ouiautraindenuit

Le retour des Intercités de nuit

Son blog
25 abonnés Le blog de ouiautraindenuit
Voir tous
  • Un nouveau train de nuit Berlin-Vienne/Budapest/Przemyśl sur les rails !

    Par
    « Voyager sans stress », c'est le slogan des trains de nuit "Nightjet" de la compagnie autrichienne ÖBB. Contrairement à la Deutsche Bahn, qui a supprimé il y a quelques années ses trains de nuit au nom d’une rentabilité considérée comme insuffisante, ÖBB exploite un réseau performant qui permet de relier, en une nuit, Vienne à l’Italie (Milan et Rome), à la Suisse et à l'Allemagne du nord.
  • Climat: le train de nuit est une vraie alternative à l’avion en Europe

    Par
    Le train de nuit est une alternative à l’avion qu'il nous faut privilégier pour lutter contre le changement climatique. C’est le message du collectif "Oui au train de nuit" qui mène une semaine d'action en France, en écho à la campagne mondiale « Stay Grounded» («Rester sur terre») et à l'appel européen «Back on track» (« Retour sur les rails»).
  • De nouveaux trains de nuit entre Berlin et Vienne, Budapest et Cracovie

    Par
    S’endormir le soir et se réveiller le matin à des centaines de kilomètres : c’est le principe du train de nuit. À Berlin comme ailleurs, ce mode de transport permettant de parcourir de longs trajets tout en respectant l’environnement avait tendance à reculer. Mais à l’occasion du changement d'horaires de décembre 2018, l’offre va, pour la première fois, s’étoffer à nouveau.
  • Comment la DB a truqué les chiffres de ses trains de nuit pour les démanteler

    Par
    Fin 2016, les chemins de fer allemands (DB) ont supprimé leurs trains de nuit. Aujourd’hui, c'est l'heure du bilan. Les chemins de fer autrichiens ont repris une partie des lignes et des documents internes de la DB révèlent que la compagnie allemande a truqué les chiffres de ses trains de nuit pour s’en débarrasser.
  • 5 intox de la SNCF pour démanteler les trains de nuit

    Par
    « Moi j’ai la nostalgie des trains de nuit. Mais maintenant on est dans un nouveau monde ». Cette affirmation du PDG de la SNCF Guillaume Pepy résume à elle seule le coup de bluff de la SNCF : faire croire que l’Intercité de nuit fait partie du passé et démanteler ce mode de transport qui souffre avant tout de sous-investissement et de graves dysfonctionnements depuis plusieurs années.