui pour l'instant prend du retard : celui-ci aurait pu être lancé dès juin 2020, date d'élaboration du rapport TET. Reportées sans cesse depuis 2 ans, les décisions d'investissement auront donc lieu... après les élections. Ce sont donc les futurs députés qui auront à plaider pour emporter les décisions.

Les candidats s'engagent aussi à mieux financer la régénération des voies ferrées dont beaucoup se trouvent dans un état vieillissant. L'Allemagne a choisi d'investir 86 Milliards d'euros (Md€) sur 10 ans pour améliorer son réseau. Face au manque de financement pour de nombreuses voies ferrées, Oui au train de nuit plaide pour un Grand plan d'au moins 60 Md€ sur 10 ans pour régénérer et améliorer le réseau ferré classique. Un tel plan permettra de démultiplier l'offre : augmenter les fréquences et l'amplitude horaire des trains de proximité, créer des RER en région, créer des trains directs longue distance de jour et de nuit dans toutes les directions (pas uniquement vers Paris) et doubler le trafic fret. Pour réussir ces importants défis, le réseau ferré a besoin des mêmes types de financements dont bénéficient déjà les projets de Ligne à Grande Vitesse ou encore le Grand Paris Express.

Le ferroviaire consomme 6 fois moins d'énergie par personne transportée que l'automobile ou l'avion. Le prochain quinquennat sera déterminant pour maximiser l'offre ferroviaire et agir à la fois pour le Climat, les économies d'énergie et l'inclusivité sociale : le train peut offrir une mobilité inclusive jusque sur les territoires ruraux si les moyens sont alloués pour créer des tarifs compétitifs et proposer plus de trains.

Les candidats s'engagent d'ailleurs à aller plus loin que le rapport TET : les trains de nuit sont nécessaires aussi sur les Grandes transversales pour relier les régions françaises et européennes entre elles sans imposer un détour par Paris ou d'autres capitales européennes. Un des atouts du train de nuit est justement de pouvoir rouler sur l'ensemble du réseau ferroviaire et de pouvoir ainsi desservir les corridors transversaux non équipés en Grande Vitesse.

Des candidats de toutes les régions se sont déclarés pour les trains de nuit. Notons en particulier la participation de nombreux candidats de l'Ouest de l'Hexagone, qui reste pour l'instant relativement oublié dans les propositions du Gouvernement.

Sur 75 députés sortants qui se représentent après avoir défendu les trains de nuit durant ces 5 dernières années, plus de 90% (70) se sont qualifiés au 2ème tour. Agir pour le train de nuit au cours de son mandat est un signe de succès électoral !

Illustration 1

Voir la carte interactive ici

Les engagements de chaque candidat et les actions des députés sortants sont visibles sur la carte interactive en ligne. Les candidats qui ne l'ont pas encore fait sont invités à répondre au questionnaire sur ouiautraindenuit.wordpress.com

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans Le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte